Live now
Live now
Masquer
fesses-femmes-instagram
Société

Les femmes à gros cul sont un business sur Instagram

15 fév 2019 24
Fesses voluptueuses, dessous riquiqui et transferts d’argent : bienvenue dans le business des phat ass, les femmes à gros cul sur Instagram.

Je suis assez vieille pour me souvenir du temps où avoir un « gros cul » était un défaut — et je ne suis pas si vieille. Mais en matière de canons de beauté, les choses changent vite !

Tellement vite qu’il y a de la thune à se faire avec les fesses rebondies. Eh oui.

La folie des femmes à gros culs sur Instagram

Un article de MEL Magazine m’a interpellée : il parle du business des comptes dédiés aux phat ass white girls, littéralement les femmes blanches à gros cul.

La journaliste a interviewé Justin, 29 ans, qui tient @_whitegirlsevolving_, et Reynaldo, 35 ans, taulier de @dailythickpawgs, deux comptes spécialisés dans ce type de femmes.

Qu’est-ce qu’on voit sur leurs feeds ? Bah… des culs. Rebondis. De femmes blanches. Généralement en string ou en legging de yoga ultra-moulant.

https://www.instagram.com/p/Bs_OQGhh29-/

Les deux comptes cumulent, respectivement, plus de 330 000 et plus de 203 000 followers. Et il existe des tas d’autres pages dédiées.

Ça en fait, des gens qui aiment les culs !

Un gros cul, mais pas n’importe lequel

L’article de MEL Magazine se focalise sur les phat ass white girls mais le phénomène existe aussi pour les femmes asiatiques, noires etc.

Et vous l’aurez remarqué, on ne parle pas ici de n’importe quel gros cul. Mon boule personnel ne serait jamais featured sur ce genre de comptes.

Car j’ai de la cellulite, des boutons, des vergetures, bref un cul imparfait, loin des deux globes lisses, bronzés et fermes qui s’enchaînent sur ces feed

Le business des femmes à gros culs sur Instagram

À la base, Justin et Reynaldo étaient simplement des aficionados des boulis rebondis. Mais le succès de leurs comptes les a menés à réaliser qu’il y avait de l’argent à se faire.

Car ces posts ne viennent pas de nulle part, figurez-vous. Les femmes paient entre 10$ et 100$ (selon le type de partage) pour une présence sur ces feed.

Pourquoi payer pour montrer son cul ?

Pour gagner des followers sur leurs propres comptes ! Et donc, pour certaines, vendre des accès à leur Snapchat, augmenter leur visibilité de mannequin, de wannabe influenceuse…

Ou simplement se booster l’ego.

https://www.instagram.com/p/BsMQBmoFBmq/

Mwa au Nouvel An mdr

Pourquoi payer pour montrer son cul sur Instagram ?

Comprenons-nous bien : point de slut-shaming ici, s’il y a des gens qui aiment montrer leur boule et des gens qui aiment le regarder, je m’en fous, c’est un pays libre.

En plus je suis la première à faire péter le push-up en soirée, donc ce serait paradoxal de juger !

Je m’étonne juste qu’on en arrive à débourser de l’argent pour que son cul soit plus visible, alors que jusqu’ici, c’était plutôt les gens qui payaient pour voir des fesses…

Et en même temps, en y réfléchissant, c’est logique.

Les milliers de followers, ça se monnaie, l’influence, ça rapporte, et il suffit de dépasser un certain seuil sur Instagram pour voir fleurir des propositions de partenariats commerciaux.

Dépenser quelques dizaines de dollars pour gagner des centaines de followers, c’est plutôt un bon calcul !

Pourquoi regarder autant de culs sur Instagram ?

Par contre, j’ai du mal à comprendre, je l’admets, ce qui peut pousser à suivre ce genre de compte.

Si on veut voir du contenu sexuel gratuitement sur Internet, pour se masturber, c’est facile. De nombreux tubes regorgent de porno dont le visionnage coûte zéro euro.

Mais j’ai du mal à piger l’intérêt de suivre des comptes dédiés à des photos de culs d’inconnues, qui ne font rien de spécial, qui ont juste… bah… des belles fesses, quoi.

https://www.instagram.com/p/BsYMsS6lRDg/

Mwa au ski

Est-ce que les femmes regardent des culs sur Instagram ?

J’ai voulu savoir s’il existait des comptes dédiés aux phat ass white boys, pour le plaisir visuel des femmes hétéro.

J’en ai bien trouvé dédiés à des hommes gay, mais c’est tout. Les mecs hétéro ne sont pas identifiés par la beauté de leur boule (pourtant c’est joli, un joli cul, peu importe sur qui il est).

Je me demande s’il y a une majorité d’hommes ou de femmes qui suivent des comptes spécialisés en gros culs.

Est-ce que les mecs hétéros posent leur like, une main dans le slip ? Est-ce que les meufs posent leur like en se disant que ce derrière est vraiment beau, ou en espérant avoir le même ?

Est-ce que les femmes lesbiennes et bisexuelles apprécient ce genre de contenu ?

N’ayant pas accès aux statistiques des comptes, c’est difficile à dire !

Alors je vous pose la question : est-ce que vous suivez des comptes de ce type ? Pourquoi ? Qu’est-ce que vous en retirez ? Dites-moi tout !

À lire aussi : Le push-up s’invite sur vos fesses, dans des culottes rembourrées pour un boule qui chamboule

Les Commentaires
24

Avatar de Valentina-
28 février 2019 à 22h21
Valentina-
@Ana-Esperanza
Je discute du sur-esthétisme des femmes sur les réseaux, et leurs posts parlent du racisme, ça me semble pas en contradiction, le thème regroupe les deux discriminations (sexisme et racisme)

Puis je ne lis pas tout le temps tous les commentaires, ça ne pose pas trop de souci d'habitude, comment ça "juge" ?
3
Voir les 24 commentaires

Plus de contenus Société

national-cancer-institute-VJVsEnR_vNE-unsplash
Daronne

La parentalité est plus stressante et dangereuse pour les personnes racisées

Sihem Belouahmia
Société

Féminicide de Sihem Belouahmia : pourquoi les mots sont importants

Elisa Covo

03 fév 2023

Julien Bayou à l'Assemblée nationale
Société

La cellule d’enquête interne d’EELV annonce la clôture du dossier Julien Bayou

Elisa Covo

02 fév 2023

Pancarte de manifestation
Société

Inscription de l’IVG dans la Constitution : réelle avancée ou mesure symbolique ?

hemicycle-2017-300
Société

Le Sénat se prononce en faveur de la constitutionnalisation de l’IVG

denis brogniart
Société

Denis Brogniart est accusé d’humiliations et de violentes crises de colère par d’anciennes collaboratrices

Maya Boukella

30 jan 2023

DNK, le quatrième album d’Aya Nakamura est sorti le 27 janvier 2023
Musique

Pourquoi Aya Nakamura est-elle si méprisée en France ?

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

[Site web] Visuel horizontal Édito (15)
Livres

« Une Place », l’essai-illustré brillant d’Eva Kirilof qui explique l’absence des femmes de l’histoire de l’art

1280px-FIBD2018LuciaBiagi – papmetoobd
Société

Alors que le festival d’Angoulême vient de s’ouvrir, le monde de la BD va-t-il enfin se remettre en question ?

La société s'écrit au féminin