Live now
Live now
Masquer
Manifestation contre les violences faites aux femmes  // Source : Jeanne Menjoulet
Société

Féminicides : 118 femmes ont été tuées en 2022

Samedi 2 septembre, le ministère de l’Intérieur a publié son bilan annuel sur les morts violentes au sein du couple. Un tiers des femmes victimes avait déjà subi des violences au sein du couple, et 16 % avait même porté plainte.

Un féminicide tous les deux jours et demi. Tel est le bilan du ministère de l’Intérieur, qui a rendu publique son étude nationale sur les morts violentes au sein du couple samedi 2 septembre.

Avec un total de 118 féminicides recensés, l’étude du ministère n’enregistre qu’une faible baisse par rapport à 2021, où l’on dénombrait 122 femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint.

Une victime sur trois avait déjà subi des violences et 16 % avait porté plainte

Du côté des auteurs, la typologie reste la même, souligne le ministère : « Le profil type de l’auteur n’a pas changé. Il est majoritairement masculin (84 %), le plus souvent en couple, de nationalité française, âgé de 30 à 49 ans et n’exerçant pas ou plus d’activité professionnelle ».

Les femmes constituent quant à elles 81 % des victimes. Dans l’écrasante majorité des cas, ce sont des femmes de nationalité française, âgées de 30 à 49 ans, et sans emploi.

Sur les 118 victimes de féminicides, 37 femmes (quasi un tiers), avaient subi des violences antérieures de la part de leur bourreau. Vingt-quatre d’entre elles l’avaient signalé aux autorités, dont 19 par dépôt de plainte (ce qui représente 16 % des femmes tuées au total).

Comme le soulignent nos confrères du Monde, « trois des victimes faisaient l’objet d’un dispositif de protection. L’une des victimes disposait d’un « téléphone grand danger » permettant l’intervention rapide des forces de l’ordre grâce à une touche préprogrammée et, pour deux autres, leur conjoint ou ex-conjoint faisait l’objet d’un contrôle judiciaire ».

Les tentatives d’homicides au sein du couple en hausse

Le rapport relève également une recrudescence (45 %) des tentatives d’homicides au sein du couple, avec 366 faits (dont 267 victimes féminines) enregistrés en 2022, contre 251 en 2021.

Les principaux mobiles du passage à l’acte sont la dispute (dans 26 % des cas) et le refus de la séparation (23 %). Géographiquement, c’est le département du Nord qui enregistre le plus de féminicides, suivi par les Alpes-Maritimes et le Rhône (ex æquo) puis la Seine-Saint-Denis.

L’étude du ministère précise également que douze enfants mineurs ont été victimes d’infanticides en 2022, un chiffre identique à 2021.

Publier ce bilan au sortir de l’été n’a rien d’anodin : chaque année, les mois de juillet et août représentent une période particulièrement vulnérable pour les femmes victimes de violence. L’année dernière, le collectif « Féminicides par compagnon ou ex » avait recensé 18 féminicides en France entre le 1er juillet et le 15 août 2022.

Violences conjugales : les ressources

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est victime de violences conjugales, ou si vous voulez tout simplement vous informer davantage sur le sujet :


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

Source : Henrique Campos / Hans Lucas
Éditos de la rédac

En 2023, une mère dénonçant l’inceste vécu par son enfant est diabolisée, et cela doit cesser

Source : Henrique Campos / Hans Lucas
Société

#MeTooInceste : quand le système judiciaire broie les mères qui protègent leurs enfants

8
Source : Henrique Campos / Hans Lucas
Société

#MeTooInceste : comment le « syndrome d’aliénation parentale » accable les mères qui protègent leurs enfants

7
Source :  Sebastien Soriano
Société

Édouard Durand : « La CIIVISE répond à un besoin vital, pour les victimes et la société »

Source : Canva / Lesia Sementsova
Justice

#MeTooInceste : Comment recueille-t-on la parole des enfants ? Une spécialiste nous éclaire

1
Inceste // Source : Canva
Daronne

Inceste : des expertes de l’ONU exhortent la France à protéger les enfants et à soutenir leurs mères

2
World AI Creator Awards
Société

 Kenza Layli est officiellement la première Miss IA

camille-lextray
Société

Comment briser la chaîne de la misogynie, enseignée de mère en fille ? 

analyses-laboratoire
Santé

Le dépistage de ces infections sexuellement transmissibles bientôt gratuit pour les jeunes

Source : IAN BROSSAT SUR FACEBOOK
Société

Transphobie : Géraldine, jeune femme trans, a été assassinée cette semaine à Paris

La société s'écrit au féminin