Live now
Live now
Masquer
police justice complices collages feministes
Féminisme

#DoublePeine : quand des victimes de viols dénoncent la mauvaise prise en charge dans un commissariat

Après une vague de témoignages dénonçant le calvaire de victimes pour porter plainte au commissariat central de Montpellier, un appel national est lancé sous le hashtag #DoublePeine

« C’est symptomatique de la façon dont on gère les violences sexuelles en France. »

Auprès de Madmoizelle, Anna Toumazoff est catégorique à la lecture du communiqué du préfet de l’Hérault qui qualifie ses propos de diffamatoire et l’accuse de porter atteinte à l’honneur des forces de police.

Le « tort » de cette militante féministe, qui est notamment une des instigatrices des dénonciations de comportements et violences sexistes et sexuelles à SciencesPo, à travers le hashtag #SciencesPorcs, c’est d’avoir relayé via son compte Instagram de nombreux témoignages sur la façon dont un commissariat, le commissariat central de Montpellier, reçoit les plaintes, notamment celles pour viols.

« Une attaque publique hors de propos », estime le préfet. Autrement dit, circulez, y a rien à voir.

communique-prefet-herault-anna-toumazoff
Source : Anna Toumazoff

Un raz-de-marée de témoignages

Tout a commencé il y a une semaine, avec le témoignage d’une victime de viol qui a choisi de porter plainte le 9 septembre.

Après avoir raconté ce récit d’agression en story, Anna Toumazoff explique que cette victime a été questionnée par la personne en charge de recueillir sa plainte. Cette dernière aurait nié l’absence de consentement en raison de la consommation d’alcool et lui a demandé si elle avait ressenti du plaisir.

Sans grande surprise, après un tel accueil déplorable, la plainte a finalement été classée sans suite.

Un incident isolé ? Au contraire.

Après ce témoignage, d’autres ont commencé à pleuvoir, relatant des expériences très similaires, avec des questions intrusives de la part des officiers, mais aussi des refus de plaintes.

En les relayant, Anna Toumazoff s’est fait la caisse de résonance de ces prises de paroles qui montrent un problème global dans la façon dont les victimes de violences sexistes et sexuelles sont reçues par la police.

Depuis 24 heures, sous le hashtag #DoublePeine, de nombreux témoignages apparaissent à leur tour.

En réaction, des activistes et l’organisation Nous Toutes ont lancé un appel au niveau national afin de recueillir davantage de témoignages montrant que ces situations n’ont pas cours qu’à Montpellier.

Une police qui fait l’autruche ?

Pourtant loin de se remettre en question, l’institution policière montre les dents, comme l’illustre le communiqué menaçant de la préfecture de l’Hérault, mais aussi le syndicat Alliance qui attaque Anna Toumazoff, accusée de porter préjudice à la police :

Sur le compte Twitter de la police nationale de l’Hérault, on tente aussi de nier tout dysfonctionnement :

Au lieu de nier les témoignages, l’institution aurait peut-être tout intérêt à prendre la mesure du problème, plutôt que de creuser un peu plus la défiance qui existe déjà entre elle et la population.

À lire aussi : Si les victimes de vol étaient reçues comme les victimes de viol lorsqu’elles vont porter plainte

Crédit photo : AwkwardChester, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Les Commentaires
3

Avatar de Ariel du Pays Imaginaire
1 octobre 2021 à 07h22
Ariel du Pays Imaginaire
@Chat-au-Chocolat : totalement d'accord avec toi! C'est fou de voir que ça leur semble tellement normal de prioriser leurs collègues (qu'ils bossent bien ou non donc) au fait de défendre des victimes et faire respecter la loi (ce qui est censé être la base de leur boulot)! Ils en ont tellement pas honte qu'ils l'écrivent noir sur blanc!
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Féminisme

Société
madprime-miniature-verticale

Vague de haine transphobe contre le Planning familial : le MadPrime décrypte la polémique

Maëlle Le Corre

05 oct 2022

Société
sandrine rousseau signe feministe vertical

Sandrine Rousseau fait un geste féministe à l’Assemblée nationale, mais au fait, que signifie-t-il ?

Maëlle Le Corre

05 oct 2022

Société
MadPime_PF_V

MadPrime : tout comprendre de la polémique transphobe contre le Planning familial

Maëlle Le Corre

20 sep 2022

Daronne
contraception-masculine

La contraception masculine, grande oubliée des institutions ?

Chloé Genovesi

02 sep 2022

4
Féminisme
social media réseaux sociaux

Féminismes et réseaux sociaux : une histoire d’amour-haine ?

Sophie Benard

24 août 2022

2
Témoignages
mere-fille-passage-pieton-600

J’ai été harcelée sexuellement en compagnie de ma fille de 4 ans et j’ai la haine

Manon Portanier

18 août 2022

21
Féminisme
safer plage marseille

Marseille expérimente une appli anti-harcèlement à la plage

Maëlle Le Corre

08 août 2022

2
Féminisme
Femmes-à-chat-conservateurs-politique-société-

Le mythe des « femmes à chats » récupéré politiquement par les conservateurs

Marie Chéreau

08 août 2022

26
Féminisme
avocat-diable-vert

Décryptage : pourquoi tant de gens se font « l’avocat du diable »

Maëlle Le Corre

24 juil 2022

32
Féminisme
manifestation nous toutes – les victimes denoncent – jeanne menjoulet flickr

Aucun parti politique ne récolte la confiance des Français en matière de lutte contre les violences faites aux femmes

Maëlle Le Corre

15 juil 2022

1

La société s'écrit au féminin