Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Cinéma

Des vents contraires (Jalil Lespert)

Pauline a vu Des vents contraires avec Benoît Magimel, qu’elle admire beaucoup trop pour être objective. Alors elle ne va pas l’être. Revue.

Autant que vous le sachiez tout de suite, je ne peux pas être objective lorsqu’il est question de Benoît Magimel. Du coup je n’essaierai pas de l’être. Je ferai même pas semblant, ce serait d’une malhonnêteté sans pareille. C’est dire à quel point je vous respecte. En échange, je vous implore de m’excuser dans le cas où je multiplierais les superlatifs et si jamais mes descriptions transpirent l’admiration mal déguisée en critique positive.

des-vents-contraires-post

Pour le pitch, devinez quoi, c’est l’adaptation d’un roman qui parle de la dure remontée de la pente après la séparation forcée d’avec l’être cher. Ah oui. Et y a Audrey Tautou dedans. Bon les ressemblances avec

La Délicatesse s’arrêtent ici. D’abord parce qu’Audrey Tautou joue la disparue, ce qui fait qu’on ne la voit que très peu. Là, on s’intéresse à l’histoire de Paul, un écrivain dont l’inspiration est malmenée par une vie conjugale routinière et un rôle de père assez chronophage. Un jour, tout change. Après une énième dispute, sa femme ne revient pas du travail. Elle disparaît du jour au lendemain, sans un mot, sans un signe, laissant derrière elle ses enfants et sa carrière.

[dailymotion]https://www.dailymotion.com/video/xleqru_des-vents-contraires-bande-annonce_shortfilms[/dailymotion]

Partir ? Rester ? Dépérir dans le passé, aller de l’avant ? Vivre pour elle, survivre pour eux ? Les voilà, les vents contraires, des questions sans réponse, aucune piste à suivre, un vide qui ne peut se remplir. Une absence corrosive, une présence imaginée et la vie qui continue dans cette attente figée. La vie, à travers Clément et Manon les deux gamins qui ont désespérément besoin de leur Papa.

Vous remarquerez que jusque là je n’ai pas tellement parlé de Benoît Magimel, et bien je vais vous dire : il porte le film à lui tout seul (un peu aidé dans sa tâche par des seconds rôles bien trouvés). Il est beau dans la fragilité. Il est juste dans la tristesse. Il est émouvant dans la complicité, fort dans la colère, discret dans la subtilité. Simple dans l’humanité. Et rien que pour cette démonstration de talent, ce film mérite d’être vu.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

7
Avatar de Paixriznoeud
19 juin 2012 à 22h06
Paixriznoeud
J'ai bien aimé ce film qui est très touchant et qui vit surtout par le jeu des acteurs
D'ailleurs, c'était plutôt sympa de voir tourner le film dans sa ville, et d'y participer en tant que figurante (maiiiiiis siiiiii, vous avez pas remarquez la fille dont on voit un bout de tee-shirt bleu de dos dans un flou approximatif je l'avoue, dans la scène du bar ?!! rohhhh mon talent d'actrice ne sera donc jamais connu ! )
0
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Cinéma

chihiro // Source : Studio Ghibli
Culture

Votre studio d’animation préféré recevra une Palme d’or d’honneur à Cannes, et c’est du jamais vu

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Tu mérites un amour // Source : Hafsia Herzi
Culture

Hafsia Herzi, actrice et réalisatrice : « Je réalise des films pour ne pas dépendre du désir des autres »

Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

1
Les reines du drame // Source : Alexis Langlois
Cinéma

Festival de Cannes : on connaît enfin la liste de (presque) tous les films projetés

His house // Source : Netflix
Cinéma

Les 15 meilleurs films d’horreur sur Netflix à voir absolument

5
 Hannah Gutierrez-Reed // Source : The Wrap
Culture

« Amateure », « négligente » : l’armurière de Rust d’Alec Baldwin condamnée à 18 mois de prison

Anatomie d'une chute
Culture

Merci Judith Godrèche : les enfants seront désormais accompagnés sur les tournages

1
Semaine de la critique 2024 / Hafsia Herzi
Culture

La Semaine de la critique, notre sélection préférée à Cannes, a dévoilé ses films en compétition

Bridget Jones // Source : Splendor Films
Culture

Casting, résumé : tout savoir sur Bridget Jones 4 et sa Bridget en daronne veuve

2
[PR] Image de une • Verticale
Culture

5 anecdotes sur Virgin Suicides, de la plus cool à la plus glauque (comme le film)

La pop culture s'écrit au féminin