Live now
Live now
Masquer
Nhi Dham / Unsplash
Règlement de comptes

Delphine, 1 805€ par mois : « Je gère mon budget comme une pro »

11 août 2022 8
La colocation est-elle un bon moyen d’économiser de l’argent ? Comment s’éduquer à gérer son budget ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous nous attaquons dans Règlement de comptes.

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant… et féministe par certains aspects ! Dans notre rubrique Règlement de comptes, des personnes en tout genre viennent éplucher leur budget, nous parler de leur rapport à l’argent et de leur organisation financière en couple ou en solo. Aujourd’hui, c’est Delphine qui a accepté de nous ouvrir ses comptes.

  • Prénom : Delphine
  • Âge : 27 ans
  • Métier : doctorante en ingénierie
  • Salaire net : 1 765 € par mois
  • Lieu de vie : un appartement de 120 m² en colocation, dans une petite ville du Sud-Ouest

Les revenus de Delphine

Delphine est doctorante dans le secteur de l’ingénierie. Sa thèse est financée par l’agence nationale de la recherche, et non par une entreprise privée, à hauteur de 1 765 € mensuels. Une somme qu’elle estime correcte :

D’un côté, je vois les thésards en lettre ou en sociologie qui n’ont pas de salaire et doivent travailler à côté pour financer leurs recherches. De l’autre, je vois mes amis qui sont directement partis dans le privé après l’école et qui gagnent bien plus que moi.

Je pense être correctement payée dans la mesure où, en sortie de doctorat, j’aurai un argument de poids dans ma carrière.

Pour elle, ce salaire pendant sa thèse est aussi l’occasion d’apprendre à gérer un budget. Elle touche aussi une prime d’activité d’environ 40 € par mois. En tout, ses revenus s’élèvent donc à 1 805 €.

RDC_Delphine_Revenus

Le rapport à l’argent de Delphine

Si aujourd’hui, Delphine se décrit comme « gérant son budget à la baguette », cela n’a pas toujours été le cas. C’est quand elle a commencé à avoir un travail rémunéré qu’elle a décidé de changer ses habitudes :

Quand j’étais étudiante, j’étais un véritable panier percé. Je ne regardais jamais mon compte, j’étais souvent à découvert, et c’était assez toxique car je fermais les yeux sur mes dépenses au lieu d’en prendre conscience.

Peu avant la fin de mon école, quand j’ai eu mes premières vraies rémunérations de stage, j’ai commencé à être plus responsable et à comprendre que j’allais bientôt être autonome.

Aujourd’hui, elle explique dépenser plus raisonnablement et tenter d’économiser au maximum :

Maintenant, je ne suis jamais à découvert et je gère mon budget de près. Dans un tableau Excel, je note toutes mes dépenses fixes en début de mois. Cela me donne mon reste à vivre, qui constitue le budget pour l’alimentation et les loisirs (restos, sorties, etc.). Je n’ai pas forcément été éduquée à penser à l’argent mais je suis beaucoup de médias qui parlent d’argent d’un point de vue féministe (Plan Cash par exemple), et cela m’aide à faire des projets.

Le compte Instagram Plan Cash

Les dépenses de Delphine

Pour l’appartement où elle vit en colocation, Delphine dépense 300 € chaque mois :

J’habite dans une petite ville (40 000 habitants) dans le Sud-Ouest, dans une colocation de 120m2 que je partage avec deux autres personnes. Ce n’est pas du luxe, mais je ne paye vraiment pas cher : 300 € tout compris (avec l’eau, l’électricité, le chauffage, le wifi aussi). C’était important pour moi d’aller au moins cher possible et de pouvoir économiser sur ce poste de dépense.

La localisation est pratique aussi : comme je suis à 15 minutes à vélo du travail, j’utilise peu ma voiture.

Son deuxième poste de dépense principal est l’alimentation : elle compte environ 185 € de courses dans des supermarchés divers. « Je privilégie plutôt la qualité des produits, même les plus simples. J’évite les aliments transformés qui sont chers. » explique-t-elle. Pour se nourrir, elle prévoit aussi 70 € par mois de repas au restaurant universitaire.

Elle rembourse actuellement un crédit pour sa voiture achetée récemment :

J’ai payé la moitié du prix de ma voiture avec mes économies, et pour l’autre moitié mes parents m’ont avancé l’argent sous forme de crédit (pour éviter de passer par une banque et avoir à payer des intérêts), je me suis engagée à hauteur de 150 € par mois sur 18 mois.

Assurer cette voiture lui coûte 43 € mensuels, auxquels s’ajoutent une cinquantaine d’euros d’essence.

« Je ne veux pas serrer mon budget loisirs »

Pour ses frais fixes, Delphine paie aussi chaque mois 12 € pour sa mutuelle, 6 € de frais bancaires, et 5 € de forfait téléphonique.

Son budget loisirs, qui avoisine les 250 € mensuels, est conséquent, et elle y tient.

J’ai beaucoup de loisirs, je ne veux pas serrer ce budget car mes passions ont une place essentielle dans ma vie.

Il y a des cours d’aquarelle à 60 € mensuels, la location de court de tennis aussi, pour environ 30 € par mois.

Je suis passionnée de couture aussi, mais j’ai beaucoup beaucoup de tissus et de projet en attente en ce moment donc pour le moment mon budget couture est plutôt bas. Et le reste ce sont des sorties, des cadeaux aux amis, etc.

Elle compte aussi une centaine d’euros en sorties dans des bars ou des restaurants avec ses proches.

Elle raconte ne pas avoir beaucoup de « craquages » sur sa liste, et être plutôt satisfaite de sa manière de dépenser :

Maintenant que je gère mon budget comme une pro, je ne me laisse plus avoir par les impulsions de consommation, il n’y a pas forcément de budget que j’aimerai diminuer.

Mon dernier craquage, c’est un ordinateur gaming à 1 300 €, j’ai économisé 1 an pour me le payer. Avant je craquais beaucoup pour des vêtements, mais maintenant je me connais mieux et je sais différencier les achats compulsifs des achats vraiment plaisirs et qui vont durer. Je privilégie la seconde main pour les vêtements (mais aussi la décoration ou l’ameublement), c’est moins cher et c’est écolo.

RDC_Delphine_Depenses

Les économies de Delphine

Chaque mois, Delphine économise environ 600 € qu’elle place sur un livret de développement durable et solidaire. Ce montant lui sert à anticiper des dépenses différentes :

Dans cette somme économisée, je compte 400 € d’économies pures et dures (gros projets, dépenses imprévues de voiture), 100 € pour les vacances d’été, et 50 € pour anticiper mes impôts et les frais de rentrée scolaire (eh oui, quand on est en doctorat on doit débourser autour de 600 € au début de l’année pour s’inscrire à l’université…).

Économiser cette somme veut forcément dire faire attention ailleurs, mais je ne le sens pas comme une restriction, plutôt comme des efforts pour réaliser mes projets.

Parmi ces projets, elle envisage un achat immobilier :

Ça me semble un peu fou à 27 ans, mais c’est ce que j’ai en tête. En tant que femme, on n’est pas forcément encouragées à investir et on quand on s’intéresse à l’argent, on passe pour une femme vénale. J’essaie donc d’y aller progressivement et de m’intéresser au sujet pour faire des bons choix pour le futur.

Participez à Règlement de comptes

Pour participer à la rubrique, envoyez nous un mail avec pour objet « Règlement de comptes » à l’adresse [email protected] en vous présentant en quelques lignes !

Crédit photo : Nhi Dham / Unsplash

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Les Commentaires
8

Avatar de Kaktus
12 août 2022 à 18h49
Kaktus
@KrissdeValnor
C'est également ce qui est décrit dans l'essai "Le genre du capital" de Céline Bessière et Sibylle Gollac. Et je trouve que ça se tient.
Si c'est chiant, qu'il faut faire attention, que ça implique de tout compter y compris les centimes du paquet de pâtes, c'est pour Madame.
S'il y en a à foison et que Madame risque d'être indépendante, c'est pour Monsieur.
13
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Règlement de comptes

Règlement de comptes
Roselyn Tirado Unsplash

Fiona, 2 100 € par mois en micro-entreprise : « Mon objectif n’est pas de me tuer au travail »

Aïda Djoupa

29 sep 2022

15
Règlement de comptes
Andrea Piacquadio / Pexels

Tiphaine, 4 475 € par mois : « Je vois une psy pour parler d’argent »

Aïda Djoupa

22 sep 2022

153
Règlement de comptes
femme en train de conduire

My-Lan, 2 168 € par mois : « Mon célibat contribue au fait que je n’économise pas »

Aïda Djoupa

08 sep 2022

35
Règlement de comptes
Karolina Grabowska / Pexels

Bravo, 3 070 € par mois : « Je ne comprends rien aux impôts »

Aïda Djoupa

01 sep 2022

74
Règlement de comptes
Caleb Oquendo / Pexels

Manon, 2 500 € à deux : « Je suis constamment à découvert »

Aïda Djoupa

25 août 2022

45
Règlement de comptes
Soroush Karimi / Unsplash

Clémentine, 4 460 € par mois à deux : « Je rachète déjà des trimestres de retraite »

Aïda Djoupa

18 août 2022

7
Règlement de comptes
Tran Mau Tri Tam / Unsplash

Laure, 2 188 € par mois : « En ce moment, j’ai des grosses galères de budget »

Aïda Djoupa

04 août 2022

31
Règlement de comptes
Jimmy Dean / Unsplash

Camélia, 2 563 € par mois à deux : « J’économise pour ne pas me retrouver sans rien en cas de séparation »

Aïda Djoupa

28 juil 2022

31
Règlement de comptes
femme devant des plants de tomate

Maodana, 931 € par mois : « Beaucoup de gens pensent que je profite du RSA, que je suis assistée »

Aïda Djoupa

21 juil 2022

8
Règlement de comptes
Crédit photo : Charles Parker / Pexels

Manon, 2 142 € par mois : « J’ai peur de ne pas réussir à assumer l’achat de mon appartement »

Aïda Djoupa

14 juil 2022

76

Témoignages

1 2 3 4 5 6 7 8 9