Live now
Live now
Masquer
personne-a-risque-covid-19
Témoignages

Je suis une jeune femme « à risque » pour le Coronavirus (Covid-19)

Cette madmoiZelle a 24 ans, elle est considérée comme personne à risque face au Coronavirus (Covid-19), et elle rappelle pourquoi il est important de prendre des précautions d’hygiène pour éviter la propagation du virus.

Je pense qu’il n’est plus nécessaire de vous présenter le Covid-19 (Coronavirus) ainsi que tout ce qui en découle, je vais seulement m’attarder sur un point : les personnes à risques.

Pourquoi je suis une personne à risque pour le Coronavirus (Covid-19)

Aujourd’hui, les personnes considérées à risques sont les personnes âgées, celles ayant des antécédents de maladies respiratoires et les personnes en immunodépression.

Je pense que vous éliminerez facilement par vous-même le fait que je ne suis pas une personne âgée puisque j’ai 24 ans !

En réalité, je souffre depuis 10 ans de la maladie de Crohn. La maladie de Crohn est une maladie auto-immune, ce qui signifie un dérèglement du système immunitaire.

La maladie de Crohn est, avec la Rectocolite Hémorragique (RCH), une Maladie Inflammatoire Chronique Intestinale (MICI).

Pour plus d’informations sur la maladie, ses symptômes, son diagnostic, tu peux consulter le témoignage J’ai 20 ans et la maladie de Crohn.

Je suis donc sous immunosuppresseurs depuis quelques années déjà.

Ces immunosuppresseurs ont pour rôle de diminuer mes défenses immunitaires, je suis donc beaucoup plus sensible à tous les virus hivernaux, et donc aussi au Coronavirus (Covid-19).

Je peux l’attraper plus facilement, et surtout, je peux développer une forme plus grave de la maladie, par rapport à une personne en bonne santé.

Cela ne veut pas dire que je vais forcément en mourir ou finir en réanimation si je l’attrape !

Cela veut seulement dire que contrairement à une personne normale, mon corps ayant moins de défenses, il va un peu plus galérer à se défendre contre le virus, et le risque que cela arrive est plus élevé…

Pour moi, potentiellement, ce ne serait pas « juste une grippe ».

Vivre en tant que personne à risque avec le Coronavirus (Covid-19)

Je ne suis pas particulièrement inquiète, je ne « psychote » pas, je vais travailler tous les jours, je continue ma vie normalement.

Je fais seulement bien plus attention qu’avant : je me lave les mains dès que je rentre d’un espace public, je ne fais plus de bises et ne serre plus de mains.

Mais ma situation un peu particulière pose parfois problème.

Il y a quelques jours, j’étais à une soirée où je ne connaissais pas grand-monde. Je suis arrivée dans les 1ères, et chaque personne franchissant le seuil de la porte par la suite a commencé par une tournée de bises avant de tranquillement aller se servir un verre.

Arrivée à mon tour, j’explique simplement à chacun et chacune que je ne fais pas de bises, sans m’attarder sur la raison.

À chaque fois, l’incompréhension :

« T’as peur d’attraper le Corona ?! »

J’ai eu l’impression d’être prise de haut et jugée. Et même quand je me justifiais en expliquant ma situation, je les voyais esquisser une moue dubitative…

Pourquoi est-ce que je suis jugée parce que je ne veux plus faire de bises, et pourquoi est-ce que j’aurais besoin de me justifier ? ALORS QUE JE SUIS TOUT SIMPLEMENT LES RECOMMANDATIONS DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ !

Pourquoi il faut faire plus attention au Coronavirus (Covid-19) qu’à la grippe

Ce que j’ai pu remarquer aussi pendant cette soirée, c’est que personne ne prenait de précaution à part moi. Et j’ai toujours un peu de mal à le comprendre.

J’ai l’impression que les gens ne prennent aucune précaution pour une question d’image publique. Parce que prendre des précautions voudrait dire que vous avez peur.

Mais je pense que la santé de chacun et chacune est plus importante que ce que l’on pense de nous, non ?

Il y a d’ailleurs une phrase que j’entends beaucoup ces derniers jours, et qui m’énerve un peu :

« Il y a plus de morts de la grippe, ça ne sert à rien de faire plus attention que d’habitude. »

À l’heure actuelle, oui la grippe a fait plus de morts que le Coronavirus (Covid-19). Mais il ne faut pas oublier qu’elle est arrivée bien avant !

Le Coronavirus est deux fois plus contagieux, et son taux de mortalité est 3 fois plus élevé.

Dans une conférence de presse ayant eu lieu le 3 mars dernier, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a annoncé que le Coronavirus (Covid-19) aurait un taux de mortalité de 3,4% dans la population générale.

C’est plus que la grippe, dont le taux de mortalité est inférieur à 1%.

Le taux risque d’évoluer au fur et à mesure que des cas seront décelés.

C’est comme si on comparait deux voitures : la première roule à 50 km/h et part 30 minutes avant la deuxième qui roule à 70 km/h.

Au bout d’une heure de course, la première sera toujours en tête, mais la deuxième finira par la rattraper car elle est plus rapide.

L’importance de prendre des précautions contre le Coronavirus (Covid-19)

Alors oui, ce virus sera bénin pour 85% de la population infectée qui ne ressentira qu’une « petite grippe ». Peut-être qu’il ne vous fait pas peur du tout et vous avez raison.

Mais ce que j’essaie de vous expliquer, c’est que vous connaissez peut-être quelqu’un qui est plus fragile que vous (et qui n’en a pas l’air) : vos grands-parents, des amis, des collègues…

Des personnes qui ont un risque de développer une forme grave de la maladie, mais dont vous ne connaissez pas la fragilité.

Ce qu’il faut comprendre ici, c’est que dans ce cadre, vous êtes acteurs et actrices de la santé de vos proches également, pas seulement de la vôtre.

Il en est de la responsabilité citoyenne de tous et toutes de prendre les précautions simples communiquées par le Ministère de la santé afin d’éviter la propagation du virus.

Ne vous arrêtez pas de vivre, mais lavez-vous les mains plusieurs fois par jour, évitez les contacts physiques au maximum, prenez soin de vous et des autres !

Pour se renseigner sur les gestes à adopter ou s’informer sur les idées reçues sur le Coronavirus à oublier, rendez-vous sur le site officiel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le site Internet du Ministère de la santé est aussi accessible pour s’informer des précautions d’hygiène pour éviter la propagation du virus.

285697_spf00001649-cadichd

À lire aussi : La solution pour contrer le Coronavirus en s’amusant

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Les Commentaires
23

Avatar de KtyKoneko
14 mars 2020 à 18h16
KtyKoneko
je viens de visionner une vidéo youtube faite par certains de mes youtubers préférés.
Je crois que je vais encore plus faire attention.
Moi, je ne crains rien, mais je ne veux pas contaminer d'autres personnes si par hasard je l'attrape et que cela ne me donne que peu de symptômes
0
Voir les 23 commentaires

Plus de contenus Témoignages

lelo-lily3-saint-valentin-selfcare (1)
Lifestyle

Changer les codes de la Saint-Valentin ? Mélodie, 23 ans, m’a donné sa vision du 14 février

Oscar Staerman

04 fév 2023

Ivan Samkov / Pexels
Témoignages

Charlotte, 34 ans : « J’ai arrêté d’associer amour et couple »

Aïda Djoupa

03 fév 2023

1
Daria Pimkina / Unsplash
Règlement de comptes

Lina, 1 863 € par mois : « Par rapport aux gens de mon âge, je me considère dans la moyenne très haute »

Photographie prise par Madmoizelle
Témoignages

De 15 à 75 ans, des manifestantes racontent pourquoi elles se mobilisent contre la réforme des retraites

Aïda Djoupa

01 fév 2023

3
cocktail sans alcool
Témoignages

J’ai fait le Dry january et après un mois, mon foie peut faire revenir l’être aimé

Aïda Djoupa

29 jan 2023

17
photo personnelle de la témoignante
Témoignages

En tant que gitane, je cherche ma place dans la lutte antiraciste

Aïda Djoupa

28 jan 2023

19
Celib_Eden_V
Témoignages

Eden, 25 ans : « Quand je parle de polyamour, les gens sont refroidis »

Aïda Djoupa

27 jan 2023

1
zino de groot
Règlement de comptes

Assia, 2 318 € par mois : « Je ne comprends pas pourquoi je suis toujours dans le rouge »

Aïda Djoupa

26 jan 2023

22
Kinga Cichewicz / Unsplash
Témoignages

J’ai un trouble dissociatif de l’identité et je mène plusieurs vies, en toute autonomie

Aïda Djoupa

25 jan 2023

10
SEGP
Témoignages

« Je croyais que j’avais des besoins sexuels énormes » : le tabou du syndrome d’excitation génitale permanente

Aïda Djoupa

24 jan 2023

4

Témoignages