Live now
Live now
Masquer
Une femme en culotte violette portant une feuille avec écrit endométriose dessus // Source : axelbueckert
Santé

Contre l’endométriose, la recherche australienne vient de faire une percée scientifique encourageante

En Australie, des scientifiques cultivent des tissus de tous les types connus d’endométriose, pour observer leur évolution et leur réponse à différents traitements. De quoi permettre de prédire les formes les plus agressives, proposer des soins mieux adaptés, et préserver la fertilité de celles qui le voudraient.

Pourrait-on bientôt venir à bout de l’endométriose ? En Australie, des chercheuses et chercheurs de l’hôpital royal pour femmes de Sydney ont cultivé des tisuss de tous les types connus d’endométriose, pour en observer l’évolution et les réponses aux traitements possibles.

Mieux identifier le type d’endométriose pour mieux la soigner, et préserver la fertilité

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour la recherche ça veut dire beaucoup. En effet, cela signifie que les scientifiques pourront désormais mieux varier, calibrer les traitements en fonction du type d’endométriose, mais aussi savoir si une personne aura besoin ou non de traitement pour sa fertilité, relaie le Guardian.

C’est une avancée scientifique proche de celles qu’on a pu faire en matière de cancer du sein il y a une trentaine d’année, faisant de ce dernier celui que l’on dépiste et soigne le mieux, rapporte le média britannique qui cite le professeur d’obstétrique et de gynécologie à l’hôpital royal de Sydney pour femmes, Jason Abbott :

« Il y a trente ans, nous traitions tous les cancers du sein de la même manière. Nous savons maintenant qu’il existe de nombreux types différents de cancer du sein et nous les traitons en conséquence.

En connaissant le type d’endométriose, nous serons en mesure de prédire si une patiente est susceptible de présenter une forme agressive et invasive de la maladie et de proposer un traitement pour préserver sa fertilité. »


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Santé

Source : Nadezhda1906 de Getty Images Pro
Daronne

Mon enfant doit-il consulter un psychologue ? Voici les 6 signes identifiés par les spécialistes

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Phillip Pessar / Flickr
Actualités mondiales

Aux États-Unis, un ado meurt après le « One Chip Challenge », énième défi dangereux

Source : Creative Commons
Daronne

Doliprane pour enfant : attention à certaines pipettes défectueuses, alerte l’ANSM

Source : npdesignde / Getty Images
Santé

Bed rotting : pourquoi glander au lit toute la journée est une mauvaise idée

3
femme-bar-verre-alcool // Source : URL
Santé

« À 29 ans, je dois arrêter l’alcool car c’est devenu incontrôlable » : dans la vie de Juliette, alcoolique mondaine

3
C'est l'appareil électroménager-star de nos cuisines ces dernières années : on veut bien évidemment parler de la friteuse à air chaud ! Louée pour sa praticité et sa rapidité, il se murmure néanmoins qu'elle serait cancérigène et dangereuse pour la santé. On démêle le vrai du faux.
Santé

Mal utilisées, les friteuses Airfryer peuvent-elles vraiment être toxiques pour la santé (comme l’affirme une étude coréenne) ?

Source : @Photo de Mikhail Nilov
Beauté

Un mouvement anti crème solaire sévit sur les réseaux sociaux et voici pourquoi c’est inquiétant

54
bethany-beck-unsplash mere sociale enfants d’arc en ciel
Daronne

Mère et atteinte de TDAH : « J’ai longtemps tenté de masquer mes difficultés quotidiennes »

14
Source : URL
Santé

Selon une nouvelle étude, il n’existe pas d’augmentation du risque de cancer pour les enfants nés d’une PMA

Source : URL
Beauté

Pourquoi vous devriez arrêter de faire des lissages brésiliens

La société s'écrit au féminin