Cardi B x Reebok : mère et fille peuvent avoir les mêmes baskets, mais est-ce si kiki ?


Des baskets monochromes, dans les tons rose gold ou bleu pastel, déclinées dans des pointures allant des adultes aux bébés : telle est le fruit de la nouvelle collab entre la rappeuse Cardi B et la marque Reebok. Mais au fait, c'est normal d'habiller son enfant en mini-moi ?

Les nouvelles baskets Cardi B x Reebok droppent ce 13 mai 2021 des pointures adultes à bébé !Reebok

Alors que la fête des Mères approche à grands pas (le 30 mai 2021), Reebok sort ce 13 mai 2021 le fruit de sa nouvelle collaboration avec la rappeuse Cardi B, baptisée « Mommy & Me ».

Des baskets Club C Cardi dispo en tailles adultes, enfants et bébés

En guise d’hommage à sa fille Kulture, Belcalis Marlenis Almánzar de son vrai nom a imaginé des modèles dont les pointures vont des tailles adultes à bébé, afin de pouvoir être assortie à ses enfants si l’envie nous en prend !

Complètement monochrome, les modèles Club C Cardi se déclinent dans des teintes en référence à des pierres et métaux précieux : couleur or rose (métal de l’amour) et aigue-marine (pierre de la sérénité).

Attendrissant d’habiller son enfant en mini-moi… jusqu’à un certain âge

Quand on y pense, c’est une tendance assez courante chez les jeunes parents de vouloir habiller ou chausser son enfant en mini-moi. Les stars le montrent bien, comme Beyoncé avec Blue Ivy, Kim Kardashian avec North West, Kylie Jenner avec Stormi, Cindy Crawford avec Kaia Gerber, ou encore Cardi B avec Kulture. Et si l’on peut trouver attendrissant un duo mère-fille habillé de façon similaire, cela s’explique par l’aspect rassurant que la ressemblance nous procure.

Seulement, ce qui peut s’avérer tout à fait adorable et innocent en bas âge (le désir de fusion étant puissant à la naissance) peut devenir un peu malsain à mesure que l’enfant grandit. Car en alimentant le mimétisme, on apprend alors davantage à sa progéniture à être comme ses parents plutôt que de l’accompagner à devenir elle-même, autonome, d’après une psychologue que j’ai interviewée en 2016, Florence Millot :

« De façon inconsciente, la mère dit : « Je me trouve belle et voici ma succession, ma prolongation. C’est une façon de se rendre immortelle, de fixer une image de soi éternellement jeune. »

Un désir narcissique de parent VS une envie de bien faire de l’enfant

Ce désir narcissique de parent, qui peut vouloir revivre sa jeunesse par procuration, peut causer des problèmes d’estime de soi chez l’enfant. Surtout s’il ressent qu’il suscite chez son parent de la jalousie s’il est perçu comme plus beau que sa version adulte, ou de la déception dans le cas inverse.

Quand il s’agit par contre d’un enfant qui réclame spontanément de faire comme son parent, à travers les vêtements ou les chaussures par exemple, il s’agit de son propre choix. Qu’on peut donc vouloir encourager afin de valoriser son autonomie. Mais cela tient le plus souvent de la dynamique du jeu, du déguisement, car la plupart des enfants veulent plutôt s’habiller comme leurs pairs du même âge.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kulture (@kulturekiari)

Autrement dit, tant que l’enfant n’a pas encore trop de référents de son âge, il n’y a rien de grave à vouloir l’habiller en mini-moi. Mais à partir du moment où il commence à avoir des camarades de son âge, à son entrée à la maternelle par exemple, il convient de l’accompagner (dans la mesure du raisonnable, évidemment), dans ses envies mode. Car c’est une façon pour lui d’exprimer sa personnalité, sa singularité, et donc de bâtir son estime de lui-même et de développer son amour propre. Et il se pourrait même qu’il ait beaucoup de style !

À lire aussi : Comment éviter les punaises de lit quand on s’habille en seconde main

Anthony Vincent

Anthony Vincent


Tous ses articles

Commentaires

Couettecouette

@Kand'x est ce que tu pourrais me deciter stp? :)
Ouic'est certain que les chaussures a talon ne sont pas adaptes a la morpho des petites filles.. mais c'est une question éducative.. il faut parfois savoir dire non.. et aussi ne pas traiter son enfant comme une poupée
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!