Live now
Live now
Masquer
valerie bacot sur public senat
Féminisme

Au Sénat, Valérie Bacot lutte pour faire reconnaître le « syndrome de la femme battue »

C’est pour défendre la reconnaisance du syndrome de la femme battue que Valérie Bacot s’est présentée au Sénat jeudi dernier.

Souvenez-vous. C’est pendant le procès de Valérie Bacot, lors duquel elle a été reconnue coupable d’avoir tué son mari violent, que les mots « syndrome de la femme battue » ont été utilisés pour la première fois dans une expertise judiciaire en France.

Le « syndrome de la femme battue »

Défini par une situation d’emprise créée par la persistance de violences conjugales qui atteignent l’intégrité psychique de la victime, le terme « syndrome de la femme battue » date de la fin des années 1970 et est utilisé en Amérique du Nord depuis plusieurs décennies pour diagnostiquer et juger les victimes de violences, notamment dans les cas d’homicide conjugal.

Figurant dans les classifications internationales des maladies, il est parfois associé aux troubles de stress post-traumatiques et ses caractérise par des symptômes tels que l’hypervigilance, un état de peur constante ou la perte de l’estime de soi.

En France, pourtant, ce syndrome n’est pas reconnu par la loi, et peu compris par la société civile.

Au Sénat, Valérie Bacot lutte pour la prise en compte du SFB

« J’ai déjà entendu des gens dire : si elle y retourne, c’est qu’elle aime ça. C’est très compliqué à encaisser » rapportent nos confrères du Parisien de la prise de parole de Valérie Bacot.

Capture-décran-2021-11-08-à-15.46.44
Valérie Bacot sur Public Sénat

Devant la délégation aux Droits des femmes du Sénat, où elle était invitée à prendre la parole sur la question des violences faites aux femmes, Valérie Bacot a pris le temps de retracer les violences multiples dont elle a été victime depuis son plus jeune âge, et les échecs multiples de l’Etat face à cette situation.

Elle a aussi pu exprimer l’importance de la prise en considération de ce syndrome peu connu dans l’Hexagone, tant dans le regard posé sur les victimes que dans leur accompagnement psychologique et juridique.

 « Je comprends aujourd’hui cette emprise qui vous mange mais à cette époque-là, j’avais le sentiment que s’il s’énervait c’était à cause de moi. […] Je veux l’expliquer auprès des personnes qui le vivent et ne s’en rendent pas compte »

Valérie Bacot à la délégation aux Droits des femmes du Sénat, propos rapporté par le Parisien

Une intervention puissante de l’autrice de Tout le monde savait, dont on espère qu’elle aidera à la prise en compte et en charge de la réalité des violences faites aux femmes.

À lire aussi : « Femme battue, homme promu » : les Calédoniennes exigent l’exemplarité des hommes en uniforme

Crédit photo : Extraits de la prise de parole de Valérie Bacot sur Public Sénat / Capture d’écran Youtube

Violences conjugales : les ressources

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est victime de violences conjugales, ou si vous voulez tout simplement vous informer davantage sur le sujet :

Les Commentaires

2
Avatar de Crapule du Far West
8 novembre 2021 à 20h11
Crapule du Far West
Merci Valérie. Merci de continuer à vous battre, ressasser vos souvenirs horribles et votre souffrance pour aider d'autres femmes à s'en sortir. Pour qu'enfin, l'Etat comprenne.
Et pour que la comédie de procès d'Alexandra Richard
Contenu spoiler caché.
ne se reproduise plus jamais.
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Féminisme

Source : Midjourney
Déclic

Damiana, 43 ans : « Je suis devenue féministe sans m’en apercevoir »

Lifestyle

Cette montre connectée design propose aussi des fonctionnalités innovantes

Humanoid Native
Source : Unsplash / Holly Mandarich
Voyages

Marcher entre meufs dans la montagne, un plaisir inégalé

1
Source : Ketsia Mutombo & Laure Salmona
Société

« L’espace numérique est une toile de dominations » : interview de Ketsia Mutombo et Laure Salmona

1
Rose Lamy crédit Marie Rouge
Féminisme

Rose Lamy : « Le patriarcat n’a pas disparu, il a juste pris des formes différentes »

capture d'écran Youtube // Source : Huffington Post
Culture

Woody Allen donne son avis sur le féminisme post-MeToo et surprise : on s’en serait bien passées

2
Source : Canva
Déclic

Valentine, 27 ans : « Notre sexualité dépendait uniquement de son désir »

femme-ivre-soiree-vert
Féminisme

Je crois que j’ai empêché un viol en soirée. Et si je n’avais pas été là ?

29
Source : Unsplash /  Wilson Ye
Voyages

Non, je n’ai pas peur de dormir seule dans la montagne, et voici pourquoi

5
nos-pires-voisins-2
Féminisme

Être la « meuf bonne » de mon école de commerce a fini par me gâcher la vie

42
pexels-daria-shevtsova-valise-a-roulettes
Féminisme

Le saviez-vous ? Sans le patriarcat, on aurait eu des valises à roulettes bien plus tôt

15

La société s'écrit au féminin