Attendez, pouce : des gens s’achètent des produits dérivés des vaccins ?


Une nouvelle tendance mode spécial Covid émerge : les produits dérivés autour du laboratoire qui a créé notre vaccin. Un moyen drôle de prolonger le plaisir de se savoir enfin à l'abri de la pandémie... Et une prouesse du marketing, capable de tout récupérer.

Le merch autour des produits dérivés se développe© Etsy

Pendant que la campagne de vaccination traîne des pieds en France, certains pays piquent à tour de bras. Ce qui donne lieu à de nouvelles pratiques, comme le selfie au moment de recevoir sa première dose (phobique des seringues, s’abstenir), surnommé « vaxxie », qui agite aussi le monde de la mode.

Immortaliser l’évènement, ça pose forcément la question de la tenue à la hauteur de l’occasion : plutôt top à épaules dénudées comme Dolly Parton, robe de soirée comme Amy Schumer, ou simple t-shirt pour qu’on se concentre sur vos high notes comme Mariah Carey ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mariah Carey (@mariahcarey)

Du côté des hommes, beaucoup en profitent pour afficher leur torse plus ou moins musclé, comme le designer Marc Jacobs, notre ministre de la santé et des solidarités Olivier Véran, ou encore le premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis. Oui, parce qu’apparemment, se contenter de remonter sa manche, c’est trop compliqué, faut montrer qu’on a du pec’…

Mention spéciale au t-shirt moulant du ministre des finances croate, Zdravko Marić !

Allez-vous adopter le merch vaccination, la tendance inattendue de 2021 ?

Autre nouvelle pratique beaucoup plus surprenante : l’essor des produits dérivés autour des laboratoires ayant développés lesdits vaccins. Alors que les hashtags #TeamPfizer ou #TeamModerna s’imposent de plus en plus sur les réseaux sociaux, des gens ont flairé le filon et développé des vêtements affichant quel vaccin on a reçu (même si on ne l’a pas vraiment choisi).

Tout ce merchandising peut sembler ridicule, mais témoigne surtout du sentiment de soulagement post-vaccin pour des personnes qui veulent alors afficher leur bonheur et reconnaissance, comme plusieurs témoins l’expliquent au New York Times, dans un article daté du 20 avril 2021. Dont Beth Wilensky, 48 ans et professeur de droit dans le Michigan, qui y présume :

« Les cliniques de vaccins sont devenus ces lieux où les gens ressentent une délivrance après un an d’anxiété et de dévastation. Les gens cherchent des manières de continuer à parler de cette expérience si positive. »

Afficher qu’on est à l’abri de la pandémie grâce au merch

Ainsi, sur Etsy (site marchand qui regroupe plusieurs petites boutiques indépendantes et où il est facile de lancer du merch), de nouvelles marques pullulent pour vendre des t-shirts et sweatshirts avec écrit dessus « Team Moderna », « Pfizer alumni 2021 », « Vaccinated », et même des mugs « Happy V-Day » — comme pour marquer son allégeance avec humour, sa gratitude, et surtout afficher qu’on est potentiellement à l’abri de la pandémie !

Verra-t-on bientôt dans les rues françaises des modeuses et modeux gambader avec leur plus beau top « Astra Zeneca » ? Cela paraît beaucoup plus drôle que l’idée de passeport vaccinal, mais sans doute bien moins fiable…

À lire aussi : La tendance des hauts à épaules dénudées crie au vaccin anti-Covid : « My body is ready ! »

Anthony Vincent

Anthony Vincent


Tous ses articles

Commentaires

-Loreleï-

"Mention spéciale au t-shirt moulant du ministre des finances croate, Zdravko Marić !"

Mais what ? Et si c'était une nana aux gros seins vous diriez qu'elle a mis un T-shirt hyper moulant parce qu'il faut "forcément en profiter pour montrer qu'on a des gros seins". Je ne comprends franchement pas l'intérêt de cette remarque sur la tenue de ce ministre. D'autant qu'il me semble plus simple de se faire vacciner en T-shirt qu'en chemise.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!