La tendance des hauts à épaules dénudées crie au vaccin anti-Covid : « My body is ready ! »


Même si on n'est pas près d’être vaccinées, les hauts asymétriques qui dévoilent une épaule tentent d’invoquer les injections !

Les hauts à épaules dénudées permettent d'être vaccine-readyZalando ; Asos ; Instagram de Dolly Parton

La chanteuse Dolly Parton s’affirme également comme une féministe philanthrope et une icône de mode. Par un don d’un million de dollars à la Vanderbilt University en faveur de la recherche, elle a contribué à développer l’un des vaccins contre le Covid. Pour cette raison, mais aussi parce qu’elle a 75 ans, elle a pu être piquée pour obtenir les doses censées la protéger de la maladie.

Et contrairement à plusieurs hommes politiques qui ont galéré avec leur chemise, l’icône de la country en a profité pour arborer son plus beau top à épaules dénudées. Pratique et stylé !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dolly Parton (@dollyparton)

Des hauts asymétriques pour invoquer le vaccin

Et si la pandémie contribuait à rendre cela tendance ? Les débardeurs à multiples brides tentent de s’imposer depuis quelques saisons. Beaucoup plus appropriés pour les températures actuelles, les hauts à manches longues jouent aussi à dévoiler des interstices de peau inattendues. Une façon de dire à travers ses vêtements « My body is ready ! » à recevoir le vaccin.

Et puis ça vous évitera d’avoir à cacher votre auguste téton comme notre ministre de la Santé.

Plutôt cold shoulder, off shoulder, ou encolure bardot ?

Pour changer du classique décolleté ou des dos-nus, cette tendance se décline de multiples façons. Pour la retrouver facilement sur vos sites marchands préférés dont ceux de seconde-main, vous pouvez taper les mots-clés les plus stratégiques.

En cherchant « cold shoulder », vous trouverez plutôt des hauts avec des découpes aux épaules ou jeux de brides qui créent cet effet. Avec « off shoulder », ça se la joue plutôt asymétrique.

Mais la clavicule dénudée s’adopte aussi facilement avec ce qui traîne déjà dans votre dressing, comme un pull un peu trop grand au col V dont on laisse dépasser une épaule ! Tous les hauts à « encolure Bardot », qui forment un bandeau dénudant les épaules et le décolleté, s’avéreront particulièrement vaccine-ready, à mesure que la chaleur printanière va s’imposer.

Contrairement à ce que croit Olivier Véran, cette tendance peut même fonctionner avec une chemise blanche, qu’il s’agisse de boutonner juste ce qu’il faut pour laisser dépasser une épaule ou de n’enfiler qu’une seule manche, et de draper l’autre autour du buste ou la rentrer à l’intérieur.

Peut-être que vous vous posez la question du bon soutien-gorge à porter avec ce genre de hauts ? Même s’il existe des modèles de soutifs sans bretelles, vous n’êtes pas obligée de les cacher, comme le racontait Carotte. Vous n’êtes d’ailleurs même pas obligée d’en porter tout court, en fait.

À lire aussi : Le retour de la ballerine est inévitable : voici comment ne pas puer des pieds ni vous niquer le dos

Anthony Vincent

Anthony Vincent


Tous ses articles

Commentaires

Dog

A chaque fois que je vois ce genre de haut, je me dis " wah j'aime bien " , et après je me rappelle qu'il fait froid et qu'il pleut.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!