Pourquoi je ne t’apprendrai pas à cacher tes bretelles de soutien-gorge

Carotte a envie de râler sur l'injonction à cacher son soutien-gorge, et elle espère que ce message sera une agréable piqûre de rappel.

Pourquoi je ne t’apprendrai pas à cacher tes bretelles de soutien-gorge

L’autre jour, une collègue me proposait de faire un article sur comment camoufler ses bretelles de soutien-gorge en été.

J’ai soudain eu un sentiment étrange. Quelques secondes plus tard, je réalisais que c’est parce que je n’avais aucune envie d’inciter les autres à faire ça.

Personne ne devrait ressentir le besoin de cacher ses bretelles de soutien-gorge !

Les bretelles de soutien-gorge, c’est vulgaire ?

Avoir des bretelles de soutif qui dépassent est généralement vu comme « vulgaire ».

Je ne compte les fois où ma propre mère m’a sommée de ne pas acheter tel haut car on verrait mes bretelles et que ce n’était « pas classe ».

En général, quand une bretelle de soutien-gorge dépasse d’un vêtement, on te le fait vite remarquer discrètement pour que tu la remettes en place.

Quand tu veux porter un dos-nu, tu te tournes peut-être vers des bonnets adhésifs, ou bien tu fais le choix de ne pas porter de soutien-gorge.

Mais entre ces deux options, le dilemme est présent puisque ne pas porter de soutien-gorge est aussi vu comme vulgaire, même si ça se démocratise petit à petit…

Certes, les goûts et les couleurs jouent : moi et ma mère par exemple avons des vues très différentes de ce qui est « classe ».

Mais cette histoire de bretelles ne découle pas seulement d’une question de goût. Elle est le fruit de la sexualisation des femmes.

Tout ce qui pourrait suggérer les parties de notre corps dites « sexuelles », comme ici la lingerie, est à cacher si l’on veut être « respectable ».

Bien que tout cela se démocratise au fil des décennies, la progression reste lente.

Camoufler ses bretelles de soutien-gorge, une volonté esthétique ?

Évidemment, je ne nie pas la volonté esthétique dans le fait de vouloir cacher son soutien-gorge.

En effet, lorsque ton top est très décolleté et/ou dos nu, c’est dommage d’en casser la coupe avec des parties de soutien-gorge apparentes.

Mais ce serait être dans le déni que de prétendre que l’esthétique est la seule raison à cette habitude de planquer nos soutifs !

Et puis tout le monde ne peut pas se permettre de passer au no bra. En effet, certaines personnes peuvent avoir des douleurs lombaires dues au poids de leur poitrine par exemple, et se sentent mieux avec un soutien-gorge.

D’autres ont peut-être un complexe sur la forme de leurs seins et sont également plus à l’aise lorsqu’elles portent un soutien-gorge, ou alors elles n’aiment pas qu’on voie leurs tétons à travers leurs vêtements.

Lorsque l’été s’installe, les hauts sont plus légers et les bretelles apparaissent davantage. Et parfois, tu as beau être féministe et avoir conscience des injonctions faites aux femmes, les réflexes acquis ne disparaissent pas facilement.

Tu ressentiras alors peut-être le besoin de cacher tes bretelles pour des raisons qui ne sont pas seulement esthétiques, sans même t’en rendre compte…

Et en ce qui me concerne, j’aimerais interroger ce réflexe.

Tu n’as pas à camoufler tes bretelles de soutien-gorge

Les bretelles de soutien-gorge, ce n’est pas vulgaire. Ça a un but technique : celui de maintenir la poitrine en place.

Et tu ne devrais pas être DÉSOLÉE d’être née avec des seins qui ont besoin de maintien. Ou avec des seins qui n’en ont pas forcément besoin, d’ailleurs !

Peut-être que tu portes un soutien-gorge malgré ta petite poitrine parce que ton haut baille ou qu’il est légèrement transparent. Peut-être que tu ne veux pas qu’on voit tes tétons, toujours tabous lorsqu’ils sont sur un corps féminin.

Pourquoi essayer à tout prix de cacher ce soutif ?

Au final, on ne peut pas gagner : on est vulgaire si on porte un soutien-gorge ET si on n’en porte pas. Il ne faut pas qu’il se voie, mais il faut qu’il soit là. Ça n’a vraiment aucun sens.

Une bretelle de soutif est littéralement un bout de tissu. Voir de la peau c’est vulgaire, voir un bout de tissu c’est vulgaire… Franchement on n’a pas le temps pour ces conneries !

Ton soutien-gorge n’a pas besoin d’être caché. S’il en dérange certains, enlève-le et on verra s’ils sont plus à l’aise ! (Ah ben non, on n’a pas le droit non plus, rappelle-toi, car le patriarcat.)

Alors c’est décidé : cet été, je ne te donnerai pas de méthodes pour dissimuler tes bretelles de soutien-gorge.

Tu en portes ou tu n’en portes pas, mais dans un cas comme dans l’autre, tu n’as pas à avoir honte.

Si tu veux le cacher pour des questions esthétiques, choisis un soutif dans une couleur qui s’accorde bien avec ton top, une forme qui coïncide avec la coupe de ton haut…

Mais je ne veux pas entendre de « NANI NANA comment faire ma grand mère me trouvera vulgaire si je vais comme ça à la fête de famille de l’été » — STOP.

Est-ce que toi-même tu es dérangée lorsque ton soutif se voit ? Ou bien as-tu déjà démonté la gueule de cette injonction de merde ?

À lire aussi : Comment et à quelle fréquence laver son soutien-gorge

Carotte

Carotte

Carotte est rédactrice Mode. Elle aime tout ce qui est les chiots, les graines et l'automne. C'est aussi elle qui écrit cette description à la troisième personne.

Tous ses articles

Commentaires

miliemètre

@Bleu pastel Sous les hauts blancs (et les fringues blanches en général d'ailleurs) les sous-vêtement rouges ça marche très bien ! :)

Pour ce qui est des bretelles, et du soutif, je les/le cache seulement par souci esthétique :hesite:, je m'en fous que ça dépasse et combien de fois une bretelle glissait le long de mon bras car elles n'étaient pas assez serrées :yawn:.
L'important c'est que tout le monde se sente bien dans ses vêtements :fleur:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!