Live now
Live now
Masquer
[Site web] Visuel horizontal (1)-3
Santé sexuelle

Atteinte d’endométriose, l’humoriste Amy Schumer se fait retirer l’utérus et l’appendice

L’humoriste américaine Amy Schumer s’est fait retirer l’utérus et l’appendice pour soulager ses douleurs liées à l’endométriose, une maladie chronique qui touche près d’une personne menstruée sur dix.

Le 13 septembre 2021, Amy Schumer ne foulait pas le tapis rouge du Met Gala dans une longue robe extravagante. Et pour cause, c’est vêtue d’une blouse d’hôpital, depuis sa chambre post-opératoire, qu’elle s’adressait quelques jours plus tard à ses 10 millions d’abonnés pour parler de l’opération majeure qu’elle venait de subir.

Afin de traiter l’endométriose dont elle souffre depuis plusieurs années, la comédienne s’est fait enlever l’utérus et l’appendice

« Je suis endolorie »

Dans une courte vidéo et une photo prises depuis sa chambre d’hôpital, Amy Schumer (qui sera à l’affiche du prochain film de Stephen Karam, The Humans), décrivait brièvement la procédure qu’elle venait de subir pour soulager son endométriose. 

« C’est le matin après mon opération pour endométriose, et mon utérus a été retiré. Le médecin a trouvé 30 points d’endométriose qu’il a retirés. Il a enlevé mon appendice car l’endométriose l’avait attaqué. Il y avait beaucoup de sang dans mon utérus, et je suis endolorie. »

Dans les commentaires, parmi les messages de soutien, les témoignages de personnes ayant subi le même type d’opération ou se préparant à le faire se multiplient. Rien d’étonnant, quand on sait que la maladie toucherait près d’une personne menstruée sur dix !

Si la star s’exprime peu sur sa vie privée, elle avait déjà pris la parole sur son état de santé, notamment après son accouchement par césarienne qui s’était éternisé à cause de la maladie.

La douleur féminine n’est pas considérée comme un sujet.

Non, avoir mal pendant les règles n’est pas normal

 « Si vous avez des règles vraiment douloureuses, vous avez peut-être une #endométriose », alerte l’actrice sur le post Instagram en question. 

L’endométriose est une maladie inflammatoire et chronique dans laquelle le tissu qui tapisse l’utérus se développe à l’extérieur de celui-ci, généralement dans les ovaires, les trompes de Fallope et dans la zone pelvienne, rendant la douleur des règles difficile à supporter et pouvant causer des problèmes de fertilité.

Dans certains cas, comme chez la comédienne Amy Schumer, elle peut se développer dans le rectum, la vessie, les reins, les poumons, l’appendice et causer des douleurs extrêmement handicapantes.  

Quand le traitement médical échoue, le plus souvent, les personnes atteintes d’endométriose doivent passer sous le bistouri pour retirer les lésions en cause. 

Atteinte d’endométriose, l’humoriste Amy Schumer se fait retirer l’utérus et l’appendice

En France, l’endométriose touche près de 10% des femmes en âge de procréer. Mais aujourd’hui encore, la maladie reste peu et tardivement diagnostiquée, les professionnels de santé étant mal formés à la diagnostiquer (quand ils ne minimisent pas les symptômes ressentis par leurs patientes). Le radiologue Erick Petit, expert en endométriose, explique :

« On vit sur le mythe des règles douloureuses normales. On range la douleur féminine pelvienne dans la catégorie psychique, et on évacue le problème. La douleur féminine n’est pas considérée comme un sujet »

D’où les diverses campagnes de sensibilisation à la maladie et la prise de parole de nombreuses stars qui en sont atteintes.

Car Amy Schumer n’est pas la première à mettre la lumière sur ce trouble : il y a quelques années, Lena Dunham expliquait sa décision de subir une hystérectomie à 31 ans pour soulager les douleurs liées à son endométriose. Plus récemment, Chrissy Teigen prenait la parole sur Twitter après sa fausse couche au sujet de son opération chirugicale pour traiter son endométriose et demander conseil à ses abonnés sur la gestion des douleurs post-opératoires.

Si les quelques prises de paroles des stars ne suffiront probablement pas à régler le manque de formation du personnel de santé ou à améliorer le parcours de soin, elles ont pour mérite de lever le voile sur la maladie. Et qui sait, peut-être que certaines se reconnaîtront dans le parcours de ces célébrités et obtiendront le traitement qu’elles méritent !

À lire aussi : Il a fallu 5 ans et 5 gynécologues pour diagnostiquer mon endométriose

Crédits photos : @amyschumer

Les Commentaires
13

Avatar de Horion
21 septembre 2021 à 10h48
Horion
Hormonalement, une hystérectomie, quand la personne conserve ses ovaires, il n'y a aucun changement. Car même s'il n'y a plus de menstruations, les pics hormonaux chaque mois sont toujours la.
Par contre une personne qui se fait enlever les ovaires en plus, c'est le même mécanisme que la ménopause. Donc en fonction de l'âge, il est préférable de prendre un traitement hormonal jusqu'à l'âge de la ménopause (pour une femme cis, le cas est différent chez une personne trans sous testostérone par exemple qui n'aura pas besoin de prendre de traitements hormonal féminin).
Comme la ménopause a un impacte sur la densité osseuse notamment.
6
Voir les 13 commentaires

Plus de contenus Santé sexuelle

Santé
pexels-karolina-grabowska-vulvae pathologie vulve

Prenez soin de votre vulve avec Vulvae : l’appli est enfin disponible !

Maëlle Le Corre

13 oct 2021

Santé
mains-croisees-pubis-vert

Puisqu’il faut le répéter : la vapeur dans le vagin reste un big no-no

Mymy Haegel

12 oct 2021

Santé sexuelle
Femme-fruit-vulve

« Le moindre rapport me déclenche une cystite » : comment rétablir l’équilibre de sa flore vaginale

Témoignages
Poterie représentant une vulve.

La labioplastie racontée par celles qui l’ont choisie, entre complexes et confort

Laura Bonnet

06 oct 2021

17
Santé sexuelle
Banane entourée d'un préservatif masculin avec inscription

Les contraceptions « masculines » ont maintenant leur commission parlementaire dédiée (en Belgique)

Santé sexuelle
sterilet_diu

Petites galères et grandes joies : le DIU (« stérilet ») raconté par 12 lectrices

Melissa

04 oct 2021

203
Santé
Menstruations – serviette hygiénique – odeur – règles

Pourquoi les règles ont-elles une odeur si particulière ?

JulietteGee

02 oct 2021

7
Féminisme
My-body-my-rules pexels-olia-danilevich

Comment défendre le droit à l’IVG en France ? (Eh non, la lutte n’est pas terminée)

Eva Levy

28 sep 2021

Santé sexuelle
IVG – femmes – avortement

Impact psychologique de l’IVG : « il n’y a pas de règles, chaque personne réagit différemment »

Santé sexuelle
pilule – femme – contraception

Marre de bouffer des hormones : la pilule est en berne en France

La sexualité s'écrit au féminin

1 2 3 4 5 6 7 8 9