Live now
Live now
Masquer
arnold-schwarzenegger-terminator-tussauds
Arts & Expos

Arnold Schwarzenegger redevient le Terminator chez Madame Tussauds (pour la bonne cause)

Grâce à quelques heures de maquillage, Arnold Schwarzenegger s’est re-glissé dans la peau du Terminator… pour faire peur aux touristes au musée Madame Tussauds. Le fourbe.

Arnold Schwarzenegger, l’acteur dont je copie/colle systématiquement le nom par respect pour ma légère dyslexie, ne fait pas les choses à moitié. Et ça vaut aussi pour faire la promo de ses films et, en l’occurrence, son retour dans Terminator : Genisys.

À lire aussi : Tutotal spécial « Terminator: Genisys » (feat. des vitres propres)

Il fallait être en train de visiter le musée de cire de Madame Tussauds à Los Angeles pour bien s’en rendre compte, ceci dit. L’acteur et ancien gouverneur de Californie s’est amusé à passer au maquillage pour se grimer à nouveau en Terminator… et coller la frousse de leur vie à ces pauvres touristes innocents, qui pensaient poser à côté de sa statue de cire ! Et quand il ne faisait pas son vieux fourbe, il sortait confronter ses imitateurs dans la rue.

Personnellement, à leur place, j’aurais pas été bien détendue.

Bon, après, quand il arrête deux secondes les « bonnes blagues » qui sentent l’infarctus, il est plutôt sympa, hein. Pour un Terminator, je veux dire. En plus, c’est pour la bonne cause : une fois qu’il a bien mis les foies à ses fans, Arnold Schwarzenegger (petit copié/collé habile) se contente de discuter avec eux.

Il leur propose même de participer à un concours pour gagner un billet pour l’avant-première de Terminator : Genisys, en juillet 2015… et de soutenir After-School All-Stars, une organisation caritative qui soutient les élèves en difficulté.

Alors, ça passe. Mais jamais je mets les pieds dans un musée de cire.

À lire aussi : Schwarzy en caméra cachée pour une pub du Superbowl


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

1
Avatar de PetiteMenade
19 juin 2015 à 15h06
PetiteMenade
C'est exactement pour ça que JAMAIS je n'irai dans un musée de cire !
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Arts & Expos

Source : ildipapp / Canva
Culture

La culture de la diaspora maghrébine célèbre sa richesse au salon du monde arabo-amazigh

Livres

Avec Galatea, découvrez des histoires exclusives en format audio ou ebooks

Humanoid Native
« Cosmic Latte se demande à quoi ressemblerait le monde sans racisme » : Sonya Lindfors, chorégraphe // Source : Uwa Iduozee / Zodiak - center for new dance, UrbanApa, Sonya Lindfors
Arts & Expos

« Cosmic Latte se demande à quoi ressemblerait le monde sans racisme » : Sonya Lindfors, chorégraphe

Le photographe de mode Paolo Roversi s’expose au Palais Galliera, et c’est hypnotique
Mode

Comment l’expo photo de Paolo Roversi au Palais Galliera va vous hypnotiser

Dolorès Marat, "La femme aux gants", 1987. Tirage pigmentaire Fresson Collection MEP, Paris, acquis en 2006. // Source : © Dolorès Marat
Arts & Expos

Annie Ernaux, en textes et en photos, s’expose à la MEP jusqu’au 26 mai 2024

MAD paris
Arts & Expos

Paris : Avant les Jeux Olympiques 2024, 5 expos autour du sport, au musée et ailleurs

Berthe MORISOT (1841-1895) Autoportrait, 1885 Huile sur toile, 61 x 50 cm Paris © musée Marmottan Monet, Paris
Culture

Berthe Morisot : à la découverte de la peintre invisibilisée du mouvement impressionniste

Rocky 6 sera joué du 31 janvier au 4 février 2024 au Lavoir Moderne Parisien // Source : Madeleine Delaunay
Culture

« Pour sortir l’intersexuation du seul champ de l’intime, j’ai écrit la pièce de théâtre Rocky 6 » : Alice Etienne

Giselles Photo Pascal Elliott 7
Arts & Expos

Trois raisons de découvrir Giselle(s), le ballet romantique remis au goût du jour

Source : affiche officielle de l'expo avec une oeuvre d'Annette Messager
Culture

L’exposition Affaires personnelles explore les liens entre art contemporain et solidarité

Léa MKL // Source : Cactussand
Culture

Léa MKL : « C’est important d’exprimer ce qu’on a sur le cœur et d’en faire des archives »

La pop culture s'écrit au féminin