Live now
Live now
Masquer
Avec l'abondance des facilités de paiements en ligne, les jeunes s'endettent fissa
Actualité mode

« Achetez maintenant, payez plus tard » : pourquoi les facilités de paiement endettent particulièrement les jeunes

Paypal, Klarna, et bientôt Apple Pay Later permettent de payer en 2,3, ou 4 fois sans frais. Et les marques de mode savent cibler les jeunes pour qu’elles s’y adonnent sans compter. Au risque de s’endetter.

Les plus accros au shopping en ligne l’ont sûrement déjà remarqué : il devient de plus en plus aisé d’obtenir des facilités de paiements sur des eshops de grandes enseignes. Apple vient d’annoncer vouloir déployer une nouvelle fonctionnalité, Pay Later, qui permettra de payer en 4 fois sans frais, que ce soit en ligne ou en physique. Le service bancaire Klarna, qui permet lui aussi de payer en 3 fois sans frais, est déjà intégré sur plein de boutiques en ligne comme Shein, Boohoo, Uniqlo, Undiz, ou encore COS. Même chose pour Paypal, disponible presque partout. Des eshops comme Zalando permettent même de commander en ligne des vêtements et ne payer que ce qu’on décide de garder une fois tout reçu.

Or, tous ces services de facilités de paiements ont la fâcheuse tendance à conduire plein de jeunes vers l’endettement, faute d’éducation financière suffisante. Sur Insta et TikTok, nombreux sont les personnes à peine vingtenaires à témoigner autour de problèmes causés par les politiques « Achetez maintenant, payez plus tard » (Buy Now, Pay Later, souvent abrégé BNPL).

« Si vous ne pouvez l’acheter en une fois, peut-être que vous ne devriez pas l’acheter même en 4 fois »

C’est le cas d’une vidéo de l’influenceuse Madeleine White qui résumait sur TikTok pour alerter son audience :

@madeleinecwhite

Afterpay is the sole reason none of us 20 something b**ches have any savings #fyp #afterpay

♬ original sound – Maddie White

« Mes potes, ce n’est parce que vous pouvez payer plus tard que vous ne paierez rien. 400 dollars, ça reste 400 dollars. Et si vous ne pouviez vous permettre de l’acheter en une fois, ça veut peut-être dire que vous ne devriez peut-être pas l’acheter. »

En effet, il arrive souvent que de jeunes personnes qui n’ont pas l’habitude de gérer des finances ignorent ou sous-estiment l’impact à long terme de telles méthodes de paiements, comme vient de le rappeler le ELLE étatsunien :

« Une enquête menée par Piplsay, 43 % des membres de la génération Z ont manqué au moins un paiement en 2021. Une étude réalisée par Qualtrics pour le compte de Credit Karma a révélé que plus de la moitié des répondants de la génération Z et de la génération Y ont manqué au moins un paiement, par rapport à la génération X (22 %) et aux baby-boomers (10 %). Scott Galloway, professeur de marketing à NYU, a qualifié la BNPL de « l’équivalent de la crise des prêts hypothécaires à risque » pour la génération Y et la génération Z dans un épisode du podcast Pivot. »

Si la réalité économique aux États-Unis diffère de celle de la France, on peut tout de même trouver cela éclairant sur les écarts de pouvoir d’achat et de rapport à l’argent en fonction des générations.

À quand davantage d’éducation financière pour toutes et tous ?

Pouvoir ainsi retarder l’inévitable peut donner l’impression d’avoir un budget beaucoup plus important que la réalité, voire illimité. Cette illusion peut provoquer des désastres financiers, alimentés par l’accélération des tendances modes sur des réseaux comme TikTok et Instagram où arborer la dernière micro-trend peut aider à gagner en popularité et viralité. Et puisqu’il s’agit de vogues toujours plus éphémères, leurs adeptes s’orientent souvent vers des marques d’ultra fast-fashion. Cette approche de la mode jetable forme un cercle vicieux consumériste avec la multiplication des facilités de paiements dans lequel tombe de nombreuses jeunes personnes. Bref, des arguments supplémentaires pour davantage d’éducation financière.

À quand des cours au lycée par exemple pour comprendre ses fiches de paie, payer ses impôts, contracter ou non un crédit, le négocier, et bien comprendre ce qu’il en retourne ? En attendant, c’est peut-être le moment de se réjouir des frictions à l’acte d’achat, car devoir taper tous les numéros de sa carte bleue, le CVV (Card Verification Value : les trois petits chiffres au dos de la carte), voire la double-authentification avec son téléphone tiennent peut-être moins de temps perdu que d’opportunités de réflexion avant de (c)raquer.

Comment TikTok accélère le jeu de dupes des tendances mode
TikTok accélère le jeu de dupes des tendances mode. © Capture d’écran TikTok.

À lire aussi : Fièrement installée dans le 93, l’école Casa93 change la mode

Crédit photo de Une : Capture d’écran TikTok.

Les Commentaires
32

Avatar de Leona B.
1 septembre 2022 à 06h12
Leona B.
@TheMadTink J'ai eu une carte à 16 ans et c'était un choix de mes parents pour me familiariser avec les retraits et m'obliger à aller voir mon compte. Je pouvais prendre jusqu'à 20e par mois (je crois) et ça me permettait d'aller manger au Netto/Carrefour avec mes copines plutôt qu'à la cantine une fois par semaine. Ça m'avait donné un peu d'indépendance, ça m'évitait de planifier quand j'allais manger dehors, je pouvais juste retirer des sous. Les montants ne sont pas du tout les mêmes qu'aujourd'hui, mais j'avais bien aimé !
5
Voir les 32 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

Qu’est-ce que le clowncore, l’esthétique bariolée et barrée qui envahit TikTok ?
Tendances Mode

Qu’est-ce que le clowncore, l’esthétique bariolée et barrée qui envahit TikTok ?

Anthony Vincent

08 fév 2023

Lifestyle

5 conseils pour une Saint-Valentin sous le signe de l’amour de soi

Humanoid Native
Qui est Mama Cax, mannequin handicapée, militante contre le validisme, honorée par le doodle du jour
Actualité mode

Qui est Mama Cax, mannequin handicapée, militante contre le validisme, honorée par Google aujourd’hui ?

Anthony Vincent

08 fév 2023

Burberry change de logo et de looks sous Daniel Lee, nouveau directeur artistique
Actualité mode

Burberry change de logo et de look sous Daniel Lee, nouveau directeur artistique : bourgeois présage ?

Anthony Vincent

07 fév 2023

Qui est Michel Ohayon, le fossoyeur de Gap et Camaieu ? © Capture d'écran Youtube
Actualité mode

Qui est Michel Ohayon, « le fossoyeur » de Camaïeu, Go Sport, et Gap France ?

Anthony Vincent

07 fév 2023

5
Qui était Paco Rabanne, métallurgiste de la mode, mort à 88 ans © Capture d'écran YouTube
Actualité mode

Qui était Paco Rabanne, métallurgiste de la mode, mort à 88 ans ?

Anthony Vincent

06 fév 2023

Transformer son écharpe en cagoule chic et chaude, c'est le hack mode viral de TikTok
Conseils mode

Transformer son écharpe en cagoule chic et chaude, c’est le hack mode viral de TikTok

Anthony Vincent

05 fév 2023

Ces vestes et manteaux tendance de l’automne-hiver 2022-2023
Tendances Mode

Ces vestes et manteaux tendance de cet automne-hiver pour vous tenir chaud des années

Anthony Vincent

04 fév 2023

1
Quelles sont les tendances mode de 2023 sur lesquelles on peut miser ?
Actualité mode

Quelles sont les tendances mode de 2023 sur lesquelles on peut miser ?

Anthony Vincent

01 fév 2023

3
Gucci nomme Sabato de Sarno nouveau directeur artistique : ok, mais c'est qui ?
Actualité mode

Gucci nomme Sabato De Sarno nouveau directeur artistique : ok, mais c’est qui ?

Anthony Vincent

30 jan 2023

Défilé Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2023
Actualité mode

À la fahion week de Paris, Viktor & Rolf met la haute couture sens dessus dessous

Anthony Vincent

28 jan 2023

2

La mode s'écrit au féminin