Top 5 des films que j’attends le plus de voir cet été au cinéma

Les cinémas rouvrent leurs salles aujourd'hui. Kalindi te liste les 5 films qui lui tardent alors le plus de découvrir cet été.

Top 5 des films que j’attends le plus de voir cet été au cinéma

Mise à jour du 22 juin 2020 — 

Après 3 mois d’un long confinement, les salles de cinémas rouvrent enfin.

L’occasion d’aller s’y lover dès ce soir découvrir de jolis films, comme le documentaire Mon nom est clitoris, dont madmoiZelle est cette semaine la fière partenaire.

À l’occasion de la réouverture des salles, voilà le top 5 des films que j’attends le plus de découvrir cet été !

Article initialement publié le 3 juin 2020 — 

La fermeture provisoire des salles due au Covid-19 a été difficile à avaler pour tous les férus de cinéma, et encore plus pour ceux qui le font, car c’est toute leur économie qui a été mise à mal.

La réouverture des cinémas annoncée par Edouard Philippe pour le 22 juin prochain est donc un soulagement pour les passionnés comme pour les professionnels.

Personnellement, les après-midis en salles m’avaient bien manqués, et j’ai hâte de retrouver les sièges veloutés de mes cinémas favoris.

Parmi les nombreux films reportés qui sortiront finalement cet été, certains me font plus d’œil que les autres.

Mais lesquels ?

Voilà mon top 5 des films que j’attends le plus de voir lors de la réouverture des cinémas.

Just Kids, le 8 juillet au cinéma

Rien qu’à avoir l’affiche du nouveau film de Christophe Blanc, j’ai envie de lui confier un morceau de mon temps.

Deux visages juvéniles sur une moto, le sourire accroché aux oreilles, surplombés par un titre simple.

Au cinéma le 8 juillet, ce drame porté par Kacey Mottet Klein (Continuer, L’adieu à la nuit) et Andrea Maggiulli dont c’est la première apparition à l’écran, martèle déjà mon cœur.

C’est l’histoire de Jack, 19 ans, de Lisa, 17 ans, et de Mathis, 10 ans, qui se retrouvent brutalement orphelins.

Aucun des trois membres de la fratrie n’a la même manière de gérer ce drame.

Lisa prend ses distances, Jack, tout juste majeur, se voit confier la garde de Mathis.

Une nouvelle vie commence.

Mais comment être responsable d’un enfant quand on est soi-même à peine sorti de l’adolescence ?

C’est la question que tentera de résoudre Christophe Blanc dans son film franco-suisse qu’il me tarde de découvrir en salle.

Tenet, le 22 juillet au cinéma

C’est le film dont tout le monde parle depuis qu’il a été annoncé au box-office pour l’année 2020.

Le nouveau film de Christopher Nolan emmené notamment par John David Washington, Robert Pattinson et Elizabeth Debicki, a l’air encore un peu obscur d’un point de vue du scénario, mais le mystère fait partie intégrante du style du cinéaste. 

Tourné dans sept pays différent, Tenet devrait marcher, en terme de complexité d’intrigue, dans les pas de Inception, ce qui ne garantit guère, du coup, que je comprenne l’intégralité du film…

Tourné sur l’espionnage international, Tenet sortira le 22 juillet au cinéma, et sera sans doute le film qui fera le plus de bruit de l’été.

Mulan, le 22 juillet au cinéma

En face du tout nouveau film de Nolan se positionne une autre grosse sortie, cette fois-ci en provenance des écuries Disney : le remake en live-action du dessin-animé Mulan de 1998 par la réalisatrice Niki Caro. 

Un film que j’ai eu la chance de voir en projection presse avant le confinement et qui joue dans la catégorie grand spectacle.

Je ne peux pas affirmer que l’intégralité du film m’a plu, ce serait mentir, mais ce qui est sûr, c’est qu’il envoie du début à la fin. 

Personnellement, je m’accorderais bien de le revoir une seconde fois pour être capable d’en livrer une analyse pertinente et me réjouis de pouvoir retourner en salle le voir le 22 juillet !

Hotel by the river, le 29 juillet au cinéma

Hong Sang-so est le merveilleux réalisateur sud-coréen de dizaines de films dont les superbes Un jour avec, un jour sans et In Another Country.

Cette année, il revient avec un film dont le seul synopsis me crève le cœur : Hotel by the river

Un film en noir et blanc qui raconte l’histoire d’un vieux poète logeant dans un hôtel au bord d’une rivière, qui fait venir ses deux fils, pensant que sa fin est proche.

Lieu de retrouvailles familiales, l’hôtel est aussi celui d’un désespoir amoureux : une jeune femme trahie par l’homme avec qui elle vivait vient y trouver refuge et demande à une amie de la rejoindre…

C’est sans doute l’un des films que j’attends le plus de toute cette année cinéma.

The Perfect Candidate, le 12 août au cinéma

C’est tout d’abord le nom d’Haifaa Al-Mansour qui me donne envie d’aller voir ce film, puisqu’elle s’illustre comme la première réalisatrice saoudienne.

Elle s’était déjà illustrée en 2013 avec son premier long-métrage Wadjda, un drame saoudien qu’elle avait dû filmer en grande partie depuis un van, équipée d’un talkie-walkie, car il aurait été mal vu qu’une femme dirige une équipe de tournage majoritairement composée d’hommes.

Elle a ensuite dirigé des productions américaines comme Marie Shelley ou Une femme de tête, et revient ici avec un nouveau drame saoudien, tourné en Arabie Saoudite.

Son combat ultra positif porte ses fruits, puisqu’elle a participé à la légalisation du cinéma dans son pays et à l’ouverture de sa première salle en 2018.

Je pense que The Perfect Candidate sera à l’image des revendications d’Haifaa Al-Mansour : progressiste et bienveillant.

The Perfect Candidate fait un focus sur l’histoire de Maryam est une jeune médecin dans une clinique d’une petite ville d’Arabie Saoudite.

Elle se heurte chaque jour aux refus de ses patients hommes à ce qu’elle les ausculte, son avis de femme n’est jamais pris en compte, et ses conditions de travail sont déplorables.

Elle décide alors de postuler à un job de chirurgien dans un grand hôpital. Mais elle se retrouve dans l’impossibilité de prendre l’avion sans une autorisation signée de son père, malheureusement absent.

Par un quiproquo, Maryam se présente aux élections municipales de sa ville, et se confronte alors au problème de construire un plan de campagne dans un pays où les femmes sont sans cesse discriminées…

Et toi douce lectrice, quels films te donnent le plus envie dans l’infinité des sorties de l’été ?

N’hésite pas à en parler en commentaires !

À lire aussi : Les couleurs de cheveux les plus tendances à adopter cet été 2020

Commentaires

Cocteau

Au vu des présentations Hotel by the river me tente bien !
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!