Sophia Aram allume les homophobes hypocrites

De nouveau, en 2018, une augmentation des actes homophobes, alors que le débat sur la PMA pour toutes s'engage. Sophia Aram pointe du doigt les personnes responsables.

Sophia Aram allume les homophobes hypocrites

Le débat sur la PMA pour toutes débute à peine. Après un second avis du comité d’éthique, après un avis du Conseil d’État, la discussion s’engage.

Et en parallèle, les agressions homophobes… augmentent. C’est le triste constat que fait Sophia Aram ce 22 octobre sur France Inter.

Sophia Aram point l’irresponsabilité des homophobes « non-violents »

Et elle ne s’arrête pas là, car pour elle c’est une mécanique récurrente :

« À chaque fois qu’une réflexion s’ouvre sur les droits des couples de même sexe – le pacs, le mariage pour tous, et aujourd’hui la PMA pour toutes – ça se traduit mécaniquement par une recrudescence des actes homophobes. »

Ceux et celles qui tiennent des discours de haine ont une responsabilité vis-à-vis de la violence

Au moment des débats sur le mariage pour tous, Sophia Aram le rappelle, on avait constaté une hausse de 78% des actes homophobes.

Et la voilà qui pointe du doigt ceux qui tiennent les discours discriminants dans l’espace public – au hasard Christine Boutin et des leaders religieux.

« Malgré tout l’amour et la compassion de leur discours, il en faut toujours un dans la rue pour aller finir le travail. […]

Suffit d’ouvrir les journaux pour comprendre que l’on ne peut pas passer son temps à expliquer que les homosexuels détruisent la famille et la civilisation, que les immigrés constituent la source de tous les maux de la société, que les juifs possèdent ou dirigent le monde sans que cela ne se traduise mécaniquement par des actes homophobes, racistes ou antisémites.

C’est tout simplement parce que toute forme de discours fondé sur la discrimination est violent. On peut le regretter, on peut le déplorer, mais ce que l’on ne peut plus faire aujourd’hui, c’est l’ignorer. »

Et la voilà rappelant tranquillement à leur responsabilité ceux qui tiennent ces discours et qui voudraient, hypocritement, se désolidariser d’actes qu’ils contribuent chaque jour à encourager.

Si tu dis que des gens ne devraient pas avoir de place dans la société, tu ne peux pas ensuite déplorer qu’ils soient victime d’actes violents. Car tu es en partie responsable.

CQFD.

Espérons que l’on n’assistera pas à la même surenchère que celle qui avait eu lieu en 2013.

À lire aussi : 5 ans après le Mariage Pour Tous, je garde des cicatrices de l’homophobie

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Au croisement de la rubrique actu et de la rubrique témoignages, elle passe de temps en temps une tête à l’étranger pour tendre son micro aux madmoiZelles du monde entier !

Tous ses articles

Commentaires
  • Toffee
    Toffee, Le 22 octobre 2018 à 11h11

    Bien dit Sophia :boxing:
    Ce qui m'énerve aussi ces jours-ci, c'est le nombre d'articles pour dire, en substance, que contrairement aux apparences, le nombre d'agressions homophobes n'a pas augmenté ces dernières semaines. Mais m**de, est-ce que c'est le débat ? Le président d'Urgence Homophobie se fait casser la gueule en plein jour et la réponse, c'est de multiplier les articles pour expliquer que c'est un acte isolé ? Super… :non:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!