« Le viol, c’est lol » : la vidéo qui fout la haine et son mea culpa (màj)

« Le viol, c’est lol » : la vidéo qui fout la haine et son mea culpa (màj)
Ganesh2, un youtubeur de l'« humour », a tenté de faire des blagues sur le viol. C'est scandaleusement raté.

Màj, le 4 septembre 2013 - Depuis la publication de l’article, Ganesh2 a choisi de supprimer sa vidéo. Pour expliquer son geste, il a mis en ligne une seconde vidéo où il fait preuve de beaucoup d’honnêteté : oui, au début, il a pensé que les gens qui critiquaient Le viol c’est lol n’avait rien compris à ses vannes. Mais après, il a fini par se remettre en question…

Et c’est quand même vachement bien de sa part d’avouer, finalement, son erreur : celle d’avoir traité un sujet qu’il ne connaissait que trop peu sur un ton mal choisi. À la fin de ce mea culpa, il écrit :

« Peut-être qu’un jour, pas trop éloigné j’espère, en tirerai-je des enseignements qui me permettront de réaliser un sketch sur ce sujet vraiment drôle, certes, mais sans ambiguité envers les victimes de viol. »

C’est tout ce qu’on lui souhaite, et ça fait plaisir de voir qu’il ne rechigne pas trop à avouer avoir eu tort.

Le 3 septembre 2013 - Le podcasteur « humoristique » Ganesh2 a décidé de s’attaquer à un sujet pour le moins sensible — et il aurait dû éviter. Ce sujet ? Le viol. Ni plus ni moins. Une vidéo intitulée, histoire de bien foutre la rage, Le viol, c’est (…) lol.

Ces six très longues minutes risquent fort bien de relancer l’éternel débat du « on ne peut pas rire de tout dans cette société qui sent le savon ». C’est d’ailleurs le thème principal de la mise au point de Ganesh2 sur sa vidéo : le fait que les nouveaux youtubers choisissent de déconner sur des sujets totalement aseptisés, et qu’un jour, « un mec [...] fera un one-man show uniquement basé sur sa brosse à dents ».

Se présentant comme un lanceur de tendances d’humour noir qui va à contre-courant de la supposée frilosité d’autrui : « On est toujours le modèle de quelqu’un. Toujours. Ce qui fait que si l’on se limite, cette limitation sera prise en compte DÈS LE DÉBUT par ceux qui se lanceront aussi », explique-t-il pour justifier les propos qu’il tient dans son dernier podcast. Ganesh2, grand guide de l’humour. Heureusement qu’il est là.

ganesh « Le viol, cest lol » : la vidéo qui fout la haine et son mea culpa (màj)

Personnellement, à la question « peut-on rire de tout ? », je réponds oui sans hésiter. Mais il y a une façon de le faire. S’agirait de voir à pas déconner.

Faire preuve d’imprécision sur un tel sujet, c’est risquer de faire penser qu’on rigole pas tant que ça et qu’il y a un peu de vrai là-dessous. Et j’espère que c’est le cas. J’espère que Ganesh2 a mal su se faire comprendre. Sinon, je propose qu’on lui coupe les fils de sa box.

Pire, on ne peut pas faire de l’humour noir en se basant sur des informations totalement fausses. J’ose croire qu’il faut un minimum connaître son sujet avant de se lancer sur un tel thème pour provoquer et faire dans l’humour faussement irrévérencieux, mais clairement pas assez pointilleux. Bordel, un peu de professionnalisme, on fait pas dans l’humour comme on boit une canette.

Alors oui, je vais être premier degré. Oui, je m’apprête à répéter des trucs qu’on ne cesse de dire sur madmoiZelle. Mais profitons en pour revenir point par point sur tous les éléments de cette vidéo plus creuse que mon entre-deux seins.

http://www.youtube.com/watch?v=WaLzedL8vhw

« Le viol c’est comme le redressement fiscal : quand ça nous tombe dessus, on s’y attend pas, et en plus on l’a quand même un peu cherché. »

Commencer une vidéo en faisant une grosse vanne bien grasse et pleine de slut-shaming, c’est du jamais vu : heureusement que Ganesh2 est là pour nous montrer le chemin de la vanne irrévérencieuse et terriblement novatrice.

Justifier un tel acte que le viol, même sous couvert d’humour, en pointant du doigt les jupes et shorts trop courts ou je ne sais quelle sorte de lingerie, bon sang, c’est tellement novateur. C’est pas comme si on voyait la même boutade à gros sabots quotidiennement sur Internet — et même plusieurs fois par jour.

Parce que, non, même si je me trimballe presqu’à poil dans la rue, ce n’est pas une incitation au viol. Même si je suis à poil devant un mec, je ne suis pas obligée d’avoir un rapport. Tant que l’un des partenaires dit non, avant ou pendant l’acte, il ne doit pas y avoir de rapport sexuel. Sinon, c’est un viol.

wonka « Le viol, cest lol » : la vidéo qui fout la haine et son mea culpa (màj)

Bravo : j’applaudis. Rappelons que le slut-shaming, on peut l’éviter facilement dès qu’on en connaît les tenants et aboutissants. Et justement, on a un article dessus. La vie est bien faite.

« Tu n’es qu’un connard sexiste. »

Pour illustrer cette insulte, Ganesh2 utilise une photo de Mar_Lard, féministe tellement fan des jeux vidéo qu’elle a fait son métier. Et aussi qu’elle a fait un dossier sur le sexisme dans la communauté geek. Un travail remarquable et vraiment éclairant sur le sujet.

Utiliser son image pour la présenter comme une féministe qui se contente d’insulter les personnes qui ne sont pas d’accord avec elle, c’est bas et petit. Personnellement, j’en ai à peu près rien à foutre de voir un mec régler ses comptes avec une personne avec qui il s’est pris la tête. On n’est pas là pour ça.

En revanche, clore cette séquence sur « on n’aura pas d’argument valable » en insinuant qu’elle ne sait pas défendre ses opinions, c’est quand même la seule bonne vanne de la vidéo. Enfin, je veux dire, y a qu’à comparer les différents points du très complet dossier sur le sexisme chez les geeks de l’une à la vidéo ambiance gaudriole sur le viol qui reprend les mêmes blagues que tout le monde de l’autre pour le comprendre. Non ?

Le « violeur à poil »

On passe notre temps à rappeler que les agresseurs ne sont pas aussi repérables que certain-e-s voudraient bien (nous le faire) croire, et Ganesh2 nous ressort le bon vieux cliché du violeur à poil, en marge de la société, avec un accent chelou et des problèmes de diction — après nous avoir fait le coup du blédard. Comme le Tumblr Je connais un violeur dont on vous parlait hier nous le rappelle, il n’y a pas de profil-type.

Les statistiques sont formelles. Selon Amnesty International :

  • 90% des violeurs ne présentent aucune pathologie mentale.
  • Dans 80% des cas, la victime et l’agresseur se connaissent au moment des faits.

Alors le cliché du pervers qui ne peut pas contrôler ses pulsions parce qu’il n’a pas de repère, franchement, c’est lassant.

« Le mec qui fait ça, il part à la case prison, directement. »

Juste après une scène où il campe un agresseur qui compare un viol à un message sur le répondeur et n’assume pas (ou se voile la face sur) la portée de cette agression, Ganesh2 reprend la parole avec une voix plus traditionnelle pour lancer cette phrase.

Eh ? Non. « Le mec qui fait ça [ne] part [pas] directement à la case prison ». Pas forcément, en tout cas. Le nombre de femmes qui ne portent pas plainte après un viol est estimé à 90%.

Pourquoi ? Parce qu’elles n’osent pas, parce qu’elles connaissent leur agresseur, que c’est un mari, ou un ami. Parce que la procédure est longue et qu’on peut, en plus, tomber sur des professionnels de la police peu enclins à faire confiance à la victime. Parce qu’elles n’ont plus de preuve, ou qu’elles ont décidé de franchir le pas trop tard. Parce qu’elles ont peur des représailles…

Toutes ces raisons, qu’on ne peut et qu’on ne doit pas juger, on a pu les lire l’année dernière à travers le hashtag Je n’ai pas porté plainte. Et s’il n’y a pas plainte ? Eh bah y a pas de prison. Voilà.

Et même quand on porte plainte, malgré tous ces obstacles, toutes ces peurs, le coupable ne passe toujours pas forcément par la case prison. En témoignent l’article J’ai été victime de viol, et les conseils d’un policier en cas de dépôt de plainte pour viol ou agression sexuelle.

« Mais y a une chose qu’est sûre et certaine. Dans un viol, c’est souvent la parole de la personne violée contre la personne du violeur. Et ça joue quand même vachement en défaveur du mec quand la meuf elle est dans cet état-là. » + plan sur Ganesh2 qui joue à la femme bouleversée.

Excusez en effet les victimes d’être un peu déboussolées après un viol. Et s’il implique en rigolant que les femmes en rajoutent pour déposer plainte, je me contenterai de vomir ma ratatouille. Cordialement.

Le point Camille Touchard

Souhaitant « prouver » que certaines mentent en racontant qu’elles ont été violées, Ganesh2 fait référence à Camille Touchard, cette adolescente qui a annoncé vouloir se suicider dans une vidéo postée sur YouTube, expliquant avoir subi une agression sexuelle avant de se rétracter.

Bien joué, bingo : déconner sur la fragilité d’une fille de 14 ans qui s’en est déjà pris plein la tronche, c’est vraiment fin (parce que, qu’elle ait été violée ou pas, on ne peut pas nier une souffrance évidente). Encore une fois, heureusement que certains essaient de faire bouger les frontières de l’humour.

Merci Ganesh2 pour cette prise de risques incroyable en taclant une personne qui a été considérée comme l’ennemie numéro 1 d’Internet pendant plusieurs longues journées.

Heureusement, d’autres personnes nous redonnent foi en l’humanité : sur la page Facebook de Ganesh, Adrien Ménielle, aussi connu sous le pseudonyme d’a__k, a ainsi répondu à l’auteur de la vidéo. Plus limpide que ce commentaire, je vois pas :

ak ganesh « Le viol, cest lol » : la vidéo qui fout la haine et son mea culpa (màj)

En conclusion : si c’était pour faire un truc aussi médiocre, ç’aurait été pas trop mal que Ganesh choisisse un sujet qu’il est un peu sûr de maîtriser. Du genre la brosse à dents, quoi.

Tous les articles Actu en France , Culture , Société , Sur le web
Les autres papiers parlant de Culture du viol , Slut-shaming , Vidéos , Violence
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 85 commentaires !

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  • Nasty Wasp
    Nasty Wasp, Le mercredi 4 septembre 2013 à 18h57

    Ben voilà, là Coluche dès le début, rien qu'à la voix qu'il prend et à la mauvaise foi assumée, on sait de suite qu'il se fout du violeur, pas de la victime. Il n'y a aucun doute possible sur ses intentions. Tout ce que le type dit pour se défendre c'est complètement à l'ouest, impossible de prendre ces arguments-là au sérieux. J'irai pas jusqu'à dire que c'est parfait, mais c'est plusieurs niveaux au-dessus de ce que j'ai vu hier.
    Et c'est d'autant plus intéressant que ce sketch commence à dater maintenant et que le viol était bien moins dénoncé qu'aujourd'hui.:free:

  • Quarante-deux.
    Quarante-deux., Le mercredi 4 septembre 2013 à 21h24

    xneuroticx;4339356
    Oué fin je pense qu'il y en a un bon paquet qui font ça pour passer pour des filles cools (principalement) auprès des garçons.
    Pour moi c'est un peu dans la même veine que les filles qui disent ne pas aimer les filles parce que c'est superficiel, ça parle de vernis, qui trouvent que les "trucs de filles" c'est pourri.
    Parce que c'est mieux de "pas être une vraie fille".
    J'ai du mal avec ton propos, je trouve que l'on dirait que tu "prends de haut" les personnes desquelles tu parles.
    C'est comme dire que toutes les filles (ou un paquet) réagissent et définissent leurs goûts en fonctions des hommes, ce qui voudrait dire qu'elles sont incapables de penser par elles mêmes et qu'elles définissent leurs goûts en fonction des hommes. C'est peut-être faux (une fille peut - hélas - aimer ce genre de vidéo), et même si c'était vrai, comment on peut en vouloir à une fille qui tente de s'intégrer dans une société patriarcale (les mots sont forts et mes propos flous, désolée) ? Elles finiront bien par réaliser un jour ou l'autre, quand malgré le fait qu'elles soient "différentes" on continuera de les réduire à leur vagin dans certains espaces. ;)
    (désolée des propos forts et du truc décousu, je n'arrivais pas vraiment à m'exprimer)

  • Xneuroticx
    Xneuroticx, Le mercredi 4 septembre 2013 à 22h31

    Oula non je voulais pas du tout dire ça ! Déjà mon commentaire était en réponse à un précédent :)

    Et je parle de certaines filles, je dis pas que toutes sont ainsi, je parlais de certains "types".
    Et la plupart agissent comme ça justement parce que la société tend à faire penser qu'être comme les hommes est un signe de réussite (je m'exprime super mal u_u)
    Ce n'est pas pour les prendre de haut, je trouve ça juste dommage pour elles...

    Pour exemple, une fille de ma promo qui m'avait sorti "la première fois que tu m'as parlé je t'ai répondu sèchement parce que j'aime pas les filles" alors qu'elle ne me connaissait absolument pas, je lui avais seulement dit bonjour...
    Sachant je suis pas du tout du genre à aller vers les gens et que sur 40 j'ai été la seule à ne pas la juger sur son poids et suis venue vers elle parce qu'elle était nouvelle et que c'est pas facile.
    Et je trouve ça triste parce qu'après avoir appris à la connaitre que j'ai bien vu que dans son cas c'est vraiment pour se donner un genre. Parce qu'elle est du genre a avoir plus d'amie que d'ami, faire beaucoup de shopping, ne pas aimer les "films de garçons" (ses mots), ne supporte de sortir pas coiffée, bref un bon paquet des stéréotypes qui définissent (malheureusement) les filles.

    Et quand ça arrive au point de presque défendre des idées rétrogrades (surtout que ça va souvent de lot avec le slut shaming) ben ça me sidère toujours un peu.

    Tout ce pavé pour dire que ce n'était pas du tout un commentaire moralisateur ou quoi.

    (Ma réponse aussi est pas super clair, désolée :fleur:)

  • Asuka_25
    Asuka_25, Le jeudi 5 septembre 2013 à 02h31

    ok.. suis-je la seule à penser que NON on ne peut pas rire de tout??
    Je me demande quel est le raisonnement des gens qui ne voient rien de problématique au fait d'associer "humour" et "viol".

  • Karrie788
    Karrie788, Le jeudi 5 septembre 2013 à 12h23

    asuka_25;4340470
    ok.. suis-je la seule à penser que NON on ne peut pas rire de tout??
    Je me demande quel est le raisonnement des gens qui ne voient rien de problématique au fait d'associer "humour" et "viol".
    Pour citer Desproges (ce qu'il dit vraiment hein, pas l'interprétation hasardeuse que les gens en font avec "on peut rire de tout mais pas avec tout le monde"), je pense qu'on doit rire de tout, y compris de sujets aussi graves. L'humour est la politesse du désespoir, tout ça.

    Mais tout est dans la manière de faire les choses. Quand Wanda Sykes, Louis C.K., John Mulaney  blaguent sur le viol et la culture du viol, c'est drôle, parce qu'ils ne stigmatise pas les victimes et qu'ils connaissent leur sujet.

    C'est surtout ça en fait. Ils savent de quoi ils parlent.

    http://humour-feministe.tumblr.com/ Y a des exemples ici et franchement je m'y fends la poire.

  • Erialc12
    Erialc12, Le jeudi 5 septembre 2013 à 13h33

    asuka_25;4340470
    ok.. suis-je la seule à penser que NON on ne peut pas rire de tout??
    Je me demande quel est le raisonnement des gens qui ne voient rien de problématique au fait d'associer "humour" et "viol".
    En fait, la citation complète est "On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde" Pour moi, c'est la seconde partie de la phrase qui est plus importante. On ne plaisantera jamais au sujet du viol avec une personne qui a subi ça (ou alors, il faut vachement bien la connaître)

    L'humour, à mon sens, c'est pas seulement rechercher le bon mot, ou à se moquer de quelque chose, ça peut aussi devenir un moyen de défense. Quand je ris sur le malheur des gens à la télé, quand je me suis fendue la poire avec mon frère à doubler voix des victimes du tsunami, ou quand je regarde "confessions intimes" et que je me bidonne du début à la fin, c'est de très mauvais goût, j'en ai conscience.

    Mais vois tu, ça me permet de prendre du recul, et tomber dans les clichés, dans les gros sabots, ça dédramatise la situation.
    Si je suis un monstre ? Peut être, mais j'ai le même raisonnement avec ma vie quand il m'arrive des merdes, je prend ça à la rigolade. Ça me permet de continuer à avancer plus ou moins droit.

    Oui, sa vidéo était mauvaise, l'humour était plus que douteux, et au final, non, ce n'était pas drôle. Mais dénoncer des gens qui rient de sujets graves, c'est ne pas comprendre leur démarche humoristique, qui est que, même quand c'est grave, en rire, ça rend déjà ça un peu moins horrible.

  • Nasty Wasp
    Nasty Wasp, Le jeudi 5 septembre 2013 à 16h10

    erialc12;4340794
    asuka_25;4340470
    ok.. suis-je la seule à penser que NON on ne peut pas rire de tout??
    Je me demande quel est le raisonnement des gens qui ne voient rien de problématique au fait d'associer "humour" et "viol".
    Mais dénoncer des gens qui rient de sujets graves, c'est ne pas comprendre leur démarche humoristique, qui est que, même quand c'est grave, en rire, ça rend déjà ça un peu moins horrible.
    Je suis globalement d'accord avec toi, même si bon, la limite est parfois flou entre "rire avec" et "rire de". L'exemple que tu donnes sur le tsunami et la façon dont tu t'en es amusée (je ne dis pas que tu trouvais ça drôle, j'ai bien compris le principe), ça passe si tu le fais toi planquée dans ton coin et où tu te lâches sans conséquence ni blesser personne. Mais ça ne te viendrais pas à l'idée de te filmer en train de te moquer d'eux et de balancer ça sur Youtube en criant au génie artistique. Parce que clairement, les victimes (et pas qu'elles) ça ne les ferait pas marrer et ça n'a rien à voir avec le fait d'avoir de l'humour ou pas comme le disent certains. Rire dans son coin d'un truc et s'en moquer devant un public parfois influençable c'est différent. :)

    En fait, c'est ta dernière phrase qui me fait tiquer, parce que pour moi, il y a une différence entre un humoriste qui va bosser ses sketchs, se renseigner, demander des conseils à son équipe, etc, et proposer au public quelque chose de peut-être subversif, mais de carré et bien pensé, et un gros pignouf qui balance de la merde sur Youtube sous couvert d'humour en se pensant protégé par la liberté d'expression. Il n'y a pas toujours une démarche humoristique ("démarche" sous-entend déjà d'y réfléchir et d'avoir une vision à offrir, et c'est précisément ce qui manque à pas mal de ces personnes).

    Toute cette histoire me fait penser à cet excellent article, et je suis d'accord avec le monsieur :

    « En quoi consiste alors le "oh, c'est bon, c'est de l'humour" ou le "tu comprends pas le second degré ou quoi ?" qui est la défense si souvent utilisée dans ces cas-là ? Il ne s'agit pas seulement d'une tentative de sauver la face - "je ne suis pas raciste voyons". Il s'agit aussi d'une attaque contre la face de l'autre : après avoir détruit une première fois la représentation positive que l'autre essaye de donner de lui, vous en remettez une couche en détruisant une autre partie de cette face. Une double peine en quelque sorte : c'est un peu comme si, après avoir marché sur le pied de quelqu'un, vous lui donniez une gifle parce qu'il a crié de douleur. »

  • LadySumire
    LadySumire, Le mardi 24 septembre 2013 à 20h41

    Regardez moi qui essaie de faire passer Madmoizelle.com pour le grand méchant loup dans sa nouvelle vidéo. :troll:

    Spoiler

  • Hawley
    Hawley, Le mardi 24 septembre 2013 à 20h52

    @ladysumire T'as bien fait de ne pas mettre le lien, c'est perdre son temps que d'aller regarder ses vidéos je pense... Don't feed the troll !

  • Titelilie
    Titelilie, Le dimanche 17 novembre 2013 à 00h53

    Bonjour/bonsoir,

    Je ne sais pas où il fallait que j'en parle mais comme le message est totalement opposé à cette vidéo j'estime que le mettre là est logique.

    Je suis actuellement en train de regarder une vidéo et le youtuber dit tous ce que les madz disent contre le viol (pas la faute de la victime et autre)

    Et je pense que c'est quelque chose à noter parce que son message est à mon sens bénéfique et qu'il pense même à donner un numéro.

    La vidéo est un point culture sur la peur, il parle de cela à partir environ de 12'33 en parlant de la peur du sexe et de sa possible cause le viol.

    On parle beaucoup de ceux qui approuvent sans le vouloir de la culture du viol, mais il mérite tout autant d'être connu au moins pour cette vidéo.

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !