Mon véganisme, de mon assiette… à mon travail !

Quatre ans après son témoignage sur son véganisme naissant, BleuKobalt revient pour nous parler de son évolution et d'un projet de restaurant végane plutôt chouette : Season Square !

Mon véganisme, de mon assiette… à mon travail !

Il y a quatre ans, j’écrivais un article aux allures de confession : JE SUIS VÉGANE ! Un cri du cœur, une envie de combattre les idées reçues. C’était le premier article à ce sujet sur madmoiZelle. Depuis, les mentalités ont bien évolué… et le véganisme a pris une grande place dans ma vie — encore plus que ce que j’imaginais à l’époque.

big-vegan-idees-recues-1

À lire aussi : Être vegan et manger équilibré : à bas les idées reçues ! (2/2)

Bonne nouvelle : il est de plus en plus facile d’être végane

Il y a encore quelques années, je jubilais lorsque que je rencontrais une personne qui se révélait être végane comme moi. J’avais l’impression de me connecter à une âme soeur, mon Doppelgänger.

BFF
Aujourd’hui, c’est à peine si je suis surprise quand j’apprends qu’un•e ancien•ne collègue ne mange plus de viande, ou que je croise une personne connue dans un restaurant végétalien (car oui, ça m’arrive souvent).

Les livres de cuisine végétale figurent en bonne place dans les vitrines des librairies, les associations comme L214 passent au JT, les personnes de plus de trente ans commencent à prononcer « vé-gane » au lieu de « vé-gant »… Il y a du changement dans l’air !

Dans mon premier article, j’écrivais :

« Si on m’avait dit il y a cinq ans qu’un jour je serais végane, j’aurais ri bien fort. »

Aujourd’hui, non seulement je le suis mais mon mari l’est aussi, ainsi que ma belle-mère et mon frère. Mes parents ne consomment plus de produits laitiers, et ma sœur est ravie de manger 100% végane quand elle est chez nous. Je me prends beaucoup moins de remarques de la part d’inconnu•es sur mes potentielles carences ou la souffrance des carottes, même si, encore en 2016, je ne suis pas à l’abri de questions idiotes du genre : « Mais… tu manges des chips ? » (véridique).

big-veganisme-pourquoi

À lire aussi : Trucs et astuces pour remplacer les œufs dans la cuisine de tous les jours

La cuisine végétale est de mieux en mieux acceptée et la communauté végane grossit à vue d’œil. C’est particulièrement vrai à Paris, où les événements festifs se multiplient : rassemblements Vegan Place plusieurs fois par an, salon Veggie World début avril… Et partout en France, des restaurants et boutiques proposent des options entièrement végétales.

À lire aussi : Paris Vegan Day : le reportage vidéo !

I can have it all

Quand tu découvres qu’un restaurant fait des desserts sans produits animaux

Grâce à Internet, j’ai rencontré plein de gens fabuleux partageant les mêmes valeurs que moi et qui sont parfois devenus des ami•es. Il existe de nombreux espaces de discussions pour les végés sur les réseaux sociaux et il y a de plus en plus de blogs sur le mode de vie végane, ce qui donne une bonne dose d’inspiration dans tous les domaines !

Mais je me dois de nuancer : si le véganisme est de mieux en mieux toléré, voire accepté, tout n’est pas rose pour les animaux. Il reste beaucoup de chemin à parcourir avant qu’ils soient réellement pris en compte (et peut-être, qui sait, qu’on arrête de les manger avec de la sauce barbecue).

big-recette-burger-vegetarien-pommes-de-terre

Le véganisme, moteur de mes projets

Au moment où j’ai publié mon premier article, j’étais en stage en agence de communication. J’étais au tout début de ma vie professionnelle et je ne me voyais pas renoncer à mon éthique pour travailler dans des entreprises scandant que « les produits laitiers sont nos amis pour la vie ». J’ai donc décidé de faire de mon engagement une force et une spécialisation professionnelle.

big-survivre-sans-lait

  • J’ai lancé mon blog

Il y a un an et demi, j’ai créé Le Blog Bleu pour parler de mode de vie durable, afin de partager mes découvertes et mon point de vue. Aujourd’hui, plus de 2 000 personnes me suivent sur Facebook et je reçois des commentaires tous les jours !

C’est une source d’épanouissement pour moi de pouvoir écrire sur les sujets qui me plaisent et parfois inspirer les gens à tester de nouvelles choses.

  • J’ai créé un projet collaboratif

Avec mon mari, nous avons créé la carte Vegan Mafia, une carte qui répertorie les restaurants végane-friendly en France (et pourquoi pas dans le monde). Les utilisateurs•trices remplissent un petit formulaire avec leurs bons plans, et nous les répertorions sur la carte. C’est un projet bénévole, qui me demande pas mal de temps mais qui est très gratifiant.

À lire aussi : Vegan Mafia, la carte interactive des resto végé-friendly

  • J’ai orienté mon métier vers le véganisme

Je me suis spécialisée dans la communication responsable. Je travaille donc pour des entreprises éthiques, qui incluent l’écologie dans leur démarche, et même parfois le véganisme. J’ai notamment eu la chance de travailler pour un salon végane et pour une maison d’édition spécialisée dans la cuisine végétarienne et végétalienne. Pour la petite anecdote, j’ai co-fondé un petit collectif de freelances, WABI+WABI, où tous les membres sont (par pure coïncidence) au moins végétariens !

À lire aussi : Être en freelance, ça a ses avantages : la preuve !

  • Et le meilleur pour la fin : je participe au projet de création d’un restaurant végane !

Mon mari et son associé, qui animent le blog Season Square depuis plus d’un an, projettent d’ouvrir un restaurant végane très prochainement. C’est un projet qui couve depuis des années, et je suis très fière qu’il prenne forme ! Je compte bien m’occuper de leur communication et filer un coup de main au service.

Je suis très heureuse d’avoir cette opportunité de travailler dans le domaine qui me plaît, de me sentir utile et en accord avec mon mode de vie. Pour le moment, nous sommes en train de collecter de l’argent grâce à une campagne de crowdfunding, et nous espérons que les prochaines étapes vont arriver très vite : prêt de la banque, local, travaux… et accueil des gourmand•es !

Je me dis qu’à mon échelle, par mes petits projets, je peux contribuer à faire évoluer les choses. Non seulement c’est épanouissant, mais c’est aussi porteur d’avenir : les entreprises végane poussent comme des champignons (c’est le cas de le dire) et souhaitent embaucher des personnes partageant leurs valeurs. Bref, si vous êtes végé, ne vous cachez plus, faites-en une force !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lotso
    Lotso, Le 23 mars 2016 à 12h27

    Super article ! Et je suis hyper contente d'avoir découvert ton blog, il est super intéressant ! <3 <3 <3
    Bon courage à toi et ton compagnon pour vos projets ! (Et ce soir on fait des burgers vegan à la maison !)

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)