5 astuces pour réussir des vacances malgré la pluie

Tu es en vacances, et il pleut ? Courage, ta vie n'est pas si nulle. Amélie te donne 5 conseils pour éviter de te noyer dans ton K-Way.

5 astuces pour réussir des vacances malgré la pluie

Voilà, j’ai passé mes premières grandes vacances en tant que salariée. Je me rappelle encore regarder mon père avec de grands yeux ronds, quand il m’a expliqué qu’il disposait d’uniquement cinq semaines de congé dans l’année. Où trouver le temps de jouer aux Sims ? Comment finir toutes mes cartouches de Pokémon ? Comment tenter d’arranger mon bronzage nul sans passer deux mois entiers au soleil ? C’était de la science-fiction !

Jusqu’à la semaine dernière…

Comme la plupart des adultes en France, j’ai pris mes deux semaines de vacances d’été. Mes grandes vacances de quinze jours. Mon moi du collège ferait un malaise s’il savait !

Tu imagines donc que, disposant de peu de temps pour détendre mon corps et mon esprit meurtris par l’hiver, je priais pour que le temps soit avec moi. Je rêvais du soleil sur ma peau, de mes pieds en sandalettes, d’un panaché en terrasse et surtout de la sueur qui coule derrière mes genoux.

Bien entendu, le ciel a décidé de me troller sévère et je n’ai pas vu la lumière du soleil pendant deux semaines (presque) sans interruption. Après avoir pleuré intérieurement, j’ai décrété qu’il ne servait à rien de se liquéfier et qu’il était encore temps d’en profiter un peu. Finalement, je n’ai pas bronzé des pieds mais j’ai passé des vacances qui valaient le coup de payer l’avion !

big-ode-sudiste-soleil

Si jamais il t’arrive d’être honorée par les pleurs de Zeus, enfermée dans ta tente avec un maillot de bain qui n’est pas près de sortir de la valise, courage, tu vas t’en sortir.

Voici cinq conseils pour ne pas trop foirer tes vacances sous la flotte !

Profites-en pour prendre soin de toi

Si les rafales de pluie t’obligent à vivre recluse, rien ne t’empêche d’occuper tes deux mains. Ça paraît con comme ça, mais tu n’as pas toujours le temps de t’étaler trois couches de crème sur le corps à la sortie de la douche, en semaine !

Histoire de lier utile, agréable et doigts gras, je te propose de passer une après-midi à noyer ton âme triste dans l’huile pour pieds secs. Tu goûteras ainsi à la joie de te sentir bien, et c’est déjà pas mal.

Tu peux, par exemple, demander au guide touristique de te frotter le dos avec du sucre de canne, à ta pote de papouiller tes cuticules, prendre une infusion d’orties ou n’importe quel truc capable de te procurer un peu de plaisir.

Si c’est actuellement la tempête sur la plage, compense avec un petit tour dans un centre thermoludique. C’est un endroit entre piscine et spa, où tu peux te détendre dans de l’eau chaude, tester le hammam et même flétrir un peu dans un jacuzzi à puissance maximale !

Y a pire. 

Lance-toi dans un marathon

Non, je ne te dis pas d’enfiler tes baskets, ton short moulant et d’aller choper la mort sous l’orage, malheureuse ! Ce marathon-là est garanti sans goutte au nez, promis.

big-netflix-and-chill-expression-sexe

Mon deuxième conseil en matière de mauvais temps ne galbera pas ton postérieur mais risque bien d’en ajouter un peu dans ta cervelle. Souviens-toi de ce final de LOST que tu n’as jamais vu. Tu en as marre de passer entre les gouttes spoilers tous les jours, fermant l’onglet frénétiquement à la vue d’Evangeline Lilly avec des auréoles sous les bras ? Ce temps de chien est sans doute le meilleur moment pour rattraper cette terrible lacune.

Glisse ton corps endolori dans un tas de haillons pastel (autrement appelé pyjama), allume ta télévision et autorise-toi à te lever uniquement pour te sustenter. C’est les vacances après tout.

Ou vider la Bridélice liquide dans ton thé, ça tu as le droit aussi.  

Organise-toi en conséquence

Si tu enchaînes les jours de mauvais temps, tu risques rapidement d’en avoir assez de défier Jabba le Hutt sur ton clic-clac. Le truc à faire, quand tu n’es pas sûre de la météo avant de partir en vacances, c’est de toujours prévoir une solution de repli.

Tu avais prévu de te rendre à une démonstration de vol d’aigles royaux, mais la grêle menace de les faire chuter sur ton crâne ? Pas grave : tu as pensé à prendre une réservation pour le musée de la torture !

Voilà l’idée : prévoir une double journée au cas où le temps tourne au vinaigre.

Pour ce faire, je te conseille en premier lieu d’insérer dans ton voyage un itinéraire des grottes de France (ou de l’endroit que tu visites). En plus de devenir incollable sur les formations calcaires, tu seras fraîche, pimpante et surtout sèche comme une feuille morte.

La joie de voir la lumière, après avoir passé deux semaines au fond du gouffre de Padirac. 

Bonus : si ta moitié fantasme sur les femmes des cavernes, tu seras totalement opé lorsqu’il/elle te présentera son stalagmite ou sa grotte personnelle !

Achète un imper

Tu ne supportes plus le manque de lumière sur ton doux visage ? Tu peux toujours suivre mon meilleur conseil : te mouiller les fesses !

big-hit-fauchee-105-tenue-pluie

Comme dit ma grand-mère, tu n’es pas un carré de sucre, tu ne risques pas de te liquéfier sous quelques gouttes. Bon, évite les pluies acides quand même : tu as beau être une grande fille, je m’en voudrais s’il t’arrivait quoi que ce soit.

Si tu veux vraiment faire du tourisme, tout un tas de trucs peuvent être vus même recouverts de pluie. Pour les promenades, préfère les endroits abrités par les arbres et n’aie pas peur de prendre un sac pour… faire l’oignon.

Non, pas comme ça !

Faire l’oignon, comme l’explique Shrek, c’est avoir des couches. Ici, je te conseille de te recouvrir de différents vêtements que tu pourras retirer au fur et à mesure, histoire de ne pas ressembler à une vieille serpillère. Certes, la définition de « frisottis » prendra tout son sens sur ton crâne, mais ton corps et ton esprit, eux, te le rendront bien.

Positiver

Eh ouais. C’est fou, hein ? On a toujours tendance à s’apitoyer sur notre pauvre sort. « Et puis d’abord c’est pas juste, mon karma s’acharne, je suis sûr que mon ennemie du collège m’a jeté un sort vaudou »… Arrête de croire que tu te balades avec un petit orage au-dessus de la tête : tu n’as pas eu de bol, c’est tout. C’est un peu comme quand tu fais tomber ton iPhone, que le replay de L’Amour est dans le Pré n’est pas disponible ou que tu perds une partie d’UNO : un pur hasard, malheureusement immuable.

Rien ne sert de tenter de rivaliser avec le Grinch, ça ne fera pas revenir le soleil. Ok, la pluie c’est relou, la grêle ça fait mal, le tonnerre ça fait peur, mais en t’interdisant de faire la tronche je te jure que ça passera vachement mieux !

La positive attitude, ce lubrifiant naturel et gratuit.

Et toi, quelles sont tes astuces pour surmonter le mauvais temps en vacances ?

big-bonne-journee-conseils

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Crazy
    Crazy, Le 20 juin 2016 à 15h03

    Perso, quel que soit le temps, ce qui me fait profiter au mieux des vacances, c'est le dépaysement. Rien qu'un week-end sous la pluie chez les beaux-parents (bon, ok, les miens ne sont pas stressants ^^), ça fait du bien d'avoir changé de cadre et de pas avoir de pression.

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)