Live now
Live now
Masquer
peau-pale-bronzage
Body positive

J’ai la peau pâle (et un bronzage façon Reptincel)

10 juin 2014 87
Amélie est blanche comme un fessier, ne bronze jamais, et en a un peu marre de cette mode de la peau hâlée… et des réflexions acides qui vont avec.

À l’approche des beaux jours et des selfies doigts de pied en éventail, un bon paquet de gens n’ont qu’une seule chose en tête : afficher des avant-bras couleur caramel, chasser les mois d’hiver à coup de monoï et éblouir leurs congénères par une mine ambrée. Mais chez moi c’est le même scénario qui se répète. Le tube de l’été a beau être un mélange de zouk, d’électro et d’arrières-trains remuant en rythme, le mien est et sera toujours… un tube de Biafine.

Je débute et conclus chaque été par un magistral FAIL. Le faciès rouge, je ne suis que peaux mortes et brûlures. Recouverte de crème solaire, je reste telle que j’ai été conçue : aussi colorée qu’une statue de marbre.

Pourtant, cette année, j’ai eu une illumination. Cette année, je ne tenterai pas d’atteindre l’impossible. Cette année je ne bronzerai pas.

Mon corps, ce troll

Petite, il m’arrivait de prendre quelques couleurs. C’est à partir de mon adolescence que ma peau a changé. Elle m’a annoncé que ça allait bien cinq minutes, que le derme cuivré était réservé aux habitants de Dorne. Elle pensait sans doute me faciliter la vie, me rendre plus digne et fière…

Ma peau avait sans doute oublié qu’en 2014, la poudre de riz n’est plus le fond de teint à la mode.

Face à l’exposition de cuisses galbées, luisantes, magnifiées à coup de X-Pro II, j’ai rarement su résister à l’appel des rayons lumineux. Je voulais ne pas être la fille qui se fond dans le sable, tel un crustacé attendant sa proie. Je m’imaginais devenir celle qui secoue sa crinière, tenant sa planche de surf dans une main tandis qu’elle remonte son maillot trop lâche, laissant entrevoir son sillon inter-fessier, de l’autre.

bluewaterhigh

Oui, j’ai été élevée par FilleTV.

En fait, je vis un éternel recommencement. Tous les ans, je sens que ça va être la bonne. Je me prépare psychologiquement. J’achète les meilleures produits censés me protéger tout en me dorant l’épiderme. Je m’expose aux heures qu’il faut, comme il faut. J’ai enfin un petit résultat. Je remercie les dieux par une danse du soleil à base de roulade dans l’herbe (en évitant les abeilles butinant les pâquerettes). Je suis heureuse. Et puis j’enfile mon bikini, je vais sur la plage et, inévitablement, je passe pour une troglodyte.

Malgré tous mes efforts et avec l’aide de toute la cosmétique et des pilules miracles, je suis toujours la naïade la plus blanche du rivage.

Capitaine Flamme, tu n’es pas…

Le principal problème de ma peau, c’est qu’elle ne sait pas être modérée. Elle ne passe jamais par des stades intermédiaires. Si je passe plus d’une quinzaine de minutes au soleil sans m’être tartinée de crème, je me transforme en torche humaine. Je passe d’Otaria à Reptincel en moins de temps qu’il faut pour lancer une attaque Éclair.

Crois-moi, enfiler régulièrement mon costume de Ghost Rider façon feu de la Saint Jean n’est pas de tout repos ! Je ne peux plus dormir couchée sur le ventre, ni sur le dos, ni sur le côté… c’est presque aussi chiant que quand je portais ma force-extra orale. Je mets en place un périmètre de sécurité vis-à-vis de toute menace externe, comme les griffes de mon chihuahua ou un encadrement de porte dont j’aurais mal calculé la largeur.

calcifer

Si ça continue comme ça, je vais finir par dévorer des coquilles d’oeufs.  

Malheureusement, le teint de crabe ébouillanté n’est pas non plus à la mode en 2014.

Eh merde.

Like the legend of the Phoenix

Cette année j’ai enfin compris qu’il ne servait à rien de lutter contre Mère Nature. S’il est impossible pour un lombric de devenir papillon, je ne pourrai jamais être plus gracieuse qu’un Burning Man sur le sable fin. Au fond, tant que je ne finis pas carbonisée, y a pas mort d’homme !

Du coup, j’ai enfin réussi à me caser au fond du crâne que c’était pas si mal d’avoir la peau pâle, qu’au lieu de vouloir à tout prix y remédier, je ferais mieux de mettre cet aspect de mon corps en valeur, d’apprendre à m’habiller et me maquiller en conséquence. Surtout, je devais apprendre à lever la tête et à me rendre compte que je ne suis pas la seule à arborer un teint de porcelaine sur le sable chaud !

Et si le problème reste encore et toujours le regard et les réflexions d’autrui, à base de « cachet d’aspirine », j’ai décidé de faire un travail sur moi-même pour tenter de ne plus y prêter attention.

C’est toujours difficile d’entendre « Ah, voilà les Irlandais en vacances » ou « C’est un crime d’exposer de telles escalopes de dinde », mais je prie très fort pour que les mentalités changent et qu’on finisse par arrêter de vouloir changer nos gènes à tout bout de champ.

En attendant, je file m’acheter une ombrelle pour me la jouer vintage et je vais refaire mon stock de crème solaire. J’ai un été à passer en paix avec mon épiderme. 

biafine

Décalégouada hou hou. 

Les Commentaires
87

Avatar de MissWeird
13 juillet 2019 à 10h40
MissWeird
En hiver, je suis toute blanche car je suis rousse et ma mère est blonde qui a une peau réagit très mal au soleil mais comme du côté de mon père ils sont tous quasiment bruns avec la peau mate, ben j'ai hérité du gène et je bronze dès que l'été arrive. Du coup, c'est 6 mois en étant porcelaine (et c'est très joli quoi qu'en dise la mode) et 6 mois avec la peau dorée
0
Voir les 87 commentaires

Plus de contenus Body positive

pexels-daria-liudnaya-8166408
Body positive

On vous emmène dans un institut de beauté différent, qui prend soin de tous les corps

Anthony Vincent

25 nov 2022

6
Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
L'autrice afro-féministe Kiyémis, photographiée par Adeline Rapon, pour Albin Michel
Livres

L’autrice Kiyémis s’affirme comme votre « pire cauchemar » dans un essai libérateur

Anthony Vincent

11 nov 2022

2
Le naturisme explose au Royaume-Uni, peut-être grâce à la pandémie
Body positive

Le naturisme explose au Royaume-Uni, peut-être grâce à la pandémie

Anthony Vincent

08 août 2022

1
Une illustratrice efface la prothèse d’une activiste pour une campagne « body-positive » qui fleure bon le validisme
Body positive

Une illustratrice efface la prothèse d’une activiste pour une campagne « body-positive »

Anthony Vincent

03 août 2022

9
Une femme en patins à roulette et robe à sequins assise au sol
Sorties

Wheelz and Feet, la soirée en patins à roulette ou à pieds qui va vous faire tourner la tête

Anthony Vincent

20 mai 2022

thought-catalog-fnztlIb52gU-unsplash
Body positive

« Je créais des régimes mais tout ce que je pensais était faux » : une diététicienne fait son mea culpa

Marie Chéreau

22 avr 2022

16
ok_2
Body positive

À quoi ressemble un corps de 70, 90, 100 kg ? Des femmes le montrent sur TikTok et ça fait du bien

Barbara Olivieri

19 avr 2022

Capture d’écran 2022-04-19 à 09.58.28
Grossesse

Chez Vogue, on adore Rihanna mais on retouche sa ligne de grossesse dans le plus grand des calmes

Camille Abbey

19 avr 2022

Lizzo vit sa meilleure vie le cul à l’air (enfin à moitié) dans une masterclass d’amour de soi
Actualité mode

Lizzo vit sa meilleure vie le cul à l’air (enfin à moitié) dans une masterclass d’amour de soi

Anthony Vincent

12 avr 2022

[Site web] Visuel vertical Édito
Body positive

Cette nouvelle tendance TikTok refuse les filtres et célèbre la beauté « vraiment » naturelle

Marie Chéreau

05 avr 2022

La vie s'écrit au féminin