Les symptômes de la crise cardiaque sont différents chez les femmes

Une crise cardiaque ne se manifeste pas nécessairement de la même façon chez les femmes que chez les hommes. Explications.

Les symptômes de la crise cardiaque sont différents chez les femmes

Publié le 26 décembre 2016 

Le 23 décembre 2016, Carrie Fisher a subi une crise cardiaque aux conséquences fatales. Elle s’est éteinte à l’âge de 60 ans.

Mais voilà, la crise cardiaque n’est pas une affliction « de vieux », même des jeunes femmes peuvent en subir une… d’où cette question, qui est loin d’être anodine : est-on vraiment préparées à reconnaître une attaque cardiaque ?

Vous allez me dire, « ben oui, évidemment, t’as mal à la poitrine et dans le bras gauche », sauf que NON. Les choses sont loin d’être si simples, et pour une raison toute bête : les symptômes de la crise cardiaque ne sont pas les mêmes chez les hommes et les femmes.

Les symptômes courants chez les femmes lors d’une crise cardiaque sont…

Glamour Health s’est fendu d’un article racontant l’histoire d’une jeune femme ayant eue une crise cardiaque.

Parmi les symptômes énumérés, on retrouve principalement l’essoufflement mais aussi une pâleur excessive, des douleurs d’estomac, des sueurs inexpliquées, une fatigue excessive, des vomissements… et même le mal de dos.

Autant de soucis qui peuvent être les symptômes d’autres maladies. Ainsi, les victimes de crise cardiaque associent parfois leurs vomissements ou sueurs, à une intoxication alimentaire par exemple. Et elles ne pensent pas, de ce fait, à aller à l’hôpital.

L’article raconte par exemple l’histoire d’une femme qui s’est réveillée en pleine nuit, prise de nausées. C’est son compagnon qui a insisté pour qu’elle aille voir un médecin, pensant que tout ceci était anormal. Et effectivement, elle était en train de faire une crise cardiaque.

Ce spot de la fédération française de cardiologie vise précisément à démontrer que nous ne sommes pas suffisamment informé•es à ce sujet : lorsque l’on demande à des comédiennes de jouer une crise cardiaque, elles imitent les symptômes connus… pour les hommes.

En finir avec les idées reçues sur la crise cardiaque et ses symptomes

On a souvent une vision biaisée de la crise cardiaque. Beaucoup pensent que ce sont surtout les personnes âgées, ou en surpoids qui en sont victimes. De plus, on a souvent tendance à visualiser des hommes quand on parle de crise cardiaque. Raison sans doute pour laquelle on connaît mieux leurs symptômes à eux…

L’année dernière, un spot publicitaire réalisé par Maïwenn illustrait très bien ces préjugés.

Tout le long de la vidéo, on est persuadé•es que c’est l’homme, transpirant, plutôt gros, et visiblement fatigué, qui va s’effondrer. Du coup, on porte plus notre attention sur lui et on ne pense même pas à la femme en face.

La crise cardiaque peut provoquer des symptômes équivalents… aux règles

L’autre information assez percutante au sujet des symptômes de la crise cardiaque, c’est le seuil de douleur qu’elle peut provoquer. En effet, Libération s’en faisait l’écho en juin 2016 :

« Le docteur John Guillebaud, qui enseigne à l’University College London, avait relancé le débat en affirmant que les douleurs ressenties pendant les règles pouvaient être aussi violentes que celles ressenties lors d’une crise cardiaque […] »

Cette citation était publiée dans un tout autre contexte : on sait (enfin) pourquoi les règles peuvent être si douloureuses. Et l’on découvrait, en passant, qu’une douleur à laquelle on se serait presque habituée… peut être le signal d’un problème cardiaque !

Ce n’est donc pas la même zone du corps qui est concernée. Mais merci pour l’info, je trouve qu’il est VRAIMENT bon à savoir que je suis censée m’inquiéter dès ce seuil de douleur, sans attendre un niveau absolument inconnu et insupportable !

Est-ce que ça signifie qu’il faut paniquer dés qu’on a mal au bide ? Bien sûr que non. Il est important d’identifier les personnes à risques : les dangers, par contre, sont les mêmes chez les hommes et les femmes.

Le tabagisme, l’hypertension, le cholestérol, le surpoids, l’alcool et le fait de ne pas faire de sport, sont des facteurs potentiels favorisant la survenance de maladies cardio-vasculaires.

Des inquiétudes ? La fédération française de cardiologie propose un test pour identifier les risques. S’informer, c’est éviter de paniquer pour rien, mais éviter aussi de laisser passer des signaux à prendre au sérieux.

À lire aussi : Le speculum réinventé par deux femmes fatiguées de souffrir

Galveston, en salles le 10 octobre, présenté par Kalindi !

Commentaires
  • Ailaeen
    Ailaeen, Le 28 mai 2018 à 19h34

    @Aradon
    Il faut un peu relativiser ce qui est dit dans cet article, avant la ménopause les femmes sont beaucoup moins à risque que les hommes de faire un infarctus. En revanche, après la ménopause le risque de maladie cardio-vasculaire (dont l'infarctus) rattrape celui des hommes pour devenir une des premières causes de mortalité chez les femmes. C'est surtout chez ces patientes là qu'ils faut être particulièrement vigilant(e) et ne pas se laisser piéger par des symptômes atypiques et peu spécifiques.
    Si une jeune femme a mal au ventre et des nausées c'est peu probable que ce soit un infarctus (mais pas impossible).
    Malheureusement la médecine n'est pas une science exacte et chaque situation doit être traitée au cas par cas mais c'est aussi ce qui fait le charme de la discipline.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!