Petite sélection de clips animés

LadyDandy vous a compilé une petite sélection de clips animés, en évitant des déjà-vus 12 000 fois. C'est parti.

Petite sélection de clips animés

Les clips sont un remarquable vivier à talents et parmi eux, les clips animés (quand ils ne mettent pas en scène le monde parfait d’Ilona ou une grenouille bleue à kékette) sont plutôt réussis. Petite sélection en essayant de ne pas citer Gorillaz (que je recommande), Tool (que je recommande aussi carrément… à ceux qui ont le coeur bien accroché), la série de clips des Daft Punk par Leiji Matsumoto ou encore le très connu Paranoïd Android de Radiohead.

Dans la catégorie : Mignon tout plein

La Femme Chocolat par Valérie Pirson 
Un classique : Olivia Ruiz et sa femme chocolat… Ok, au bout de cinq écoutes, la chanson à tendance à me faire vomir des esgourdes, n’empêche que le stop motion, ça fonctionne toujours pour moi et la grosse femme chocolat qui vole de comète en comète en jouant les gorilles est trop chou :

Les Cailloux par Michel Gondry
IL FALLAIT que je mette un clip de Michel Gondry dans cette sélection FORCÉMENT ! Ce mec est le meilleur clipeur du monde (la preuve par deux : The Chemical Brothers : Let Forever Be et Cibo Matto : Sugar Water).

Bref, Les Cailloux du groupe français : Oui Oui (dans lequel Michel Gondry était batteur) n’est pas le meilleur clip du monsieur mais il demeure vraiment sympa à regarder et la chanson a un petit goût de reviens-y (les petits CAYOUUUX)

C’est une belle journée par Benoît di Sabatino (d’après des dessins de Mylène Farmer)
J’adorais ce clip, petite, je le guettais quand il passait à la télé, il a un charme fou. Les dessins tous simples et tous mignons me rappellent beaucoup ceux du Petit Prince c’est vraiment très très très… joli et délicat. J’adore l’ambiance de cocon qui règne.
Funny fact, petite, je passais totalement à côté du texte : je vais me coucher/suicider, et j’ai découvert le sens de la chanson récemment en lisant les commentaires sur Youtube.

Dans la catégorie : Héroïnes manga qui dépotent

Peut-être toi par Naoko Kusumi
Ouais… encore une chanson de Mylène Farmer (j’ai eu une grande phase Mylène Farmer, j’assume !) que dire sinon que ce clip est un genre de fils spirituel de Ghost in The Shell et Devil May Cry… avec Mylène Farmer au milieu qui court, dézingue du robot au katana, se fait sauver par un bishi et meurt mélodramatiquement à la fin sur fond de “parce que c’est touâââââ, parce que c’est moââââââ” ! J’approuve !

Break The Ice par Robert Hales
Peut-être la seule chanson de Britney Spears que j’aime vraiment… À force de l’écouter pour voir le clip, je m’y suis habituée on va dire. Brit Brit se la rejoue super espionne en combi moulante à la Toxic mais sans les perruque et en dessin animé. Comme Mylène, elle tue des méchants robots mais en les embrassant ou à coups d’explosifs… et elle, elle se débrouille toute seule… yay : girl poweeeeer !

Dans la catégorie : Personnages qui font la tronche

Comme un manouche sans guitare par Christophe Blain
Au naturel, Thomas Dutronc a déjà une super tête de blasé mais quand il est animé, c’est encore pire. À noter que le jeu de jambe de son avatar du clip est assez irrésistible. On voit donc Thomas Dutronc se désespérer sans sa chère et tendre, traversant des corps de femme géants, le Far-West, les fonds marins et même l’espace (en chaussette) avec la même expression de lassitude sur la tronche. J’aime beaucoup. Le réalisateur du clip a dessiné une des (nombreuses) séries de la BD Donjons et est l’auteur d’Isaac le pirate.

Eleanor put your boots on par Chris Hopewell
Plus blasée que Daria, plus enthousiaste que Droopy, l’Eleanor de la chanson de Franz Ferdinand fait la gueule, qu’elle soit au sommet de la statue de la liberté, dans un grand 8 de Coney island ou qu’elle bondisse de nuage en nuage… Toujours la même expression qui donnerait presque envie de se pendre si le clip n’était pas aussi sympa :

Dans la catégorie : Planant

Earth Intruders par Michel Ocelot
Certains diront que le meilleur clip animé de Björk c’est I miss you de John Kricfalusi, une vidéo traumatisante par le créateur de la non moins traumatisante série Ren et Stimpy.

Mais perso, celui que je préfère, c’est Earth Intruders où l’on retrouve les ombres chinoises caractéristiques de Michel Ocelot pour une séance de danse psychédélique bien planante.

Destiny par Tommy Pallotta
Tommy Pallotta a collaboré deux fois avec Zero 7, la première fois pour le clip de In the Waiting Line et la deuxième fois pour Destiny. Je préfère In the Waiting Line à Destiny côté musique mais le clip de Destiny a une super ambiance.
Un voyage mélancolique dans une ville esquissée en noir et blanc et pleine à craquer de couples exhibitionnistes, ça ressemble un peu à la vie quand revient le printemps mais quand ils sont dessinés, les adeptes du mange-bouche mutuel en public sont presque mignons :

Dans la catégorie : Un iota angoissant

Breaking the Habit par Joe Hahn
Ah… les vitres brisées, le sang, les suicides à l’envers sur fond de gentil rock qui défoule quand même (Linkin Park), ça parle à mon adolescente intérieure qui ne se lassera jamais de ce clip électrisant à l’animation impressionnante : normal, ce sont les studios Gonzo (Gankutsuou, ou l’anime le plus beau du monde, Last Exile…) qui sont derrière ce petit bijou :

Freak on a Leash par Todd McFarlane
Ce clip (sur une chanson du groupe Korn) n’est pas entièrement animé : le début et la fin le sont mais sinon, on suit le trajet d’une balle en slow-motion à travers des espaces très variés et c’est vraiment impressionnant.
La partie animée me rappelle beaucoup le style des dessins animés DC de la même époque et ce n’est pas étonnant puisque Todd McFarlane est un auteur de comics qui a notamment bossé chez DC. Sinon… que dire : les enfants qui se réveillent la nuit pour jouer à la marelle derrière les barbelés, c’est flippant.

Dans la catégorie : onirique

Attention, là ce sont mes petits préférés !
Tais-toi mon coeur par Stéphane Berla
(Dionysos a un autre clip animé très chouette : Tes lacets sont des fées réalisé Joann Sfar)
Bref, Tais-toi mon coeur est extrait de l’album/conte : La Mécanique du Coeur tiré du roman du même nom de Mathias Malzieu et qui va être adapté en long-métrage par le même Mathias Malzieu et le Stéphane Berla cité précédemment. Le film devrait sortir en février 2014.
Une chose à dire : j’ai hâte de voir ce que ça va donner vue les visuels bien sympas du clip.

The Raven That Refused to Sing par Jess Cope et Simon Cartwright
Pour dire quelque chose de ce sublime clip servi par la non moins sublime chanson de Steven Wilson, je vous redirigerai vers les autres boulots de ses réalisateurs : leur court métrage ici et un autre clip ici pour Storm Corrosion.
Que dire de The Raven That Refused to Sing… vraiment je sais pas trop. C’est juste trop beau (préparez les mouchoirs !)

The Rifle’s Spiral par Jamie Caliri
Encore un clip parfait. La chanson de The Shins est très sympa et colle tout à fait à l’univers qui rappelle vraiment beaucoup le film Coraline, c’est de la belle animation en Stop Motion et le réalisateur est notamment derrière le superbe générique de fin des Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire et l’intro de The United States of Tara.

Pour finir, deux autres sélections (vous devrez retrouver deux ou trois clips en commun avec ma sélection parce que, désolée mais certains clips je ne peux pas ne pas les citer, mais j’ai essayé de mettre des vidéos différentes, notamment de musiciens français) :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Gegeou71
    Gegeou71, Le 31 juillet 2013 à 15h50

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)