Kipling, encore ringard ?

Kipling, des sacs, un singe. Fondé en 1987, ce nouveau concept de bagagerie pratique et tout-terrain est simple mais radical ; les ventes décollent dans les années 90, une vraie success story avant un passage à vide. Un reportage qui aurait pu se retrouver dimanche soir, sur Capital.

Kipling, encore ringard ?

Il y a quelques mois je voyais encore Kipling comme une marque survivor des années 90. Rambo certes, mais essoufflé quand même. Car c’est bien ça le problème, en tant que reliquat des nineties, la marque au gorille était devenue hasbeen comme un World’s Apart sur une tournée radeau de la Méduse.

Le souvenir des filles collectionnant le singe poilu comme leurs dents de lait me filaient des gingivites aiguës. La même avec l’ami Waïkiki. A l’époque, les primates étaient décidément les rois : fucking complot de bonobos.

Ça doit te rappeler des souvenirs…

Bref, ce que je reprochais au sac c’était surtout ce modèle immuable, figé dans la toile nylon et les cours de récréations. Kipling avait définitivement une image trop bancs d’école et pas assez tendance, un accessoire qui s’accommodait plus au barda d’une scout qu’à la silhouette d’une nana dans le vent.

Et depuis quelques saisons, surfant sur la mode des collaborations, la marque a eu le pif de s’associer à de jeunes créateurs plutôt doués. Tu te rappelles peut-être de la mini-collection avec Cathy Pill mais tu dois te souvenir encore plus de celle avec Peter Pilotto, précurseur de la tendance galaxy. Un succès non démenti puisque leur partenariat a été reconduit cette saison printemps-été 2011.

Collection Peter Pilotto pour Kipling P/E 2011

Une sacrée politique d’évolution donc, qui même en gardant ses fondamentaux, propose aujourd’hui des sacs tendances, plus chic ou plutôt casual. De nouvelles formes innovantes, de nouvelles matières comme le cuir ou la toile enduite avec toujours cette essence propre à la marque : pratique et fonctionnel (poches, zips et rangements en veux-tu en voilà – indispensables pour une nana qui trimballe sa vie en permanence). Le tout en déclinaisons de sacs de saisons ou intemporels : une fille qui aime les sacs comme un bijou se retrouve désormais parfaitement chez Kipling. Comme quoi, l’utile peut se marier avec le beau et on peut ravaler ses préjugés sur les 90’s.


Sac Brenden L 269,90 € – Sac Lottie 79,90 € – Sac Izumo 214,90 € – Sac Blenny (version cuir) 179,90 € – Sac Caitlin 159,90 € via kipling.com

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • EllaFitz
    EllaFitz, Le 4 avril 2011 à 0h21

    Le sac "baluchon" (je sais pas comment on appelle ça) galaxie envoie tellement du rêve ! Graou graouu
    Pour celles qui songeraient, comme moi, à l'achat, y'a des soldes sur le site jusqu'au 17 avril :)

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)