Comment j’ai abandonné les gros sacs à main, en me libérant l’esprit

Par  |  | 42 Commentaires

Margaux a trop de trucs dans son sac, alors elle en porte des plus petits... et finalement elle stresse beaucoup moins qu'avant !

Comment j’ai abandonné les gros sacs à main, en me libérant l’esprit

J’ai toujours eu des gros sacs à main. De nature assez anxieuse, j’aime savoir que j’ai tout avec moi. J’aime être parée à TOUTES les éventualités.

Mon sac à main énorme et mon quotidien de control freak

Du coup, j’ai toujours trimballé des sacs énormes.

J'ai jamais fait dans la discrétion

A post shared by Margaux Palace (@captain_starla) on

Vraiment gros et voyants

C’est super pratique, parce que je peux y mettre l’essentiel… 

… Et le moins essentiel.

  • Le reste de ma trousse à maquillage (qui est, à elle-même, un sac à main)
  • Un livre (j’apprécie la lecture et eh, imaginez je m’emmerde)
  • Un déo miniature (si jamais je suis coincée dans un ascenseur)
  • Un spray bonne haleine (si je suis coincée dans un ascenseur bis)
  • Une boîte de Doliprane (on sait jamais si j’ai mal à la tête)
  • Ma 2DS (on sait jamais si je rencontre un autre maire Animal Crossing)
  • Une bouteille d’eau (l’hydratation c’est cool)
  • Un porte-monnaie en plus pour ma petite monnaie (bon okay j’ai un portefeuille, un porte-monnaie pour mon argent anglais – car je déménage à Londres à la rentrée – et un porte-monnaie pour mes pièces françaises en ce moment)
  • Mon étui à lunettes, avec mes lunettes, normal (que je mets pour lire et travailler)
  • Mes lunettes de soleil
  • Un petit sac pliable au cas où je passe faire une course

Sans oublier les objets qui s’y retrouvent par la force des choses et que j’ai la flemme d’enlever 

  • Les tracts que j’ose pas jeter devant les prospecteurs dans la rue
  • Les tickets de caisse
  • Le bordel des autres QUI N’ONT PAS DE SAC et qui disent « c’est marrant c’est toujours le bordel dans ton sac »
  • Une deuxième paire de lunettes de soleil d’un jour où j’étais plutôt d’humeur à mettre celle-là
  • Le courrier que j’ai pris y a trois jours et que j’ai pas mis sur mon bureau

Bref ça fait du bordel, ça fait du poids et ça fait beaucoup de gros sacs.

LET'S DO THIS

A post shared by Margaux Palace (@captain_starla) on

mwa en vacances

Alors j’ai souvent envie de me délester. En plus ça permettrait aux vigiles de ne plus mettre mille ans à fouiller mon tote bag.

Et aussi parce que les gros sacs bien remplis, ça pèse lourd sur l’épaule.

Faire le vide dans mes sacs et dans ma vie

Mais surtout, ça pèse lourd sur l’esprit. Si mon sac est aussi encombrant, c’est parce que c’est aussi dans ma tête que j’ai du mal à faire du vide.

Dans ma vie, il se passe mille trucs. Depuis quelques mois, j’essaie d’y faire du tri, comme dans mon sac.

Histoire que ça pèse moins sur mes épaules, dans tous les sens du terme.

Première étape, j’ai quitté mon mec. Deuxième étape, j’ai décidé de quitter mon boulot cet été pour changer d’air — et j’ai lancé ma chaîne YouTube. Et troisième étape… je quitte mon pays et je déménage à Londres.

Quitter plein de trucs à la fois, pour une meuf anxieuse, c’est l’équivalent de l’Everest à gravir. Mais comme je suis aussi un peu aventureuse, c’est surtout vachement enivrant.

Avec tous ces changements, je dois faire du tri dans mes affaires avant de déménager. Et je commence avec mes sacs à main.

Ça me permet d’alléger un peu le bordel dans ma tête.

J’ai décidé d’accepter que je ne peux pas TOUT contrôler et que rien ne se passe jamais comme prévu. Et pour me faire violence… j’utilise des petits sacs.

À lire aussi : Vis ma vie de control freak

Les petits sacs à main, un pas vers une vie plus légère

Les petits sacs, déjà, sont souvent super mignons.

Mon joli sac Vendula ❤❤❤

A post shared by Margaux Palace (@captain_starla) on

Y en a plein des originaux, ils sont légers à porter et avec j’ai l’impression de marcher plus tranquillement dans la rue.

En plus, ils sont souvent dotés d’une chaîne en bandoulière, ce qui me laisse les mains libres.

Mercredi, j’ai mis dans mon petit sac :

  • Ma carte d’identité
  • Ma carte bleue
  • Mon petit porte-monnaie
  • Mes clés
  • Mon titre de transport
  • Un rouge à lèvres
  • Un petit miroir

CE QUI EST DÉJÀ PAS MAL. Le premier bilan, c’est que le jeudi soir, j’ai perdu ma carte bleue. Bon ben c’est des trucs qui arrivent, je prendrai un porte-carte quand j’en aurai une autre.

Je vous cache pas que cette mésaventure a bien failli m’arrêter. L’anxiété en moi était totalement réveillée, je me suis trouvée super conne sur le coup.

Je pensais « ben super l’idée du petit sac, c’est pas avec mon truc énorme que ça serait arrivé, elle serait bien rangée ouais, TOUT COMME PRÉVU ».

Mais le truc avec les choses chiantes, c’est que quand ça t’arrive, ça te vaccine. T’en fais une montagne et puis ça se passe, c’est relou, tu fais ce qu’il faut et à la fin, t’es toujours en vie.

Sac à main léger, esprit léger

Cet accident de carte bleue m’a fait relativiser. J’ai appris d’une manière bien relou que même le pire qui pouvait m’arriver vis-à-vis d’un truc perdu, je pouvais le surmonter.

C’est vrai, si je me remets d’une carte perdue, je peux survivre à une journée sans bouquin et à du soleil dans les yeux.

Finalement, je stressais beaucoup plus en zappant un truc de merde dans mon gros sac qu’en oubliant un rouge à lèvres maintenant.

Ma tite vie de fashionnista • • • T-shirt truffle shuffle, pantalon H&M et sac Asos

A post shared by Margaux Palace (@captain_starla) on

Donc j’ai continué avec mon sac minuscule. Si je dois faire une course ou ramener un colis, je prévois un petit sac pliable en rab.

Et… c’est tout.

Bon et puis comme l’anxiété c’est pas un truc qu’on décide d’annuler comme ça, j’ai toujours des petites paniques. C’est un travail de longue haleine. Mais j’aime bien mes petits sacs.

Au moins, on me demande plus de porter le bordel du monde entier sur mes épaules. J’en ai déjà assez à moi, merci bien.

J’ai troqué le confort de l’habitude et de la sécurité contre la légèreté de l’aventure et l’esprit.

Et je pense qu’au long terme, c’est un confort qui sera beaucoup plus plaisant que celui de la stabilité.

Et vous, vous avez réussi à vous détacher de votre sac trop rempli ? C’est quoi votre strict minimum ?

À lire aussi : 3 conseils pour sortir de sa zone de confort

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Margaux Palace

Prêtresse de la cuisine : comme dans les cités d’or mais avec du fromage. Ses cheveux sentent le chocolat et ses doigts l’échalote, mais elle mélange pas les deux ça va on est pas des bêtes.


Tous ses articles

Commentaires
Forum (42) Facebook ()
  • Rizderose
    Rizderose, Le 19 août 2017 à 10h39

    Merci , effectivement c'est marqué

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!