Les « lanceurs d’alerte » au cœur de l’actualité

Les lanceurs d'alerte, c'est le mot de la semaine dans le monde merveilleux des médias. Pourquoi et comment le fuck ? Tour de manège de ce qui se dit sur le Web à ce sujet.

Les « lanceurs d’alerte » au cœur de l’actualité

Klaire fait grr a posté sa dernière vidéo YouTube de Challenge poésie. Avec des mots imposés, elle nous a régalé d’un poème de deux minutes assez percutant intitulé Lanceurs d’alerte.

« Lanceurs d’alerte », ce sont les mots qui sont accrochés à la vitrine de toutes les devantures de la presse depuis mardi.

Pourquoi mardi ? Parce que c’était l’ouverture du procès d’Antoine Deltour, un lanceur d’alerte à l’origine des Luxleaks.

Qu’est-ce qu’un lanceur d’alerte ? Qu’est-ce que les Luxleaks ? Le Petit Journal leur a dédié un sujet, et va t’expliquer ça mieux que moi !

Si tu veux creuser un peu la question, Le Monde a de son côté publié un article sur une partie du procès, notamment sur la façon dont Antoine Deltour avait eu accès aux documents qui ont fuité.

Le journal a rappelé en guise de conclusion que Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, a exprimé son soutien à Antoine Deltour dans la mesure où ce dernier « défend l’intérêt général ».

Même son de cloche chez 20 minutes, qui a consacré un article à l’intervention du ministre des Finances.

michel-sapin-antoine-deltour

La vidéo de l’intervention de Michel Sapin à l’Assemblée nationale

En ce moment sous le feu des projecteurs, les lanceurs d’alerte n’ont pas franchement vu leur vie s’améliorer après leurs révélations, comme le rappelle France 24, qui leur consacre un article pour revenir sur leur situation qui sent souvent le pâté…

Et bien que tout le monde s’accorde à les encenser et à les considérer en héros, ça n’a pas vraiment l’air d’être une profession très rentable de nos jours.

Certains médias sont plus volontiers montés au créneau, en faisant moins dans la demi-mesure (pas le temps d’niaiser, comme dirait une certaine Juliette VonGeschenk) : chez Les Grandes Gueules de RMC, ça… gueule (la vidéo de Nicole Ferroni dont il est question) :

« Au lieu de s’attaquer au scandale, on s’attaque à ceux qui les révèlent. »

Pendant ce temps, Libération s’interroge sur l’impartialité de la justice luxembourgeoise (en même temps, un nom de pays dans lequel on retrouve le mot « bourgeois »… je dis ça, je dis rien) (j’avais jamais remarqué avant maintenant, je suis très fière de ma blague) (voilà).

Cette sympathie globale des médias à l’égard d’Antoine Deltour et des lanceurs d’alerte en général n’est d’ailleurs pas très surprenante, puisqu’ils représentent systématiquement de précieux alliés pour les journalistes d’investigation.

En effet, en dépit de leurs pouvoirs magiques et de leur don de double-vue, il est plus facile pour les journalistes de mettre à jour des manipulations financières with a little help from my friends, comme dirait les Beatles (#vieille).

Sur ces bonnes paroles, je te laisse découvrir ces choses qu’il est mal vu de ne pas aimer (attention spoiler, il y a un GROS indice ci-dessus) :

big-trucs-pas-le-droit-pas-aimer-3

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Rhea16
    Rhea16, Le 29 avril 2016 à 16h11

    Moi ce qui me fait doucement rigoler c'est Hollande qui dit qu'il faut défendre les lanceurs d'alertes alors qu'il a refuser d'accueillir Snowden en France. Pfff ...:facepalm:
    Une hypocrisie sans nom qui me débecte au plus haut point.:bomb:

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)