Avis favorable pour la Procréation Médicalement Assistée de toutes les femmes !

Par  |  | 32 Commentaires

Après une longue attente, le Comité Consultatif National d'Éthique a émis un avis favorable à la PMA !

Avis favorable pour la Procréation Médicalement Assistée de toutes les femmes !

En 2012, François Hollande avait promis d’ouvrir la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux femmes seules et aux couples homosexuels.

Il attendait cependant que soit rendu l’avis du Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) sur la question pour entamer une procédure législative.

Le CCNE favorable à la procréation médicalement assistée

Ce mardi 27 juin, le CCNE vient enfin de rendre son avis sur la question, et il est favorable.

« Les arguments retenus en faveur de l’accès aux techniques d’AMP (ndlr : c’est la même chose que la PMA) des couples de femmes et des femmes seules à l’IAD (ndlr : insémination artificielle avec donneur) sont de trois ordres :

  • la demande des femmes et la reconnaissance de leur autonomie ;
  • l’absence de violence liée à la technique elle-même ;
  • la relation à l’enfant dans les nouvelles structures familiales. »

En effet, la majorité des membres se sont mis d’accord pour estimer que les couples de femmes ainsi que les femmes seules devraient pouvoir accéder à la parentalité grâce à la PMA, dans la mesure où elles peuvent déjà y accéder via l’adoption.

Le comité a reconnu l’existence de ces nouvelles structures familiales – notamment du fait que 2000 à 3000 femmes ont déjà recours à la PMA chaque année, dans des pays limitrophes à la France.

Il a estimé que cela serait stigmatisant pour ces familles de ne pas les reconnaître.

La PMA soulève quelques questions

Le comité précise cependant que les familles monoparentales sont généralement plus vulnérables (entre autres à la pauvreté) que les autres familles. Il émet donc la possibilité de mettre à leur disposition des dispositifs d’accompagnement.

Le CCNE insiste également sur la nécessité de mettre en place des campagnes pour promouvoir le don de sperme : si davantage de couples ont recours à la PMA, il faudra en effet davantage de donneurs. Il insiste en même temps sur la nécessité que le don reste gratuit.

Il pose aussi la question du financement du recours à la PMA : sans apporter de réponse, le CCNE se questionne sur la capacité de l’assurance-santé à fournir de tels services.

Quoi qu’il en soit, bien que le CCNE ait rendu sa décision, il est nécessaire que les pouvoirs publics se saisissent de la question pour que la législation évolue.

Les questions qu’il a soulevées devraient trouver leurs réponses au cours de ce processus, qui pourrait démarrer en 2018 :

« La révision par le législateur des lois de bioéthique, prévue en 2018, sera l’occasion pour le CCNE d’animer une consultation citoyenne permettant notamment de réfléchir sur les évolutions du don de gamètes et des techniques d’AMP et de préciser les conditions d’ouverture de l’IAD à toutes les femmes. »

Et la GPA alors ?

En 2013, lors du débat parlementaire sur le mariage pour tous, la Manif pour Tous avait fait preuve d’une opposition très virulente à la PMA pour les couples de femmes notamment.

Les militant•es l’associaient sans cesse à la Gestation Pour Autrui (GPA), affirmant que les défenseurs de l’un souhaitaient également la légalisation de l’autre.

Pourtant, le CCNE s’est également prononcé aujourd’hui sur la GPA, et son avis est négatif.

« L’analyse des relations entre les intervenants à une GPA a montré un nombre important de risques et de violences, médicales, psychiques, économiques. »

Comme quoi ce n’est pas parce que l’on est favorable à la PMA qu’on l’est à la GPA, bien que La Manif pour Tous risque de continuer à utiliser cet argument.

Le CCNE rappelle cependant que des enfants issus de GPA existent bel et bien, et que leur situation juridique est incertaine.

Conserver ses ovocytes, une solution d’avenir ?

Par ailleurs, le CCNE s’est exprimé dans le même avis sur la conservation des ovocytes par les femmes jeunes afin de pouvoir avoir un enfant plus tard dans leur vie ; il a considéré que cette technique était « difficile à défendre ».

Les principales raisons avancées sont les risques de pressions sociale et professionnelle sur les jeunes femmes.

À lire aussi : Congeler ses ovocytes, un progrès pour les femmes ?

Il avance aussi le fait que cette technique est parfois présentée (entre autres dans « les magazines féminins ») comme une solution miracle pour pouvoir avoir un enfant plus tard, en omettant le fait que des grossesses menées plus tard sont plus risquées, plus difficiles à mener à terme.

Pour contrer cela, il serait donc nécessaire de faire de la prévention auprès des jeunes femmes : conserver ses ovocytes n’est pas une garantie pour avoir un bébé plus tard !

Mais le comité reconnaît tout de même que dans l’état actuel de la société, il est légitime que les femmes soient nombreuses à être tentées par cette solution étant donné les obstacles auxquels elles font face pour combiner vie professionnelle et vie personnelle par exemple.

À lire aussi : Ma mère est lesbienne, et je vais très bien, merci – Témoignage et mise à jour

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Padawan en relations internationales, son passe-temps favori consiste à scruter l'actualité, une tasse de thé rooibos à la main.

Tous ses articles

Commentaires
Forum Facebook
  • LovelyLexy
    LovelyLexy, Le 29 juin 2017 à 15h21

    Sans compter, j'y pense, le problème des violences obstétricales, qui rend la grossesse encore moins anodine... Genre les médecins s'adressant aux parents et pas à la mère porteuse parce que le bébé est la priorité ( et elle encore plus un incubateur) pour une épisiotomie, ou autre...
    Et si la mère porteuse est pas une proche des parents, donc qui tiennent à elle, quelle sera leur réaction si il faut une IMG/des médocs incompatibles avec une grossesse?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!