Sélection de nouveautés musicales pour voyager sans partir de chez soi

On n'a pas la thune pour prendre l'avion alors on voyage par les conduits auditifs, allongé•e dans un parc fleuri ou en parcourant les rues de la ville !

Sélection de nouveautés musicales pour voyager sans partir de chez soi

Ça commence à sentir sérieusement le printemps dehors, et donc ce fameux moment de l’année où tu as terriblement envie de t’évader, type « J’veux m’enfuir j’veux partir j’veux d’l’amour du plaisir j’veux pleurer et j’veux rire ». Mais il ne suffit pas d’avoir la volonté : encore faut-il le temps et l’argent de partir en vacances, ce qui n’est pas forcément simple malgré l’abondance de jours fériés dont nous arrose le mois de mai !

Je te propose donc de troquer l’escapade physique pour un voyage auditif, sans bouger de ton canapé parce que bon, toi-même tu sais que ça fatigue. L’idée étant de voyager sans partir, je ne t’ai pas sélectionné des musiques venues d’ailleurs (on peut l’envisager pour une future playlist), mais plutôt des morceaux récents qui parlent de voyages, d’endroits où tu n’es peut-être jamais allé•e et de la route, puisqu’il faudrait voir faut qu’on y goûte.

The Road — ALB

  • C’est qui ?

Puisqu’on cause voyage, ouvrons tout de suite cette playlist en prenant la route (pas celle de Raphaël et Jean-Louis Aubert qui date un peu), en anglais : The Road, ce titre dont la superposition basses/voix a de quoi faire pâlir la BO de Drive (et Ryan Gosling avec). Le clip, dans un esprit graphique en noir et blanc légèrement intergalactique, est réalisé par Julien Lassort, déjà derrière des vidéos pour Ratatat et Two Doors Cinema Club.

Venu de Reims, ALB était un trio jusqu’en 2007. C’est désormais le pseudo de Clément Daquin, un touche-à-tout qui a fait les Beaux Arts et aime bien bidouiller les machines. Pour preuve qu’il fait son bonhomme de chemin : une de ses chansons a été utilisée dans la bande-originale du film 20 ans d’écart avec Pierre Niney, et il a été nommé dans la catégorie Révélation scène aux Victoires de la Musique 2015 !

  • Ça sort quand ?

Le clip de The Road vient de prendre son envol, mais l’EP Come Out ! It’s Beautiful est en ligne depuis le mois d’octobre 2014. Certains titres sont clairement électro, d’autres tendent vers la pop, d’autres encore ont carrément le poignet rock… bref, c’est un mélange sympa à découvrir.

Los Angeles — Las Aves

  • C’est qui ?

Attachez vos ceintures, c’est parti pour le décollage. L’atterrissage se passe sous acides, sur la côte Ouest, à Los Angeles… ou presque, puisqu’il s’agit de musique française. Mais avec des paroles en anglais, obviously (ça veut dire « évidemment ») (je sais que tu sais). Ce titre sur lequel il fait bon se déhancher en pensant palmiers et gratte-ciels oscille entre basses et voix sexy, dans cet esprit très années 80 entretenu par la vidéo gentiment kitsch !

Las Aves, tu les connais, si si, j’te jure. Les membres du groupe viennent de Toulouse, et ce sont surtout les ex-musiciens de The Dodoz, le groupe de rock qui t’a fait sauter dans tous les sens sur Why do you like boys ? il y a quelques années. On met juste les costumes d’autres et voilà, ça fait des trucs sympa, comme dirait Céline Dion.

  • Ca sort quand ?

L’EP du groupe, baptisé L.A. (décidément), est sorti le 19 janvier dernier. Quatre titres, un univers encore assez rock tantôt vénéneux tantôt provocateur… tu peux te le passer et te le repasser en toute sécurité sans craindre les contrôles aériens.

USA — Grand Ocean

  • C’est qui ?

Nous étions en Californie, il est donc temps de louer une voiture ou de prendre ses pieds à pleines mains, et de s’élancer sur les routes des États-Unis, car l’Amérique je veux la voir et je l’aurai. U.S.A est posé, a de faux airs de Milky Chance et déjà le visage doré par le soleil qui caractérise les tubes de l’été… Le clip ressemble à une succession de cartes postales à l’ancienne avec des paroles incrustées en typo vintage, ce qui pose assez bien l’ambiance : on n’est pas là pour se prendre la tête.

Quant à Grand Ocean, son blaze sonne déjà comme une invitation au voyage. Mais dans un contexte familier, puisqu’il cache deux têtes, celle de Clément, et celle de Flo, qui ne t’est sans doute pas inconnue puisqu’il s’agit de Pep’s, l’auteur-compositeur-interprète de Liberta, autre chanson tubesque.

  • Ça sort quand ?

L’EP s’intitule comme le titre dont il est le grand frère : U.S.A. Il est sur les ondes de l’Internet depuis le 4 mai dernier et ne possède que trois titres. C’est un peu court, mais c’est fiable, puisqu’on reste dans un esprit « sur la plage les yeux mouillés ».

Depreston — Courtney Barnett

  • C’est qui ?

Quand on voyage, c’est normal d’avoir un peu le mal du pays. Pour soigner ton blues et continuer ton itinéraire, il y a Depreston, un morceau dont le nom ressemble à celui de dépression, mais qui parle du fait de ne pas toujours se sentir bien là où l’on est. C’est ce que te chante une voix éthérée sur de la guitare dépouillée. Le clip suit trois routes du quotidien comme si tu les parcourais à bord d’une voiture, et renforce ce sentiment d’être chez soi… mais pas vraiment.

Courtney Barnett est une rockeuse australienne, qui a déjà deux EP à son actif et qui, avant cela, a joué avec des groupes grunges et psychédéliques. Elle a aussi fondé son propre label, Milk! Records, et cultive un univers graphique épuré et très chouette.

  • Ça sort quand ?

Le titre fait partie de l’album Sometimes I Sit and Think, and Sometimes I Just Sit, disponible depuis le 23 mars dernier. Depreston est l’un des rares morceaux posés et mélancoliques de l’ensemble, qui sonne plutôt rock brut de décoffrage. Ce qui ne m’empêche pas de te le conseiller, bien au contraire !

Mountains — Thylacine

  • C’est qui ?

Reprenons les rames de ce voyage, moussaillon, et cette fois-ci, pour gravir des montagnes, les fameuses Mountains. Mais attention, on y va avec le plus de sobriété possible, avec des violons, des violoncelles et une rythmique électro, histoire de s’élever en toute quiétude. Le clip, tourné en Bulgarie, allie réflexions et paraboles sur le sens de la vie avec des paysages de montagnes embrumées, de grandes villes et de jeunesse un peu perdue.

Thylacine est un nom qui pèse sérieusement dans le domaine de la minimale. C’est d’abord et surtout le pseudo de William Reuzé, à peine 22 ans, venu d’Angers, un habitué des productions planantes. D’après Fubiz, il a d’ores et déjà prévu un projet foufou : aller enregistrer à bord du Transsibérien, la voix ferrée qui relie Moscou à Vladivostock sur 9000 km !

  • Ça sort quand ?

L’EP Exil a déjà des heures de vol : il est sorti le 26 janvier dernier. Ses quatre titres sont aussi planants que le promet celui que tu viens d’écouter, vas-y donc les mains en l’air et les yeux fermés.

Time Travel — Superpoze

  • C’est qui ?

Se déplacer de manière géographique, c’est bien, on a compris le concept. Et maintenant, place au voyage dans le temps, avec Time Travel, toujours sous l’angle électronique. Nous sommes ici dans de la musique totalement instrumentale, pas un mot pour venir troubler ton évasion auditive que certains qualifient d’atmosphérique, avec moult effets que je te laisse découvrir.

Superpoze est un musicien français du nom de Gabriel, lui aussi âgé de 22 ans, venu de Caen et lui aussi en pleine ascension. Il a monté son propre label, Combien Mille Record, avec des amis des Beaux-Arts.

  • Ça sort quand ?

L’album Opening de Superpoze est écoutable depuis le 6 avril dernier. L’intégralité des titres est dans la même veine que Time Travel, tu devrais donc y trouver la dose dont tu as besoin si c’est ta came pour t’évader.

Ulysses and the sea — Papooz

  • C’est qui ?

Il y a les voyages physiques et il y a les voyages mythologiques, comme celui d’Ulysse, le célèbre héros de L’Odyssée qui a pas mal galéré (tu l’as ?) à rentrer chez lui, et a multiplié les rencontres, de Calypso à Circé en passant par les sirènes et les cyclopes. Il m’a donc semblé pertinent de clore cette playlist avec ce doux retour. Ulysses and the Sea n’a pas de vidéo pleine d’effet spéciaux, mais cette sobriété sied bien à la voix timbrée, douce mais jamais naïve de ses interprètes, le tout sur une guitare sèche pincée qui coule comme de la pluie.

Papooz, c’est un duo français qui fait, je cite, du « tropical garage », dont l’un des membres s’appelle Ulysse donc, et l’autre Armand. Ces deux Parisiens sont en train de monter peu à peu, il est donc conseillé de suivre leur petit bateau…

  • Ça sort quand ?

Bon, c’est vrai qu’au niveau date, on n’est plus aussi frais qu’un mojito réussi puisque l’EP de Papooz a déjà quelques mois de croisière musicale derrière lui. Doté d’un titre éponyme, Papooz, il est disponible depuis le 19 janvier 2015. Il est composé de quatre titres absolument impeccables, tu peux donc te jeter à l’eau les oreilles grandes ouvertes.

À lire aussi : Sélection de nouveautés musicales pour un week-end à se prélasser

Un bonus de cet article est à écouter dans la Pause Culotte de demain !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kféine
    Kféine, Le 28 mai 2015 à 22h53

    Merci pour cette sélection :)
    J'aime particulièrement la 1ère, la 3ème et la 4ème !!

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)