Trois endroits où je ferais construire des cinémas si j’étais présidente

Kalindi est chafouine ! Il y a trop d'endroits où elle s'ennuie à mourir. Alors hop, elle te présente son grand programme de construction culturelle pour distraire le peuple, au cas où un jour tu déciderais de la nommer présidente.

Trois endroits où je ferais construire des cinémas si j’étais présidente

Au mois de février, j’ai passé un trop bref week-end à Berlin, pour l’anniversaire d’une personne agréable.

Tout allait être parfait, du trajet en avion où on m’offrirait un sandwich à ma soirée dans un bar peu onéreux, en passant par l’ingestion d’énormes saucisses.

Je partais, la joie en bandoulière, et équipée d’une belle flopée de slips, vers l’aventure.

Bien sûr, j’ai raté mon avion parce qu’un CONNARD a marché sur les voies ferrées, et n’ai pu partir que 5h plus tard.

Autant te dire que j’étais pas jouasse. Après 1400 tours du terminal F de Roissy à râler sans vergogne, j’ai pensé à tout ce que j’aurais pu faire au lieu d’être ici à m’emmerder copieusement.

Et là, un constat sans appel m’a frappée : une fois que tu passes la douane IL N’Y A RIEN À FAIRE !

Alors, j’ai décidé de prendre la plume avec l’intention la plus louable au monde : me plaindre.

Voici 3 endroits où je collerais des fucking cinémas s’i j’étais présidente, pour dire stop à l’ennui mortel.

Des cinémas dans les aéroports

Mais bon sang, c’est tout de même pas compliqué de distraire tous ces pauvres voyageurs éreintés par :

  • L’attente d’un vol
  • Le retard des avions
  • La perte d’un enfant bagage
  • Le nettoyage tardif d’un Boeing 777
  • Les mille heures de fouille à la douane
  • Le strip-tease pré-fouille
  • Le ratage d’un vol suite à un CONNARD qui a marché sur la voie du RER

Les gens en ont marre ! Les gens s’ennuient ! Les gens veulent du divertissement !

Cette activité = mon rêve

Si j’étais présidente, j’imposerais à tous les aéroports d’intégrer un cinéma au sein de leur infrastructure.

Alors oui je sais, parfois il y a des salles dans les centres commerciaux à proximité de l’aéroport, gnaingnaingnain…

Mais c’est difficile d’accès. Alors remettons l’Église au milieu du village et montons des cinémas DANS les aéroports. Pas un peu à côté. DEDANS.

DEDAAAAAANS.

Voilà. Aussi, il faudrait que la programmation soit très large et éclectique, de manière à ce qu’il y en ait pour tous les goûts.

Des films d’animation pour calmer les enfants insupportables qui passent leur temps à gueuler, des films d’action, des films d’auteur, etc.

Et hop, tout le monde est content. Fini les 8h d’escale à compter les dalles au plafond et à acheter 50 Picsou Géant par demi-seconde.

Franchement, à coup de cinoches par-ci par là, on finirait pas par éradiquer les guerres ? Je crois que si.

Des cinémas dans les gares

J’ai pas trouvé de gif probant, alors j’ai mis celui-là

Bon, là on est sur un problème similaire.

Allez, je te raconte encore un peu ma vie.

Le mois dernier, je suis allée à un mariage à Lyon.

Après avoir mis un point d’honneur à finir toutes les caisses de champagne en 24h, je me suis retrouvée avec mon mec et une sale gueule de bois à attendre un train qui n’arrivait JAMAIS.

On a essayé tous les parfums de frappucinos au Starbucks, et donc hérité d’une gerbe atomique, en plus d’un mal de crâne post-beuverie de vikings.

Voilà. Toujours la même histoire : on s’est emmerdés comme des rats en phase de décès.

Si j’étais présidente, il y aurait donc des cinémas au sein même des gares, à quelques mètres seulement des voies ferrés.

Et comme je suis une fofolle, je rajouterais même un service en salles, de délices qui se mangent sans faire de bruit, genre des chicken wings, et de la purée en cornets.

Des cinémas dans les écoles

Mais c’est primordial enfin !

Comment voulez-vous éduquer la jeunesse sans lui mettre à disposition les chefs-d’oeuvres indétrônables de notre beau pays comme Les Tuches 3 ?

C’est impossible.

Allez hop, on y remédie, et on colle des cinémas dans toutes les primaires, les collèges, les lycées, les facs, les écoles privées. PARTOUT.

De cette façon, les vieux cons ne pourront plus se plaindre du soit-disant manque de culture cinématographique des jeunes.

Le cinéma devrait même devenir une partie intégrante du programme.

Sinon, je me mets à faire ça.

Il y aurait des cours de réalisation, d’acting, de production, d’écriture, de création de décors, et même des cours pour décortiquer le cadrage.

Bref, les enfants, ados et jeunes adultes seraient au fait des métiers du Septième Art et pourraient décider de se lancer !

Alors, on les construit, ces cinémas ?

Bon, j’ai pas encore réfléchi aux sousous, mais je vais réunir ma meilleure équipe de chercheurs d’or pour aller débusquer de la maille.

Je lève les fonds et on s’en reparle ?

À lire aussi : 7 comportements de personnages de films que je ne SUPPORTE PLUS

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Commentaires
  • Elii
    Elii, Le 9 avril 2018 à 10h25

    Juste parce que j'aime bien râler, le cinéma obligatoire à l'école, ça existe déjà (et depuis un petit bout de temps) et c'est dans les programmes : http://www.education.gouv.fr/cid21004/l-education-a-l-image-au-cinema-et-a-l-audiovisuel.html

    Et sinon, je suis carrément d'accord pour mettre du cinéma partout, tout le temps! Et pour régler le problème du temps que les gens peuvent y accorder, la solution, ça peut être de faire une programmation de courts-métrages :)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!