Ode à toutes les danses

Alexandra a testé différents styles de danse, et est accro à... tous. Ode à toutes les danses !

Ode à toutes les danses

Je sais bien que la danse n’est pas une discipline rare, surtout chez les filles. J’ai néanmoins décidé de vous en parler pour deux raisons.

  • J’ai testé plusieurs danses et je n’arrive toujours pas à n’en choisir qu’une, et j’imagine que je n’en serai toujours pas lassée à la fin de ma vie. Une discipline aussi variée qu’ouverte à la nouveauté, à la croisée du sport et de l’art ? Pour moi, c’est un oui !
  • Parce que la danse fait TELLEMENT de bien. Je détaillerai ses bienfaits par la suite, mais pour moi c’est pire qu’une drogue. Si je n’ai pas ma dose, je bouge toute seule sur ma chaise au bureau, je tourne autour des barres du métro, ou je suis désagréable, tout simplement.

À lire aussi : La danse de A à Z en vidéo

Danse ta vie

danse1

Référence au titre français légèrement niais de Center Stage, un film que je vous recommande vivement !

Commençons par un (rapide) résumé de ce que j’ai testé : j’ai commencé à 8 ans par faire dix ans de danse contemporaine qui m’ont vraiment appris la créativité – parce qu’on faisait nos propres chorés – et la liberté. Et aussi à découvrir, à appréhender mon corps, accessoirement.

Puis j’ai découvert le Body Jam, un mélange fitness de plusieurs styles de danse en environ une heure. C’est ça qui m’a ouvert l’esprit à d’autres types de danse. Et quand je suis entrée dans mon école de commerce, j’ai intégré le Bureau des Arts, où le pôle comédie musicale était l’un des plus importants. J’ai ainsi eu la chance de faire deux comédies musicales, l’une en tant que danseuse et la seconde comme chorégraphe.

En échange en Inde, j’ai ÉVIDEMMENT testé la danse Bollywood. De retour en France, j’ai tenté de retrouver cette énergie de dingue dans le hip-hop et le street jazz, après un petit détour par le classique et le modern jazz. Pfiou !

Le street jazz est d’ailleurs un hybride : à mi-chemin entre le modern jazz et le hip hop ! Pour se faire une idée du style, on danse typiquement sur du Janet Jackson, du Beyoncé, du Ciara…

Ce que je retire de ce parcours ? Une adaptabilité certaine, et surtout une grande curiosité. C’est très intéressant de constater les différences d’énergies, de mouvements, et même de « philosophie » entre les différents styles – par exemple entre l’exigence technique du classique et l’ouverture du hip hop ou du contemporain, le fait que tout mouvement soit danse en contemporain, alors que le classique recherche en permanence à s’opposer à notre état naturel pour atteindre une esthétique.

À chacun•e ensuite ses préférences ! Bien sûr, l’inconvénient, c’est qu’on ne se perfectionne vraiment dans l’une ou l’autre qu’en s’y consacrant à fond. Mais bon, vu que je ne compte pas devenir pro, cette diversité me convient parfaitement.

À lire aussi : 6 idées reçues sur la danse classique

La danse, ce pur kif parfaitement légal

Concernant les bienfaits de la danse, j’en vois énormément : déjà, le défoulement est autant mental que physique. Quand il faut se concentrer sur les pas, compter les temps, faire gaffe à ne pas envoyer un coup de poing à son voisin, et ajuster l’énergie en mettant tout son swag dans les mouvements, croyez-moi il reste peu de place pour penser au reste ! Bref, c’est idéal pour faire un break.

danse2

Et sinon, t’as payé ta taxe d’habitation ?

Ensuite, il y a un genre de satisfaction que je ne saurais trop expliquer avec des mots quand tu réussis enfin la choré – plus tu as lutté, meilleur c’est – et que tes mouvements tombent EXACTEMENT sur les temps. Ça renverse le processus, comme si la musique te suivait toi, limite comme si tu créais la musique. C’est un peu dingue comme sensation !

C’est aussi le seul moment où tu peux jouer différents personnages, te prendre pour Beyoncé ou pour Pina Bausch, être ghetto comme jamais alors que tu es une petite blonde ou une mamie asiatique (parce qu’il y a des mamies asiatiques dans mon cours de hip-hop, sachez-le : la danse, ça conserve).

À lire aussi : Les cours de hip-hop, ma petite révélation sportive

Mens sana in corpore sano

Tu apprends aussi beaucoup sur ton corps : les différentes parties, comment ça s’articule, ce qu’il est possible ou non de faire (c’est parfois légèrement humiliant quand tu croises ton reflet dans un miroir). Pour ça je recommande aussi d’autres cours comme la barre au sol ou le Pilates – pour bien se rendre compte à quel point on est raides et rouillés au quotidien.

Enfin, ce qui est génial, c’est quand tu finis par trouver un cours de vrai•e•s passionné•e•s : les gens qui sont là comme toi, par pur amour de la danse, et avec des profs qui savent transmettre leur passion. Ça dégage une énergie incroyable dans la salle, c’est limite palpable, et l’ambiance est indescriptible.

Car la danse, ça se vit à plusieurs : bien sûr, je continue de danser en me préparant chaque matin, mais un groupe de danseurs, il n’y a rien de plus beau et de plus intense !

Pour finir, voici dix de mes vidéos de danse préférées, pêle-mêle et tous styles confondus :

  • Une choré street jazz de Guillaume Lorentz sur Double Bubble Trouble de M.I.A. (j’adore ce son en plus).

  • In the middle, somewhat elevated, une choré de Forsythe interprétée par le Semperoper Ballett de Dresde. Voilà du classique version badass, avec un son bien métallique – ne ratez le passage à 1,37 minutes avec un écart… surnaturel.

  • Bleeding Love, interprété par Mark & Chelsie de l’émission culte aux US So You Think You Can Dance.

  • Le Cell Block Tango de Chicago. La mise en scène, les paroles, le passage en hongrois que personne ne comprend… Culte.

http://youtu.be/KA6R1DMb-Z8

  • Mein Herr par Liza Minelli dans Cabaret. Ses jeux de mains, ses porte-jarretelles… Sûrement l’inspiration de milliers de chorés avec des chaises, jamais aussi bien réussies.

  • Todrick Hall, Twerkin in the rain. Un clash des genres et des époques à mourir de rire. C’est un très bel hommage à Gene Kelly qui se retourne dans sa tombe à l’heure qu’il est. Je l’ai découverte ici sur madmoiZelle (Beyoncé move repéré à 2,37 minutes).

  • Thinking out loud, le clip d’Ed Sheeran. Je suis assez difficile avec les choré de couple mais j’ai adoré celle-là. Je l’ai regardée trois fois de suite quand je suis tombée dessus et je compte la faire le jour de mon mariage (si, si).

  • Une chorégraphie de Kyle Hanagami sur Yoncé.

  • Et bien sûr, Beyoncé. Parce que bon, who else ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Alejandrabopha
    Alejandrabopha, Le 23 août 2016 à 11h04

    ha non c'est super intéressant je trouve ! je ne pratique/connais pas du tout ces danses, c'est toujours bien d'avoir un témoignage ! merci :) et vive la danse !

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)