New Horizons, la mission historique vers Pluton — Je veux comprendre

Voici quelques jours, les médias ne cessent de parler de Pluton. D’une sonde spatiale qui devrait y arriver après 9 ans de voyage. Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Explications.

New Horizons, la mission historique vers Pluton — Je veux comprendre

Les grands sujets du moment, ce sont la crise grecque… et Pluton. Et si Clémence Bodoc a répondu avec brio à toutes vos questions concernant ce premier point, le second vous demeure obscur. Que se passe-t-il sur Pluton ? Vous n’avez pas trop suivi l’actualité, et vous en êtes encore à vous demander si c’est une planète ou pas, à la fin, zut alors.

Pas de panique, nous allons reprendre les choses depuis le début.

new-horizons-mission-pluton-buzz

Le 14 juillet 2015 ne sera pas seulement marqué par un défilé aux couleurs de la France à Paris. À une échelle moins nationale, moins planétaire même, ce sera également la première fois dans l’histoire de l’humanité qu’une sonde spatiale survolera la très lointaine planète naine Pluton. Et sans vouloir vexer les troupes d’élite françaises, c’est un poil plus historique… ne serait-ce que parce qu’elle a mis neuf ans pour y arriver !

À la découverte de Pluton

La première fois qu’on a découvert qu’il y avait encore une planète dans notre système solaire après Neptune, c’était en 1930, grâce à l’astronome américain Clyde Tombaugh.

À lire aussi : L’espace filmé à la GoPro par un astronaute vivant sur l’ISS

Celle que l’on qualifiait alors de « planète » avait de quoi fasciner, de par sa distance par rapport au soleil, et ses caractéristiques : plus petite que notre Lune, les scientifiques ont fini par déterminer qu’elle faisait un diamètre de 2300 kilomètres, que sa masse était 500 fois plus faible que celle de la Terre, et qu’elle faisait le tour du soleil en 247,7 ans. Tout de suite, ça dépayse.

new-horizons-mission-pluton-photo

Pluton vu par New Horizons le 11 juillet 2015 ©NASA/JHUAPL/SWRI

Dotée d’une satellite naturel, Charon, Pluton s’est également avérée être une boule de glace et de roche, dont l’atmosphère est principalement composée d’azote. Dit comme ça, l’endroit n’a pas l’air très accueillant pour les bipèdes fragiles et dépendant à l’oxygène que nous sommes… Mais il n’empêche qu’elle pourrait contenir de l’eau, un océan d’eau sous toutes ces roches, et c’est suffisant pour donner envie d’en savoir plus sur cette mystérieuse planète nommée en l’honneur du dieu romain des Enfers !

Sauf que, voilà, en 2006, il s’est passé deux choses :

  1. L’Union Astronomique Internationale a officiellement retiré à Pluton son titre de neuvième planète du système solaire. Tristesse et déconfiture auprès de l’opinion publique, qui avait mis bien assez de temps à retenir toutes les planètes sans qu’on vienne nous dire que, finalement, ben elle est trop petite, et elle est plus semblables aux objets célestes de la ceinture de Kuiper qu’à nos planètes. Malgré les protestations, Pluton est restée cantonnée jusqu’à aujourd’hui dans son statut de « planète naine ».
  2. Le 19 janvier 2006, la NASA a envoyé la sonde spatiale baptisée « New Horizons » dans un long voyage à la découverte de ce monde inconnu qu’est Pluton. Une épopée d’environ neuf ans, qui porte aujourd’hui ses fruits.

La mission New Horizons, comment et pourquoi ?

« Com-ment, neuf ans ? », s’offusqueront certain-e-s. « Mais ils ne pouvaient pas mettre le turbo, chez la NASA ? ». Ce à quoi je vous répondrai : mais ils ONT mis le turbo ! Neuf ans, c’est le temps qu’il a fallu à la sonde spatiale New Horizons pour parcourir les cinq milliards de kilomètres nous séparant de Pluton. Oui, ça fait du chemin.

À lire aussi : Fatoumata Kebe, doctorante en astronomie, nous explique son métier !

D’autant que son petit périple n’a pas toujours été de tout repos. Bon, elle a commencé sans trop de soucis, propulsée en 2006 par la fusée Atlas V-550, et a survolé Jupiter plus d’un an plus tard, le 28 février 2007, sans encombres. Puis la sonde a été mise en sommeil tout en suivant sa trajectoire, jusqu’au 6 décembre 2014.

new-horizons-mission-pluton-artiste

New Horizons, vue d’artiste ©JHU/APL – NASA

Depuis janvier 2015, se rapprochant ostensiblement de Pluton, elle renvoie petit à petit ses premières observations à la Terre, et commence ainsi à remplir ses objectifs principaux : étudier l’ensemble plutonien, en particulier la composition, la morphologie et les caractéristiques des atmosphères de Pluton et Charon.

Équipée en conséquence, New Horizons a néanmoins causé une grosse frayeur aux ingénieurs le 4 juillet dernier, lorsqu’elle a tout bonnement disparu des radars. Disparu. Plus aucune communication avec la Terre. Après 9 ans d’efforts, de stress et d’attente. Je vous raconte pas les ulcères.

L’angoisse a duré pendant près d’une heure et demi, pendant laquelle la NASA s’est demandé ce qu’elle avait bien pu faire de sa sonde perdue dans le système solaire. Heureusement, comme la vraie vie ce n’est pas Interstellar, la sonde n’avait pas été aspirée par un trou noir, et l’Agence a réussi à rétablir le contact sans perdre trop des informations cumulées pendant toutes ces années.

À lire aussi : Florence Porcel nous parle de « l’univers, un sujet assez vaste »

Ce que vous voyez actuellement dans les médias, c’est l’excitation à son comble provoquée par l’aboutissement d’un projet de neuf ans. Parce qu’à partir de demain, les enfants, si New Horizons ne nous plante pas encore…

Que se passe-t-il le 14 juillet (bon sang de bonsoir) ?

New Horizons pourra filmer le défilé du 14 juillet ! Non je déconne.

En vrai, au moment où j’écris ces lignes, la sonde survole déjà Pluton. Mais avec les 5 milliards de kilomètres qui nous séparent, toutes les images qu’elle nous envoie mettent quelques heures à arriver. Les images les plus proches de la planète naine que l’on ait jamais pu obtenir. Avouez que ça envoie du pâté.

mission-pluton-tweet

Si la chose vous intéresse, sachez que la Cité de l’Espace à Toulouse a mis le paquet pour nous permettre de suivre en direct le survol de Pluton. Au-delà des nombreuses animations sur place mises à disposition des visiteurs, elle a également établi un programme pour tous les internautes. Accédez ainsi aux images en très haute résolution de la planète naine et de son satellite, dès aujourd’hui et jusqu’au 16 juillet !

Suivi de mission du 13 juillet à partir de 17h :

https://youtu.be/hEt-ZjB0-Ok

Suivi de mission du 14 juillet de 13h30 à 18h30 :

Suivi de mission du 15 juillet à partir de 17h :

Vous pouvez aussi, comme Boulet, vous amuser à retrouver des figures et des animaux sur cette photographie désormais célèbre de Pluton…

Et après ?

Après, ben la sonde rentre à la maison. Non je déconne encore.

Après Pluton, New Horizons continuera son bonhomme de chemin pour se rapprocher de la ceinture de Kuiper (car Kuiper gagne), et avoir une chance d’analyser d’autres corps célestes dont on ne sait pratiquement rien.

À lire aussi : Rosetta et Philae expliquées en dessin animé

L’amas de débris de la ceinture de Kuiper, qui fait partie du système plutonien, se serait formé il y a 4,6 milliards d’années. En s’y aventurant pour la première fois, New Horizons pourrait collecter des informations susceptibles de nous éclairer sur le processus de formation du système solaire… Ce qui n’est pas rien. Il va donc sans dire qu’après neuf ans d’attente, les scientifiques de la NASA continuent à placer de gros espoirs en cette admirable petite sonde spatiale.

À condition qu’elle ne leur fasse plus de frayeurs.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Superbrocolis
    Superbrocolis, Le 16 juillet 2015 à 11h42

    Haha, et dire que samedi dernier, sans rien savoir de tout ça, j'ai ressorti un livre sur l'espace que j'avais quand j'étais petite (je voulais être astronoaute... So what?:lunette:) et j'ai re-regardé toutes les planètes. Le livre datait de 97 et à cette époque, Pluton était encore considérée comme une planète..; Et en relisant ça je me suis dit "bah maintenant , c'en est plus une..." J'ai dû le sentir ;) :P

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)