Modern Family S06E16 « Connection Lost » : une analyse juste de notre communication sur Internet

Le dernier épisode de Modern Family, filmé uniquement par Facetime, analyse avec justesse notre utilisation d'Internet pour communiquer au sein d'une famille.

Modern Family S06E16 « Connection Lost » : une analyse juste de notre communication sur Internet

Le dernier épisode de Modern Family a surpris les fans : il a été entièrement filmé avec un ordinateur. Intitulé Connection Lost, cet épisode est centré sur le personnage de Claire, qui prend depuis un aéroport des nouvelles de sa petite famille via Facetime et autres médias sociaux.

Un exercice de style fidèle à la série

Les 21 minutes de l’épisode mettent donc le spectateur face à l’écran de Claire, laquelle cherche absolument à joindre sa fille Haley après leur dispute, sachant que personne ne sait où peut bien être Haley. Comme toujours dans Modern Family, tout le monde est très vite au courant, chacun y met son grain de sel, y va de sa remarque et partage sa dose d’infos. J’aurais beau détester grandir dans une famille comme ça, de l’extérieur ça me fera toujours marrer.

On suit donc les conversations de Claire avec les différentes parties de la famille via son écran. Les scènes de Facetime sont aussi hilarantes que le sont habituellement les échanges de la série : c’est cacophonique, personne ne se comprend mais c’est drôle. Cet épisode est d’ailleurs largement centré sur la multi-activité de Claire (et de la majorité des personnages) : elle parle à son mari tout en stalkant sa fille et en traînant sur des sites de e-commerce, tandis que lui joue à un jeu vidéo (et évidemment n’écoute rien à ce qu’elle lui raconte).

modern-family-connexion-2

La mère de famille habituée à courir partout et à penser à tout en même temps a le même comportement sur internet : dix onglets ouverts à la fois, chaque idée lui fait ouvrir une nouvelle application ou un nouveau site. Le personnage et ses pensées sont révélées à la façon d’une narration omnisciente, le spectateur voit tout, comprend tout et suit tout ce qui se passe dans la tête (et le clavier) de Claire.

À lire aussi : Modern Family, une série vraiment moderne ?

Un format original qui fait bien rigoler

Modern Family nous avait déjà habituée à un format original en reprenant le modèle de réalisation utilisé dans The Office, le mockumentary, à mi-chemin entre la fiction et le documentaire basé sur les témoignages face caméra des personnages. Ce format permet aussi aux personnages de partir d’une scène (ce qui est assez rare dans une série lambda, la scène se termine sur les personnages ayant terminé leur échange), en lançant un regard à la caméra, l’air de dire « Cette conversation me saoule, je me casse, bisous. »

Ici, l’échappatoire est la fermeture physique de la fenêtre de conversation ou l’ouverture d’une autre fenêtre.

modern-family-connexion-4

Comme toujours dans Modern Family, le sujet est traité avec beaucoup de second degré, les différentes générations ne se comprennent pas et même les bons gros clichés sont drôles : le grand-père met son doigt sur la caméra, les filles se recoiffent avant de répondre et tout le monde se mate dans le reflet du selfie.

J’ai aussi vu en cet épisode le renouvellement constant de la série, arrivée à un nombre de saisons — six pour l’instant — où beaucoup stagnent et feraient mieux de raccrocher leur tablier. Cette forme de réalisation (aucun caméraman requis, les acteurs eux-mêmes géraient l’enregistrement des images et l’ouverture des pages avec leurs petites mains) rappelle que Modern Family ne se repose pas sur ses lauriers et évolue … comme une vraie famille.

modern-family-connexion-3

 

Pas de morale, pas de prise de tête

Pour autant, aucune prise de position ni aucune fin moralisante pour cet épisode qui en dit gros sur la communication en 2015. Certes, personne ne s’écoute vraiment, personne ne sait où est physiquement l’autre mais tout le monde s’intéresse et la communication virtuelle ne prend pas la place d’un intérêt réel et poussé pour ce qui est en train de se passer.

Contrairement à ce qu’on pouvait comprendre dans la vidéo virale « Look up », il n’est jamais question de dire que la vraie communion au sein d’une maison est mieux ou moins bien qu’un lien par Internet.

Le mode de réalisation n’est d’ailleurs pas sans rappeler un court-métrage intitulé Noah. Diffusé dans de nombreux festivals de court-métrages, ce film de 17 minutes prenait place dans l’ordinateur d’un jeune garçon se faisant plus au moins larguer par Skype. Cette rom-com des temps modernes était très révélatrice des nouveaux modes de communication, sans jamais caricaturer ou juger.

À lire aussi : « Look Up », la vidéo qui méprise la « génération Y »

modern-family-connexion-1

Je n’ai pas reconnu ma famille dans cet épisode dans la mesure où ma mère cherche encore « google » dans Google et que ma grand-mère ne doit pas vraiment se douter de l’existence de Skype. Néanmoins, j’y ai reconnu mes interactions sociales sur Internet, particulièrement pour l’aspect de la multi-activité. Aujourd’hui, il est tellement rare que je fasse une seule chose à la fois sur mon ordinateur que je ne pourrais même pas dire la dernière fois où ça m’est arrivé. Mais comme cela a été pensé dans l’épisode de Modern Family, la multi-activité de Claire ou la nôtre n’est pas une mauvaise chose ou liée un manque de concentration : c’est juste le reflet de notre vie quotidienne, version Internet.

Pour les bilingues, je conseille cet article qui déconstruit bien l’épisode ainsi que les différents problèmes soulevés, sans jamais parler du non-débat autour du fait que cet épisode est « Apple-centré ». Attention toutefois aux spoilers !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Elliot Jones
    Elliot Jones, Le 1 mars 2015 à 1h21

    J'avais un peu peur de ce qu'allait donner l'épisode, et puis finalement je l'ai trouvé bien fait et toujours aussi drôle !
    Et moi aussi je suis comme Claire à ouvrir des onglets partout dès que je pense à quelque chose :happy:

    Par contre ils avaient bien des cameraman qui géraient les iPhones/iPad, même si les acteurs les tenaient (c'est Ed O'Neil qui l'a dit chez Ellen) :ninja:

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)