Miss America visée par des propos racistes

Scandale lors de l'élection de la nouvelle Miss America : la gagnante, Nina Davuluri, n'est pas blanche. Racisme et amalgames douteux ont déferlé sur les réseaux sociaux suite à l'annonce des résultats.

Miss America visée par des propos racistes

L’élection de Miss America 2014 s’est tenue ce dimanche 15 septembre. C’est Miss New York qui a remporté la compétition. Nina Davuluri, 24 ans, devient la première Américaine d’origine indienne à remporter l’écharpe de Miss America. Bravo à elle !

http://youtu.be/dl3x6OE2FS4

« Donc Miss America est une terroriste »

Mais… Elle n’est pas blanche ! Sur les réseaux sociaux, des milliers d’internautes hurlent au scandale, étalant fièrement leur ignorance. Plusieurs médias ont relayé un florilège de ces tweets haineux, les comptes ayant été suspendus.

Ignorance, haine, racisme, amalgames douteux entre couleur de peau/origine et terrorisme, tout y est.

Arabe ? Nina Davuluri est d’origine indienne…

Le talent qu’elle a présenté ce soir-là était un numéro de danse. Pas égyptienne, donc. Pendant sa danse, un bandeau indiquait que sa destination de voyage préférée était l’Egypte. Mais cette information était sans lien avec sa performance : ces bandeaux sont apparus toute la soirée pour afficher des extraits des profils de chacune des concurrentes.

Le numéro de danse effectué par Miss New York

Quant à l’amalgame arabe/terroriste/11 septembre, faut-il vraiment le commenter ?

« Miss America ou Miss Al Quaïda ? » TOUT EN FINESSE.

Le pire et le meilleur des réactions

Face au déferlement de haine (et surtout de bêtise), de nombreux internautes ont pris la défense de Miss New York, en rappelant leurs concitoyens à leurs contradictions.

« À tous les gens qui critiquent Miss America, ensuite je vais me remettre à parler de choses importantes : « …Contre l’immigration ? Quand est-ce que vous partez tous ? »

« À tous ceux qui insultent Nina Davuluri, voilà à quoi ressemblent les Américains d’origine »

Il fut effectivement bon de rappeler que les États-Unis sont une terre d’immigration, et que les Américains « blancs » ne sont pas des « Américains de souche ». Ben oui, désolée les gens, mais si vous êtes blonds aux yeux bleus, vous n’êtes pas plus américains que Miss New York, ainsi que l’explique non sans humour ce Youtuber :

Theresa Vail, la « vraie » Miss America

L’élection de Miss New York tire également sa dimension dramatique de l’élimination de Miss Kansas. Le Huffington Post lui avait d’ailleurs consacré un article. Archère accomplie, la jeune candidate n’a pas pu présenter ce talent lors du concours (une sombre histoire de règle interdisant les projectiles sur scène), elle a donc chanté à la place.

Elle fait des études de chimie et de chinois (« pour le challenge », précise-t-elle) et est sergent de l’armée. Elle a choisi de ne pas recouvrir ses tatouages pour le défilé en maillot de bain. Bref, total American swag, c’est sûr.

Certains de ses supporters déçus ont ainsi regretté qu’elle n’ait pas gagné le concours, arguant que Theresa Vail est « la vraie Miss America » (contrairement à Nina Davuluri, qui n’est pas « une vraie américaine »). C’est charmant.

Elle aime son pays. Elle aime la chasse. Elle aime les tatouages. La vraie Miss America.

Todd Starnes, journaliste pour Fox News, a également présenté ses critiques face au choix du jury. Selon lui, Miss Kansas représente « les vraies valeurs de l’Amérique ».

« Miss Politiquement Correct America » — « Les juges de gauche ne le diront pas, mais Miss Kansas a perdu parce qu’elle représente effectivement les valeurs américaines » — « Miss Kansas, la chasseuse de cerfs, vétéran militaire pro-armes était le choix de l’Amérique, mais pas le choix des juges de gauche. » — « Apparemment, les juges de gauche du concours de Miss America n’étaient pas prêts pour une Miss America patriote, pro-arme, chasseuse de cerfs. »

La réponse de la Youtubeuse Lilly Singh

Lilly Singh est une jeune YouTubeuse canadienne. Elle a posté une vidéo en réaction au déchaînement de haine suite à l’élection de Miss New York. Et c’est génial. Elle y commente certains des tweets à grands renforts de sarcasme.

« Je suis allergique à l’ignorance. »

En plus cette fille croit « au pouvoir des licornes » (cf. la fin de la vidéo). Je suis amoureuse.

Le vrai problème demeure

Pendant ce temps, quelques internautes ont tout de même eu la présence de souligner le vrai problème de ce concours Miss America : le concours Miss America. Personnellement, être témoin d’un tel déferlement de bêtise et de haine au sujet d’un concours de beauté provoque chez moi une indignation au carré.

Un sentiment que ce comédien américain a parfaitement cerné :

« PEUT-ON S’IL VOUS PLAIT ARRÊTER D’ÊTRE RACISTES PENDANT QU’ON TRAITE LES FEMMES COMME DES OBJETS ? » 

Car finalement, le plus surprenant dans cette histoire est encore l’audience de ce concours retransmis à la télévision.

« Aussi choquants que peuvent être les commentaires adressés à la Miss America « indienne », je suis davantage choqué par le fait que les gens regardent encore le concours Miss America. »

La voilà, la vraie question. Mais il y a fort à parier que ces concours de beauté ont encore de beaux jours devant eux. Et ce n’est pas Honey Boo Boo qui dira le contraire.

Miss America, quant à elle, a décidé de « prendre de la hauteur » par rapport aux critiques.

« Fière d’être américaine »

Pour aller plus loin…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 42 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ahlacatin
    Ahlacatin, Le 19 septembre 2013 à 15h32

    Petit commentaire pas trop en lien avec le sujet principal de l'article:

    je suis fasciné par la culture indienne :jv: et quand elle s'est mit à danser j'étais ébahie :danse:!!

Lire l'intégralité des 42 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)