Les « maladies invisibles » mises en lumière dans le projet « Suffering the Silence »

Bien des maladies ne sont pas visibles, et les personnes qui en souffrent peuvent se sentir « invisibilisées ». Le projet Suffering the Silence adresse ce problème.

Bien des maladies chroniques ne se voient pas, ne se devinent même pas forcément tant que la personne touchée ne choisit pas d’en parler. Ce qui ne veut pas dire qu’on doit les fourrer sous le tapis ou ignorer des symptômes pouvant toucher tous les aspects de la vie quotidienne.

Le projet Suffering the Silence veut mettre en lumière ces maladies « invisibles » en encourageant les personnes concernées à se prendre en photo avec leur diagnostic tout en partageant quelques réflexions à ce sujet. Il a été lancé par Allie Cashel, atteinte du syndrome de Lyme, qui a également écrit un livre. Il s’agit à la fois de sensibiliser la population et de permettre aux gens souffrant de ces maux de ne pas se sentir seuls, de trouver un écho à leurs expériences.

Retrouvez ci-dessous les nombreux témoignages de madmoiZelles partageant leurs maladies « invisibles » !

À lire aussi : Je suis en couple avec un séropositif — Témoignage et éclairage

Big up
Viens apporter ta pierre aux 14 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • JulyBip
    JulyBip, Le 11 octobre 2015 à 15h26

    Euh... Je n'ose même pas compter le nombre de photos que je devrais faire.
    En fait il y en aurait principalement 2 + un handicap invisible, les autres étant finalement devenues pour moi des "symptômes" des 3 premières alors que chez d'autres, ce sont des maladies à part entière...

Lire l'intégralité des 14 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)