Lena Dunham évoque son endométriose sur Instagram

Pour éveiller les consciences, Lena Dunham parle d'endométriose sur Instagram, et ça génère des réactions.

L’endométriose, on en a déjà parlé sur madmoiZelle : il s’agit d’une maladie touchant environ une personne sur dix pourvue d’un utérus. Elle provoque un mal terrible au moment des menstruations — mais pas seulement — et peut même mener jusqu’à l’infertilité.

On parle donc d’environ 180 millions de personnes touchées dans le monde pour une maladie qui reste encore trop peu connue, et il est important d’en parler.

Can all my ladies with the perpetually spasming bladders say HEY-O ("HEY-O")

A photo posted by Lena Dunham (@lenadunham) on

Cette semaine, c’est Lena Dunham qui l’a fait à travers cette photo sur Instagram :

« Toutes les filles avec des spasmes perpétuels à la vessie, dites HEY-O (« HEY-O »). »

À lire aussi : L’endométriose, parlons-en

L’actrice n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle en avait déjà parlé, toujours sur Instagram, pour annoncer que cette maladie l’empêchait de mener à bien la promotion de la saison 6 de sa série Girls.

Hey Beloved Pals, I just wanted to let you know that, while I am so excited for Girls to return on Feb 21, I won't be out and about doing press for the new season. As many of you know I have endometriosis, a chronic condition that affects approximately 1 in 10 women's reproductive health. I am currently going through a rough patch with the illness and my body (along with my amazing doctors) let me know, in no uncertain terms, that it's time to rest. That's a hard thing to do, but I'm trying, because all I want is to make season 6 of Girls the best one yet. I'm lucky enough to have support and backup from Jenni, Judd and the whole Girls gang. So many women with this disease literally don't have the option of time off and I won't take it for granted. Wishing you all health & happiness, in whatever form suits you. Back soon xxLena

A photo posted by Lena Dunham (@lenadunham) on

« Je veux juste que vous sachiez que, bien que je sois complètement excitée par le retour de Girls, je ne vais pas pouvoir faire la promotion de la nouvelle saison. Comme beaucoup d’entre vous le savent, je souffre d’endométriose (…).

Je traverse actuellement une période difficile due à cette maladie, et mon corps me fait savoir qu’il est temps que je me repose. (…) Beaucoup de personnes touchées par cette maladie n’ont pas l’opportunité de prendre du repos, et je suis consciente de la chance que j’ai. »

À lire aussi : EMMA, un joli film sur l’endométriose

Au-delà du message, ce qui est frappant, ce sont aussi les commentaires :

lenainstalenainsta2

« J’ai été diagnostiquée à dix-sept ans, et la plupart des docteurs ne savaient pas ce que c’était et traitaient ma maladie comme si je ne l’avais pas réellement. »

« Hey-O ! J’ai été diagnostiquée à quinze ans. Je vais sur mes trente-quatre ans et je vis dans la douleur, chaque jour. »

« Hey-O !!! J’ai été diagnostiquée en 2009… C’est une terrible maladie. S’il te plaît, éveille les consciences sur cette horrible pathologie chronique. »

Ce qui prouve une fois de plus à quel point l’endométriose reste fréquente mais méconnue : il faut en parler.

big-endometriose-temoignage

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Melumelo
    Melumelo, Le 29 mai 2016 à 13h33

    liloupink
    @melumelo Une hystérectomie, carrément :sad:
    T'inquiète je le vis hyper bien et je revis depuis, plus de douleur!
    Mais merci de t'inquiéter, c'est chou :highfive:

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)