Kipling se fait refaire une beauté artistique pour ses 25 ans

Kipling, la marque de sacs au petit singe, souffle ses 25 bougies cette année. Pour l'occasion elle revisite ses classiques et les soumet à la créativité de 8 artistes internationaux.

Kipling, dans notre esprit, c’est avant tout la marque de notre enfance, des sacs en toile de coton à gros zips, pratiques, colorés, et au bout desquels un gros singe poilu se balançait.

La marque mythique fête ses 25 ans cette année en revisitant ses classiques comme le sac à dos, le sac de voyage, la trousse, la besace, le sac de gym… Tout ça dans une palette exclusivement blanche, rouge et bleue. De quoi rendre gaga les nostalgiques.

Ces dernières années, Kipling n’a cessé d’innover et de se réinventer en collaborant avec beaucoup d’artistes et de créateurs (on pense à Jean-Charles de Castelbajac récemment mais aussi à Peter Pilotto et ses fameux motifs galaxy), en imaginant toujours plus de sacs pratiques pour nous faciliter la vie (sac pour casques de moto, pour matos de DJ…).

Parmi les petits derniers on retrouve d’ailleurs le sac Week End et le sac à langer Baby Bag. Si le deuxième ne m’est pas encore d’une très grande utilité (n’empêche l’idée de la pochette tétine, c’est pas con du tout), le premier en revanche pourrait me sauver de pas mal de situations. Lorsque je pars avec quelques affaires et que je reviens avec trois fois plus. Ou encore quand je ne peux pas prendre un sac de voyage plus un sac à main parce que je suis déjà trop chargée, un zip, un fond caché et le tour est joué !

Sac Week End 269€

Sac à langer Baby Bag 259€

Toujours dans cette mouvance artistique donc, Kipling a demandé à huit artistes internationaux de s’amuser autour de ses classiques. Et ça nous donne notamment un sac coeur trop mignon créé par le photographe britannique de mode Rankin, que l’on aimerait bien voir en boutique ou encore un autre sac à dos, couleur pêche aquarellée cette fois-ci, réalisé par l’artiste mexicain Prince Lauder.

Paul Graves, photographe américain a reproduit un totem

Rankin, le photographe britannique traduit son amour pour les coeurs

Javier Mariscal, l'artiste et designer espagnol, a été inspiré par la vespa (le projet sur lequel il travaille en ce moment), une journée de voyage

Alex Salinas, artiste belge, originaire d'Anvers comme Kipling, a reproduit une tête de singe à partir de sacs

L'artiste contemporain chinois Li Wei a voulu traduire le mouvement de la jeunesse et le sac qui nous accompagne dans notre vie

Prince Lauder est un artiste mexicain qui travaille avec plusieurs media ; photos, peintures, collages, etc… Son inspiration est très poétique.

Vincent Gapaillard est un photographe de mode français. Grâce à des jeux de lumières, il a transformé les sacs Kipling en chenille géante.

Sarah Illenberger est une artiste allemande. Pour elle, un sac ressemble à un visage, elle lui a donné les traits d'un masque festif et ethnique comme un objet de musée.

 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Irina-
    Irina-, Le 6 mars 2012 à 17h26

    J'adore plus certaines photos que d'autres, notamment la chenille et la photo de l'artiste contemporain chinois que je trouve hyper poétique <3 .
    Mes parents m'en ont offert un sac kipling pour mon dernier anniv et je l'adore ! C'est un sac avec plein d'extra terrestres dessus.

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)