Mon héroïne du quotidien, c’est ma petite amie, tatoueuse à 20 ans

Deborah, à 20 ans, exerce déjà dans un salon de tatouage. Son amoureuse te parle de la jeune femme qu'elle aime, et c'est très touchant !

Les héroïnes du quotidien

Autour du 8 mars, la Journée internationale des droits des femmes, madmoiZelle a voulu connaître vos héroïnes du quotidien ! Si toi aussi, tu veux participer…

Envoie à jaifaitca[at]madmoizelle.com une présentation de ton héroïne, avec une photo si possible. Mets #CEstNousLeFutur en objet de ton mail. Ton texte pourra être publié sur madmoiZelle.

Plus d’infos ici.

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, j’aimerais vous présenter mon héroïne. Elle s’appelle Deborah, elle a 20 ans et c’est ma petite amie.

Nous nous sommes rencontrées au lycée et depuis nous ne nous sommes plus quittées.

Ma petite amie, passionnée de tatouage

J’ai toujours eu une admiration sans bornes pour cette femme car elle n’a jamais cessé de poursuivre son rêve : le tatouage.

À 15 ans, elle est passionnée de dessin et entre dans un salon de tatouage pour présenter son travail. Le propriétaire lui propose de venir travailler pendant les week-ends et les vacances scolaires, ce qu’elle fait pendant 3 ans.

Trois années pendant lesquelles Deborah s’inscrit également à des cours de dessin. Elle fait donc d’énorme progrès et apprend les bases du tatouage.

Après son bac, elle travaille à temps plein dans le salon et commence à développer sa technique et sa clientèle.

Elle finit par changer de lieu et entre au Shop 221 où elle passe du statut d’apprentie à tatoueuse professionnelle.

Elle travaille en tant que seule tatoueuse du shop pendant plusieurs mois, participe à des conventions et remporte même des prix pour son travail.

Pour finir, elle se voit confier par la propriétaire un apprenti avec qui elle travaille dorénavant.

Deborah, tatoueuse inspirante

Cette histoire, je l’ai entendue des dizaines de fois et pourtant elle m’impressionne toujours autant.

J’ai beau vivre avec Deborah, je ne pense pas lui avoir déjà dit à quel point je l’admirais.

Pour son courage (car il en faut lorsqu’on est auto-entrepreneure), son talent (car c’est une véritable artiste), et son ambition (car elle ne cesse de chercher à s’améliorer).

Personnellement, j’ai 21 ans et je cherche encore à trouver ma voie, mais elle me pousse sans cesse à faire les choses avec passion.

Si je dresse ce portrait, c’est pour la remercier de le faire et pour lui prouver que contrairement à ce qu’elle croit, c’est une femme forte.

Nous avons toutes le pouvoir de le faire, alors prenons exemple sur celles qui nous entourent et faisons-le.

À lire aussi : 5 tatoueuses à suivre sur Instagram #1

recap rigolo game of thrones s08e02

Une madmoiZelle


Tous ses articles

Commentaires
  • LadySumire
    LadySumire, Le 8 mars 2019 à 1h54

    Peut être qu'elle a commencé en leur dessinant des flash et en apprenant à tatouer sur des peaux artificielles de manière un peu plus illégale ? Ca reste un travail artistique, si c'était considéré comme une «vente» de ses dessins, je sais que ma soeur le faisait déjà jeune ado et ça avait jamais posé problème.

    Bref, perso ça me choque pas vraiment. Tout que je ressens par rapport à l'article, c'est que je suis juste attendrie par l'amour et l'admiration que sa copine lui porte, c'est vraiment chou. :puppyeyes:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!