Go Sober For October encourage les Britanniques à reposer leur pinte de bière

Combattre l'alcoolisme mondain et le cancer, c'est le « une pierre deux coups » de la campagne Go Sober For October lancée au Royaume Uni : 31 jours de sobriété et des dons reversés à la recherche.

Go Sober For October encourage les Britanniques à reposer leur pinte de bière

C’est une campagne originale qui se lance au Royaume Uni, pour toute la durée du mois d’octobre. Le challenge est simple : arrêter de boire pendant 31 jours, et reverser à une association de lutte contre le cancer l’argent qu’on aurait dépensé en boissons alcoolisées.

Devenir un Soberhero contre le cancer

Le but de cette initiative est double : il s’agit de promouvoir l’amélioration de la santé publique, tout en soutenant une levée de fonds en faveur de la recherche contre le cancer. En plus, la communication adoptée repose sur un excellent jeu de mot (j’aime l’humour) : en participant, tu peux devenir un « Soberhero ».

gosoberforoctober-soberheroes

« Ne pas boire te fera acquérir des qualités héroïques », peut-on lire en légende de cette flamboyante bannière. Les principaux effets bénéfiques de la sobriété sont listés pour encourager les Soberheroes à rejoindre le challenge :

  • un sommeil de meilleure qualité
  • davantage d’énergie
  • ne plus creuser un déficit sur son compte dès qu’on sort un soir (et donc avoir de quoi aider une cause charitable, comme la lutte contre le cancer !)
  • une amélioration globale de sa santé
  • une peau plus saine

On dirait une publicité pour un produit miracle, mais il se trouve que j’ai testé pour vous être sobre pendant un mois, et je peux confirmer avoir ressenti plusieurs de ces bénéfices. Tous, en fait.

test-pain-chocolatine-gif-bambi

Moi après un mois de sobriété (environ)

La sobriété, ça vous tente ?

Alors qu’en France, une campagne contre l’alcoolisme est également en cours, à travers le compte Instagram très suggestif de « Louise Delage », le Royaume Uni adopte une autre approche : celle de fédérer autour d’un objectif positif, celui d’une lutte solidaire contre le cancer, qui pose les bienfaits sanitaires de la sobriété en simple bénéfice « bonus » de l’opération.

La campagne cible délibérément les « social drinkers », c’est-à-dire les gens qui ont surtout l’habitude de boire en société, entre ami•es, et qui ne questionnent pas leur consommation d’alcool puisqu’elle reste essentiellement festive — un peu comme moi, avant de commencer la réflexion développée dans mes carnets de sobriété.

big-comment-arrete-boire-carnets-sobriete-3

À l’heure où nous publions cet article, plus de 47 000 Soberheroes ont grossi les rangs du challenge Go Sober For October, amassant près de 600 000£. Vont-ils et elles tenir leur pari ? Comme le pointent les Frères James chez Les Inrocks, la consommation d’alcool au Royaume Uni est au moins autant ancrée dans les moeurs qu’en France, fière patrie du pinard et autres liqueurs :

« Selon des statistiques officielles, les Britanniques boivent en moyenne 7,7 litres d’alcool par an, soit 2,7 litres de bière, 2,6 litres de vin, 1,6 litre d’alcool fort, 0,7 litre de cidre. Des chiffres bien évidemment moyens puisqu’il est assez commun de boire avec ses potes deux ou trois litres de bière ou un litre de vin, sans parler des cocktails et alcools forts… »

Rendez-vous au premier novembre pour faire le bilan ?

gosober-challenge

Un visuel de la campagne, à imprimer chez soi pour suivre son challenge jour après jour !

Et toi, que penses-tu de cette campagne ? Est-ce que tu serais prête à te lancer dans un défi similaire, en France ? Pourquoi ? Viens en parler dans les commentaires !

À lire aussi : Je n’aime pas l’alcool… et c’est mon affaire !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire