Les girls bands d’hier et d’aujourd’hui : mon petit plaisir coupable

Les girls bands, c'est le petit plaisir coupable de Louise. Elle vous parle de quatre groupes féminins qui ont marqué la musique et sa vie.

Les girls bands d’hier et d’aujourd’hui : mon petit plaisir coupable

Toujours avide de découvertes musicales, j’ai de tout temps essayé d’écouter de tout. Je suis aussi bien capable de chanter Sexy pour moi à toute heure que de débattre pendant des heures des meilleurs solos de guitare qui ont marqué ce monde.

À lire aussi : Le snobisme musical, cette plaie de la vie en société

Alors autant te dire que rien ne me fait peur, et certainement pas les groupes de pop un peu mielleuses, mixtes ou mieux connus sous le nom de girls band ou boys band. Ayant grandi et acheté mes premiers CDs dans les années 90, j’ai fait partie du cœur de cible de ces groupes souvent accusés d’être de simples coups marketing, mais qui étaient bien plus que ça pour moi.

Girls band, je vous aime.

Les Spice Girls, le charme à l’anglaise

Comme je vous disais donc, je suis née au début des années 90 : j’ai vécu les Spice Girls en direct live. Actif de 1994 à 2001, le girls band le plus culte de l’histoire a marqué la musique et les esprits de tou-tes leurs jeunes (et moins jeunes) fans. Pour une fille d’une dizaine d’années, les Spice Girls c’était un peu la perfection : une bande de copines qui s’éclatent, qui chantent merveilleusement bien (bon j’avais 7 ans hein) et qui sont très stylées (à l’époque oui).

La force des Spice Girls c’était leurs différences : bien que toutes aussi canons à la voix parfaite, elles cultivaient leurs particularités pour que chaque fan se reconnaisse en l’une d’elles. Mes copines blondinettes préféraient la mignonne Baby Spice (Emma Burton) tandis que je m’identifiais complètement à la plus déjantée Sporty Spice (Mel C). Il y en avait pour tous les goûts et, au-delà de l’évident aspect marketing, c’était très pratique quand on imitait leurs concerts.

Et puis les Spice Girls, c’était l’incarnation du girl power 90’s : elles chantaient l’amitié et à quel point on a pas besoin d’un mec quand on a des copines. Autant te dire que pour une gamine de 10 ans, c’est révolutionnaire et ça donne espoir en ta bande de copines. C’était quand même précurseur, une espèce de « Les copines avant les pines. » avant l’heure.

Ça marche aussi avec : les Pussycat Dolls, L5, Destiny’s Child.

Les Cheetah Girls, quand Disney se met aux girls bands

Ô douce période des merveilleux téléfilms Disney Channel. J’avais une douzaine d’années et avant High School Musical et Camp Rock, il y a eu Cheetah Girls. Diffusé en 2003, ce téléfilm est probablement un des plus démentiels produits par Disney Channel et Madame Whitney Houston en personne. Quatre copines fans de musique s’entraînaient pour percer dans la musique : histoires d’amitié, premiers crushs amoureux et rivalités musicales au programme.

Mené par Galleria interprétée par Raven Symone, les Cheetah Girls étaient toutes d’imprimé panthère vêtues et envoyaient du pâté, avouons-le. Jouant elles aussi sur les différences physiques et caractérielles de chacune, les Cheetah Girls composaient un tout harmonieux dans lequel chaque gamine devant sa télévision pouvait se reconnaître. Je témoigne, Dorinda forever.

À lire aussi : Connais-tu bien les séries Disney Channel des années 2000 ?

Ça marche aussi avec : Aly & AJAtomic Kitten, Hilary & Haylie Duff.

Fifth Harmony, un produit télé plutôt réussi

Les girls bands sont souvent taxés de ringard car largement associés aux années 1990 et 2000, époque la plus faste pour ces groupes qui faisaient la part belle aux boys bands. Alors quand les girls bands cumulent en ayant été créés dans une émission de télé-réalité, c’est souvent la double peine. Prenons par exemple Fifth Harmony.

Réunies lors de l’édition américaine de X Factor en 2012, les membres de Fifth Harmony ont prouvé leur harmonie (tu l’as ?) après avoir échoué à se qualifier chacune en solo. Comme un petit air des One Direction non ? À grands coups de reprises polissées, elles se sont imposées dans la compétition et ont gagné le cœur des midinettes. Et le mien, j’avoue.

Leurs sonorités maintenant plutôt r’n’b et pop ne les ont pas empêchées de signer des jolies reprises, entre autres avec l’excellent boys band Boyce Avenue. Bon choix les filles, bravo.

Ça marche aussi avec : Little MagicDiadems.

Haim

Mais le girls band n’est pas réservé aux jeunes filles qui rêvent d’une carrière de pop star. Le rock aussi a eu droit à sa touche féminine, et ce depuis des groupes cultes comme The Runaways, The Go-Go’s ou plus récemment The Veronicas. Personnellement, ma référence d’un girls band qui envoie du bois et du rock, c’est Haim.

Formé en 2007 par trois sœurs, elles se sont fait connaître en 2012 avec le grand succès de Forever, dont les nombreuses apparitions dans des publicités a fait leur renommée et a apporté un vent de fraîcheur sur la pop. Elles ont les cheveux au vent, sentent bon le rock et la guitare fraîche et en plus, elles ont de l’humour. La preuve, elles ont tourné un clip dans lequel elles larguent parallèlement leurs copains, dont l’un est interprété par Jorma Taccone, membre des Lonely Island.

À lire aussi : Don’t Save Me, de Haim – Le Beat de la Week #55

Ça marche aussi avec : BrigitteIcona Pop, Tegan & Sara, t.A.T.u.

girls-bands-jenkins

– Illustration : Jenkins

Et toi, qui sont tes références en girls bands

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 29 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MookieA
    MookieA, Le 6 juillet 2015 à 12h51

    @Maud Kennedy Ah, je suis "contente" que ce soit un problème de compréhension de ton message :hugs:

    La critique sur les membres "remplissage" est aussi très présente dans la kpop et à laquelle je dois souvent faire face, d'où le fait que je la mentionne avant même qu'elle soit évoquée :rire:
    Je pense que ce même snobisme est à blâmer. C'est "naturel" de critiquer les boys/girlsbands, alors cela devient aussi naturel de critiquer les bands entre eux, et surtout, les membres entre eux. Les artistes solos ne seront pas scrutés de la même manière (Madonna est un bon exemple pour moi) et, même s'ils peuvent être snobés par les "critiques musicaux" et Cie, j'ai l'impression qu'ils ont toujours une porte ouverte pour s'amender (comme Lady Gaga qui est reconnue comme étant une bonne chanteuse malgré tout).
    Et ces critiques oublient que les boys/girlsbands sont souvent plus que des chanteurs (parce qu'il y aurait apparemment que ça pour mesurer le talent de quelqu'un ?? lol) et qu'il y a plus à regarder que la simple capacité d'atteindre telle note en chantant. D'où mon long paragraphe pour défendre ses membres "remplissage" :rire:

    De Little Mix je n'écoute que les chansons et les lives (parce que leurs voix quoi !) mais je ne connais rien d'autre. Et ce que tu dis me rends très curieuse en fait :rire:

Lire l'intégralité des 29 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)