FKCH8 met en scène des petites filles pour recadrer les adultes contre le sexisme

Des petites princesses qui jurent comme des charretières ? Attention, ce qui est vraiment vulgaire et honteux dans cette vidéo, ce n'est pas le langage...

FKCH8 met en scène des petites filles pour recadrer les adultes contre le sexisme

Les Américain•e•s sont réputé•e•s pour être plutôt frileux•ses avec l’usage du mot « fuck ». Les jurons, et celui-ci en particulier, sont systématiquement « bipés » lorsqu’ils sont prononcés à l’antenne.

Jenny Slate, l’actrice principale d’Obvious Child, avait laissé échapper un « fuck » en direct sur le plateau du Saturday Night Live. « L’incident » lui avait (probablement) coûté son job, puisque son contrat n’avait pas été renouvelé l’année suivante, et que des années plus tard, les journalistes continuent de l’interroger sur cette anecdote…

À lire aussi : Ces comédiennes de stand up américaines à découvrir d’urgence

On ne plaisante donc pas avec le « fuck » au pays de l’Oncle Sam. C’est pourquoi la campagne de publicité de FCKH8 (lire « fuck hate », nique la haine) est tout à fait surprenante !

Dans cette vidéo, cinq petites filles se livrent à une leçon de féminisme à destination des adultes, et le message est simple :

« Ça vous choque que je dise « fuck » ? Mais vous savez ce qui est bien plus choquant que le mot « fuck » ? L’inégalité salariale ! Les violences faites aux femmes ! Les statistiques du viol et des agressions sexuelles ! Une femme sur cinq est victime d’agression sexuelle. [Elles sont cinq à l’écran.] Laquelle d’entre nous sera touchée ? »

À la fin de la vidéo, des adultes prennent le relais : s’il venait à l’idée de certaines personnes de critiquer la vulgarité du langage de ces filles, en leur demandant de « se laver la bouche avec du savon », elles rétorquent que c’est plutôt à la société de changer ses pratiques.

Les filles veulent juste avoir des droits fondamentaux !

fckh8-tshirt

« Girls Just Want to have FUNdamental Rights »

FCKH8 est une marque de vêtements ornés de slogans de lutte contre les discriminations, disponibles à l’achat sur leur e-shop. Ils ont déjà vendu près de 200 000 pièces portant des messages contre le sexisme, le racisme, les LGBT-phobies, et reversé plus de 250 000 $ à des associations pour le financement de projets de lutte contre ces discriminations.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que cette campagne de pub ne fait pas dans la dentelle. Peut-être qu’elle permettra de faire comprendre que des remarques comme « ne sois pas agressive, tu dessers ta cause » sont tout à fait déplacées. Ces filles le disent bien dès le début de la vidéo :

« C’est de notre futur qu’il s’agit. »

Oui, pour elles, la lutte contre le sexisme est une question de survie. Alors vous les excuserez de ne pas se montrer gentilles, douces et patientes pour expliquer leurs revendications. Il y a urgence.

À lire aussi : Ce monde sexiste m’épuise

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • The Frog
    The Frog, Le 24 octobre 2014 à 20h45

    Attention, je deconseillerais a quiconque de donner de largent a fuckh8t... ils sont incroysblement transophobes et ont deja largement montre qu'ils etaient contre les asexuels, aromantiques, pansexuels et tout ce qui n;est pas gay et lesbien. Ils sont incroyablement insultants et en plus ils prennent de l'argent qui pourrait aller aux communautes Mogai et aux gens qui en ont vraiment besoin. Faites gaffe, ces gens la sont immondes...

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)