Trois films à voir cette semaine, entre road trip ténébreux et super-vilain visqueux

Comme chaque mercredi, Kalindi te propose sa sélection des films de la semaine. Pour que tu te repères dans le dédale infernal des salles obscures. Et cette semaine, il y en a VRAIMENT pour tous les goûts.

Trois films à voir cette semaine, entre road trip ténébreux et super-vilain visqueux

C’est l’heure de la sélection ciné !

Galveston, le film sulfureux de Mélanie Laurent

Roy est un gangster de la Nouvelle-Orléans.

Sous son physique de brute épaisse, il cache un cœur plutôt tendre, que la maladie ronge. Un soir, son boss lui tend un guet-apens dont il est censé ne pas sortir vivant.

Il arrive toutefois à en réchapper et prend la fuite avec une jeune prostituée, Rocky.

Démarre alors une cavale vers la ville de Galveston, qui sera ponctuée de risques, de violences, et de magouilles.

Une chose est sûre : l’un comme l’autre, le héros et l’héroïne n’ont plus rien à perdre, à part peut-être leur cœur…

Galveston, c’est un film abrupt.

De ceux dont on se souvient. Tout y est, du viol au meurtre en passant par la maladie.

Mélanie Laurent décide de n’épargner ni ses personnages ni son public et propose un film violent mais surtout très émouvant, adapté d’un roman de Nic Pizzolatto, le créateur de la série True Detective.

La promesse d’un beau moment de cinéma, dont madmoiZelle est, en plus, très fière partenaire !

Venom, et ses chicots mal brossés

Venom, c’est le spin-off de Spider-Man réalisé par Ruben Fleischer qui met en scène Tom Hardy en super-vilain, vraiment super vilain.

L’acteur Oscarisé y est victime d’une expérience qui l’oblige à cohabiter avec une créature dont le but semble essentiellement de répandre la violence et la peur.

Cette nouvelle adaptation des comics Marvel retrace les origines de ce super-vilain aussi badass qu’énigmatique, qu’on aimerait moyen-bof croiser à l’épicerie.

De quoi va parler exactement cette origin story du grand méchant pas beau ?

« Possédé par un symbiote qui agit de manière autonome, le journaliste Eddie Brock devient le protecteur létal Venom. »

Tu ne comprends pas un traitre mot de cette phrase ?

Alors je te suggère de foncer en salles dès aujourd’hui pour tout savoir de cet espèce de grand échalas aux chicots qui puent. 

Tazzeka, les émotions dans le ventre

La semaine dernière, je te vantais les mérites de La Saveur des ramen, un vrai bouillon d’émotions dont madmoiZelle était partenaire.

De la même manière le film Tazzeka, réalisé par Jean-Philippe Gaud, raconte une histoire par le biais de saveurs. 

Celle d’Elias dont la cuisine est justement la passion.

Sa grand-mère lui a transmis son amour pour les bons petits plats, dans le village marocain de Tazzeka.

Grâce à ce patrimoine familial et à sa rencontre avec un chef cuisinier parisien, Elias va décider de vivre son rêve…

Un voyage émouvant et délicat qui m’a transportée du Maroc à Paris et m’a placé la faim au ventre. 

Un kiff qui mérite bien un peu de ton temps !

Voilà ma belle truite en sucre glace, ici s’achève cette sélection de films de la semaine.

On se retrouve la semaine prochaine pour encore plus de découvertes ciné 

À lire aussi : Trois films à voir cette semaine entre bouillon épicé et talent rare

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Commentaires
  • Mymy
    Mymy, Le 11 octobre 2018 à 12h24

    Artemistigri
    Sérieusement? Tu recommandes Venom? :oo:
    Moi j'ai trop hâte de voir Venom, il a l'air TELLEMENT marrant d'après les critiques américaines :yawn:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!