3 films à voir cette semaine, entre trouple sexy et crimes sauvages

Par  |  | 1 Commentaire

Comme chaque mercredi, Kalindi te propose sa sélection des films de la semaine. Pour que tu te repères dans le dédale infernal des salles obscures !

3 films à voir cette semaine, entre trouple sexy et crimes sauvages

C’est l’heure de la sélection ciné !

My Wonder Women, création et fantasmes

My Wonder Women s’intéresse au créateur de l’iconique Wonder Woman, et de l’homme derrière le coup de crayon.

Tout y passe, de sa vie de famille, à ses choix conjugaux jusqu’à ses fantasmes.

À lire aussi : Comment j’ai appris à assumer mes fantasmes

Angela Robinson, la réalisatrice, se focalise surtout sur le couple à trois entre le professeur Marston, son épouse Elizabeth et Olive Byrne.

Marston et Elizabeth sont tous deux chercheurs en psychologie et travaillent sur un détecteur de mensonge, avec l’aide d’Olive. Le désir s’insert dans leurs rapports, et ils finissent par envisager un ménage à 3. 

Ce qu’on ignore parfois, c’est que derrière les aventures de Wonder Woman se cache un guide de libération sexuelle, un manifeste féministe pro sexe.

Son créateur croyait fermement au pouvoir des femmes et met le doigt sur une idée importante : une femme forte n’est pas toujours celle qui domine mais parfois celle qui se soumet.

Plusieurs thématiques tabous sont abordées, notamment autour des pratiques kinky mais aussi du polyamour, et plus généralement de l’amour libre. 

My Wonder Women, avec Luke Evans, Rebecca Hall, Bella Heathcote est un film important en cela qu’il est moderne, couillu, et libérateur.

Chez madmoiZelle, on est très fières d’en être partenaires.

Katie Says Goodbye, quand le destin s’acharne

Katie vit dans le trou du cul des états-unis avec une mère au chômage, et alcoolique.

Son rêve ? Partir à San Francisco. Pour atteindre son objectif, et subvenir aux besoins de sa mère, elle bosse dans un road side au milieu du désert et se prostitue

Ses clients sont le plus souvent des camionneurs de passage ou des hommes qui vivent dans son bled.

Un jour, elle rencontre Bruno, dont elle tombe amoureuse au premier regard.

L’aidera t-il à sortir la tête de l’eau ou la lui enfoncera t-il au contraire encore plus ?

J’ai recueilli l’avis de Louise, notre Community Manager adorée, à sa sortie de projection presse. Voilà ce qu’elle en a pensé :

« La photographie est magnifique, la BO est magnifique. Ce film m’a mis en PLS, j’ai pleuré pendant et longtemps après.

L’actrice principale est ouf, l’histoire est vraiment puissante — franchement, j’aurais pu pioncer après n’avoir dormi que 4h la nuit d’avant, mais je suis restée éveillée tellement j’étais prise dans l’intrigue.

Ce personnage m’a tellement émue. Son histoire m’a révoltée. J’ai eu envie de tout casser. »

Beaucoup d’émotions, donc.

Si l’on en croit les propos de Louise, il est inutile d’hésiter avant d’aller voir Katie Says Goodbye, dont madmoiZelle est la très fière partenaire.

Jersey Affair, à qui se fier ?

Sur l’île encore sauvage de Jersey, une jeune femme rousse a des envies de révoltes. 

Manipulée par une mère autoritaire et ancrée dans ses principes bourgeois, elle n’ose pas exploser. Pourtant, elle la sent, cette colère qui monte.

Un matin, après avoir dansé avec un inconnu, elle rencontre un homme mystérieux, qui semble aussi sauvage que l’île. 

Il est encore plus en colère qu’elle. Tous les deux tombent amoureux.

Seulement, la petite île est secouée par des crimes sauvages. Des jeunes femmes sont retrouvées assassinées et enterrées dans la nature, ou sur des chantiers…

Qui a tué ces jeunes brebis ? Un bête sans cœur, sans doutes.

Alors que tous accusent Pascal, la furieuse Moll le défend quitte à tout perdre, surtout sa réputation.

Inspiré par l’histoire de la « bête de Jersey » (Edward Paisnel, violeur en série qui a sévi dans les années 60), Jersey Affair, avec Jessie Buckley, Johnny Flynn, et Geraldine James, est le premier film d’un réalisateur audacieux, qui crée ici un conte noir, un anti-conte de fées pour adultes.

Pris dans la tumulte, les deux amants vont continuer à s’aimer et céder à tous leurs instincts…

Je te conseille mille fois la première fiction de Michael Pearce, l’une des révélations du festival Sundance.

Voilà ma bonne dame, c’est tout pour aujourd’hui.

On se retrouve la semaine prochaine pour plus de découvertes cinématographiques.

À lire aussi : 3 films à voir cette semaine, entre toutous animés et adolescence contrariée

8 surprises autour de l'apéro
choisies par Mymy & Charlie et valant + de 50€
18.90€ + livraison

Commentaires
  • Linckane
    Linckane, Le 20 avril 2018 à 23h34

    @Kalindi En parlant de film à voir je recommande The art of loving, dispo sur Netflix, c'est un biopic polonais sur une femme incroyable qui s'est battu pour faire publier son livre sur la sexualité dans les années 70, ça aborde d'ailleurs plusieurs sujets comme la sexualité, le polyamour, l'avortement, la contraception, religion et tabou, ...

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!