Live now
Live now
Masquer
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-02T155000.808
Culture

Mon petit renne : Stephen King donne son avis cash sur la série !

Pour Stephen King, Mon petit renne détonne dans le paysage du streaming pour son écriture soignée et son approche empathique des troubles mentaux.

Vous avez été surprise par la profondeur thématique, politique et émotionnelle de Mon petit renne ? Vous n’êtes pas la seule. La série en top 1 des programmes les plus vus sur Netflix ces derniers jours est arrivé jusqu’à l’un des maitres du suspens et des histoires glauques, Stephen King.

Une série différente des autres

Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore eu vent du phénomène, rappelons ce qu’est Mon petit renne. La série est inspirée de l’histoire du comédien écossais Richard Gadd, créateur du programme. Son personnage, Donny, est un barman aspirant à devenir humoriste, sans succès. Un jour, il offre une tasse de thé à une femme, Martha. Cette modeste attention déclenche chez elle une obsession qui dure 3 ans, au cours desquels il recevra des milliers de mails, de lettres, de messages, et sera suivi jusqu’à son domicile et son lieu de travail.

Mon petit renne a souvent été comparé à l’une des œuvres les plus cultes de Stephen King, Misery. À raison, puisque son personnage principal, l’infirmière psychopathe Annie Wilkes, est l’une des pires figures de stalkeuse fanatique dans la littérature et au cinéma (le roman a eu droit à une adaptation en 1990).

Misery
Misery

Sur X, Stephen King a exprimé son enthousiasme à propos de la mini-série. Un enthousiasme qu’il a argumenté plus longuement dans un article publié dans The Time, comme l’a repéré Écran Large.

Dans les colonnes du média américain, l’écrivain a expliqué qu’il avait suffit de quelques minutes pour que Mon petit renne se distingue de toutes les autres séries que l’on a l’habitude de voir sur les plateformes comme Netflix ou Prime Video. Ne mâchant pas ses mots envers ces programmes, Stephen King a confié :

« Contrairement à la plupart des épisodes de séries en streaming, qui peuvent sembler gonflés avec 50 minutes au compteur – voire plus – les épisodes de Mon petit renne, d’environ 30 minutes chacun, sont comme des coups secs assénés par un couteau très tranchant. Ici, moins de deux minutes après le début du premier épisode, nous pouvons voir ce qui distingue Mon petit renne de tant de drames, de comédies dramatiques et de psychodrames qui peuplent la richesse occasionnelle (et la médiocrité plus courante) du streaming.

Mon petit renne // Source : Netflix
Mon petit renne // Source : Netflix

De l’empathie pour les personnages

Qu’est-ce qui distingue Mon petit renne de la « médiocrité courante » des séries en streaming, pour reprendre la formule de Stephen King ? Selon lui, la série de Richard Gadd se distingue pour ses personnages à la santé mentale ambiguë et sa capacité à nous faire éprouver de l’empathie. Il poursuit :

« En moins de deux minutes, on nous a présenté l’essentiel à propos des deux personnages centraux. Ils sont tous les deux psychologiquement dans le besoin, mais c’est Martha qui est mentalement instable et manipulatrice. Pourtant, Donny – malgré ses yeux écarquillés et pleins d’espoir qui disent continuellement « ne me fais pas de mal ! » – a la capacité inhabituelle et plutôt héroïque de se voir en elle

« Le grand cadeau (je n’appellerai pas cela un retournement de situtatin) de Mon petit renne est que nous comprenons pourquoi il a fallu si longtemps à Donny pour porter plainte pour les abus qu’il a subis. Ce n’est pas parce que son agresseuse est une femme ou parce qu’elle est très grosse. C’est parce que, au fond, Donny croit qu’il le mérite. Nous n’éprouvons pas de l’impatience mais de l’empathie pour lui, et nous en ressentons aussi pour Martha. »

Mon petit renne est toujours disponible sur Netflix.

Mon petit renne // Source : Netflix
Mon petit renne // Source : Netflix

Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

3
Avatar de Tankli
3 mai 2024 à 11h05
Tankli
Haha d'accord avec mes VDD, y a comme une obsession en ce moment sur ce site: Mon petit renne is the new JK Rowling
2
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Culture

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-24T101818.864
Culture

Ce livre que tout le monde a lu a droit à son adaptation en film avec Blake Lively

1
SANTA chante les vertiges de l’amour dans son premier album Recommence-moi // Source : SANTA
Musique

SANTA sort son 1er album, Recommence-moi : « Les chansons peuvent accompagner les révolutions »

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-22T164945.311
Culture

Les meilleurs films et séries « doudous » selon nos lectrices (avec un titre qui rafle tout)

5
[Image de une] Horizontale
Musique

Voici le top 10 des meilleurs albums de tous les temps, avec son top 1 indiscutable

Bridgerton // Source : Netflix
Culture

Ce détail dans la scène de sexe de Bridgerton fait fondre les abonnés, et il était improvisé

amber heard interview today show
Société

Amber Heard élue personnalité la plus détestée du monde, ou quand la haine des femmes fleurit en ligne

14
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-22T103209.737
Culture

Derrière Bridgerton, cette nouvelle série coréenne est le carton inattendu sur Netflix cette semaine

Bridgerton // Source : Netflix
Culture

Sur Netflix, 5 films et séries aussi torrides que Bridgerton, à regarder cette semaine

4
Source : Unsplash
Culture

Ces célébrités qui ont été bannies des applications de rencontre

Source : Eva Longoria/Instagram
Culture

« Desperate Housewives » bientôt de retour pour les 20 ans ? Eva Longoria fait une annonce

La pop culture s'écrit au féminin