Les 10 meilleurs films d’horreur à voir sur Netflix pour Halloween !

Kalindi t'a sélectionné une dizaine de films d'horreur disponibles sur Netflix pour te faire frissonner le soir d'Halloween, même sans sortir de chez toi.

Les 10 meilleurs films d’horreur à voir sur Netflix pour Halloween !

Tu aimes grelotter des genoux ? Suer de l’aisselle ? Manger tes dents ?

Les trois en même temps ?

Rien de plus normal, c’est généralement ce qui arrive quand on regarde un film d’horreur.

Trouver un bon film d’horreur, cette épreuve

Seulement voilà, les produits horrifiques qui suscitent la peur, la vraie, il n’y en a que peu, selon moi (et le reste des gens dans ma tête).

Tu meurs d’envie d’en mater 4 ou 5 chez toi ce soir, je le sens…

Seulement, pour accéder à l’eldorado de la flippe, il te faut t’interroger : où trouver ces films sans avoir à les télécharger ? Que choisir ? Quand voir quoi en fonction de tes envies ?

10 bons films d’horreur disponibles sur Netflix !

Il y a quelques années, tu aurais zoné sur Internet ou à la FNAC pendant des heures pour te constituer un harem de films d’épouvante dignes de ce nom et les emprisonner dans ta commode ou ton disque dur.

Ça n’est plus utile désormais car depuis Dieu a créé Netflix.

Une plateforme que je ne te présente plus, puisqu’elle te facilite probablement déjà la vie.

Seulement voilà, son catalogue est aussi touffu que la chatte angora de ta voisine. Heureusement, je suis là pour t’aider à y voir plus clair.

Voilà 10 bons films d’horreur disponibles sur Netflix !

Les Affamés, apocalypse et acc’sang

Les Affamés est un film de zombies canadien bourré d’humour et de références, qui s’adresse à un public amoureux de série B.

Si comme moi tu aimes l’hémoglobine, les morts-vivants, et surtout l’accent québecuois, je te conseille grandement Les Affamés, dispo sur Netflix depuis le 2 mars 2018.

Réalisé par Robin Aubert, il se concentre sur la vie de quelques habitants d’un village, qui vont faire front contre des zombies très opiniâtres.

Les Affamés oscille constamment entre drame et comédie, ne choisit jamais son camp mais parvient à être toujours juste.

Un lettre d’amour aux films de série B, que je te conseille mille fois !

Le Rituel, une production originale et léchée

J’ai guetté sa sortie pendant des semaines. Le Rituel, de son titre français, s’annonçait comme LA bombe horrifique du début d’année.

J’ai toutefois appuyé sur Play avec appréhension, car peu de films d’horreur originaux Netflix étaient jusqu’alors parvenus à me convaincre.

C’est donc avec une timide inquiétude que j’ai abordé le travail de David Bruckner. Je craignais la cata. Le réalisateur m’a donné tort. 

Le Rituel est un produit hybride, qui tend parfois vers l’arty, de par son aspect très léché.

L’intrigue n’est pas des plus originales, mais son traitement est subtil, délicat et malin !

Quelle est-t-elle, cette intrigue ?

Luke et ses amis partent en périple dans les montagnes désertes d’Europe du Nord pour rendre hommage à leur ami décédé quelques mois plus tôt, à l’issue d’une agression sauvage.

Dans cette nature désolée et mystérieuse, le groupe va vite se rendre compte qu’une présence maléfique veut leur peau…

Je te conseille grandement de donner une chance au Rituel, qui devrait te surprendre par bien des aspects.

The invitation, celle que tu ne veux pas recevoir

Sorti en VOD en 2016, ce film de Karyn Kusama n’a atterri dans ma liste des produits à mater absolument que tardivement.

J’avais beau le voir revenir sans cesse dans mes suggestions, j’avais du mal à appuyer sur Play, sans raison particulière.

Pourtant, quand je m’y suis enfin mise, mon amour pour lui a été immédiat.

Quelque chose dans l’ambiance, dans la gestion du rythme et dans la montée du suspens me faisait presque oublier les défauts du film.

Ce huis-clos oppressant appartient à la sous-catégorie de genre cinématographique appelé Dinner Parties From Hell. À savoir un dîner de l’enfer, duquel on aimerait bien pouvoir s’échapper.

De quoi parle The Invitation

Will est invité à dîner chez son ex-femme et son nouveau mari, en compagnie de plusieurs autres jeunes gens. Au fil de la soirée, il se rend compte que ses hôtes ne sont pas les doux agneaux qu’ils prétendent être.

Bien au contraire, ces deux zinzins pourraient bien s’avérer être de redoutables prédateurs.

Je ne peux pas t’en dire plus, car l’intrigue prend une tournure très particulière au deux tiers du film.

Je te laisse découvrir cette jolie réalisation, qui fait la part belle à l’angoisse du « ça pourrait arriver putain ».

La Maison des ombres, l’angoisse en costumes d’époque et chignon laqué

ALORS.

Ce film est TRÈS loin d’être la meilleure chose disponible sur Netflix. L’intrigue n’est pas révolutionnaire, l’atmosphère déjà exploité 1000 fois.

Pourtant, il se savoure comme une bonne pinte d’Heineken !

Personnellement, c’est le casting qui m’a motivée à lui consacrer 1h46 de mon temps : Rebecca Hall, Dominic West, Imelda Staunton. Autant dire un joli gratin.

La Maison des ombres, c’est l’histoire de Florence Cathcart, une chasseuse de fantômes professionnelle invitée dans un pensionnat pour enquêter sur une mort mystérieuse attribuée à l’esprit maléfique d’un enfant.

Grâce à ses nombreux pièges fait de bric et de broc, la jeune femme en arrive à la conclusion suivante : il y a une explication rationnelle aux événements survenus dans l’établissement.

Des convictions bousculées rapidement lorsqu’en pleine nuit apparaît soudain le fantôme d’une femme…

Un film plutôt convaincant et facile à ingérer !

Pas un bruit, l’angoisse silencieuse

Il y a quelques mois, alors que j’étais parfaitement à cours d’inspiration, je baladais un oeil las sur Netflix.

Rien ne me convenait. Tout m’ennuyait.

J’avais l’impression d’avoir tout vu quand je suis tombée sur Pas un bruit. Sans grande conviction, j’ai appuyé sur play. Mollement.

Et surprise : devant moi se déroulait un film crédible, original, et sensible. Bref, j’étais devant un produit plus que satisfaisant.

Je me suis redressée sur mon canapé, lancé le film et… j’ai kiffé.

Pas un bruit, c’est une expérience sensorielle de haute voltige !

Pas un bruit, de quoi ça parle ?

Une écrivaine sourde et muette se retrouve séquestrée dans sa demeure par un individu sadique et récalcitrant.

En dépit de son handicap, la jeune femme doit se montrer alerte, si elle veut échapper à son agresseur…

Mister Babadook, vraie monstre ou folie ?

Mister Babadook de Jennifer Kent, c’était la bonne surprise de 2014. Un long-métrage à la fois profond et visuel sur lequel les scénaristes ont vraiment planché.

Et son grand méchant n’est autre que la créature éponyme. Un être effrayant en cela qu’on ne sait pas s’il est le fruit d’un délire ou s’il est bien réel.

Mister Babadook, ça parle de quoi ? 

Depuis le décès de son mari, Amelia essaie de conserver un semblant de relation avec son fils.

Un jour, un livre de contes intitulé Mister Babadook se retrouve mystérieusement dans leur maison. Le jeune garçon se persuade alors que le Babadook est la créature qui hante ses cauchemars…

En réalité, le Babadook pourrait très bien s’avérer n’être que l’allégorie de la folie maternelle. 

Alors, qu’en est-il ? Réponse sur Netflix !

Insidious, la saga culte

Si la saga n’est pas à son grand complet sur la plateforme, il est tout de même possible d’y trouver les volets 1 et 3.

Je ne comprends pas pourquoi Netflix n’a pas encore mis en ligne le deuxième opus… m’enfin.

Commençons par le synopsis du premier, le reste coulera de source par la suite.

Josh, sa femme et leurs trois enfants vivent depuis peu dans leur nouvelle maison lorsque leur fils ainé tombe dans un coma inexpliqué. Des évènements surnaturels ne tardent alors pas à survenir.

À court de solution, Josh et sa femme finissent par appeler une médium dénommée Elise.

Celle-ci leur révèle que leur fils est coincé dans « le lointain », quelque part entre la vie et la mort, dans une dimension astrale, et que les manifestations surnaturelles sont l’œuvre de démons voulant s’emparer de son corps.

COOL !

Pour sauver son fils, Josh va donc devoir s’aventurer dans le lointain… Un endroit pas hyper accueillant, tu t’en doutes bien !

Dans le second volet d’Insidious, la famille Lambert se retrouve de nouveau en proie à d’affreux esprits malins. Le troisième opus quant à lui se concentre sur de nouvelles familles.

Et pour ce qui est du quatrième, il n’est bien sûr pas encore disponible car il est sorti il y a seulement 8 mois.

Annihilation, la bombe de l’année

J’aurais tendance à ranger ce film dans la catégorie « science-fiction ». Toutefois, il est disponible sur Netflix côté « Horreur » et il est SI BIEN que je te le balance ici.

Annihilation s’ouvre sur le visage épuisé de Natalie Portman, dans une chambre stérile. Combien de temps est-elle restée « là-bas » ? C’est la question que lui pose un type en combinaison.

« Là-bas », ça a l’air d’intriguer tout le monde. De faire flipper tout le monde, même.

Et pour cause…

Petit flash-back : Natalie Portman campe Lena, une biologiste et ancienne militaire très calée. Son mari a disparu depuis un an, et personne ne parvient  à lui donner le moindre renseignement sur son potentiel positionnement.

C’est que vois-tu, son mari aussi est militaire. 

Lorsqu’il finit par rentrer, il se met à souffrir d’un mal étrange, qui lui fait cracher tout son sang.

Pour lever le voile sur ce qui est arrivé à son époux, Lena participe à une mission top secrète, dans une zone où un mystérieux et sinistre phénomène se propage le long des côtes américaines.

LA zone d’où son mari revient…

Il faut savoir qu’Annihilation est sorti en salles aux États-Unis, tandis qu’en France il a atterri tout droit sur Netflix.

Outre-Atlantique, donc, le public a eu la chance de le voir porté sur grand écran, ce qui a du radicalement changer leur expérience ! Pour la première fois de ma vie, j’aurais aimé être américaine…

Car bordel, qu’est ce que c’est bien Annihiliation.

Un journaliste du prestigieux The Guardian le considère comme « un des meilleurs films de l’année ».

Je lui donne entièrement raison !

The Forest, angoissant des racines aux cimes

Tu connais sûrement Natalie Dormer pour ses rôles inoubliables dans Game of Thrones, Les Tudors ou encore Hunger Games.

Mais cette actrice a plus d’une corde à son arc et s’est récemment illustrée dans le cinéma de genre. En l’occurence The Forest, sorti en France directement en VOD.

Prenant, ce film souffre d’une surcharge d’éléments trop rocambolesques pour en faire une merveille, mais dispose de suffisamment de bons points pour s’incruster dans une de tes soirées canap/Netflix.

Natalie Dormer y campe une jeune Américaine qui doit partir pour le Japon, où sa sœur a disparu. La dernière fois qu’elle a été vue ?

Parmi les arbres d’Aokigahara, aussi appelée la forêt des suicides, en référence au nombre de personnes qui choisissent de s’y donner la mort.

Sara refuse de croire à cette éventualité et se met en tête de retrouver sa jumelle…

Creep, tout est dans le titre

Creep, c’est ma bonne surprise du mois. Voire mes bonnes surprises du mois, car sous ce titre se cachent deux films (Creep et Creep 2). Deux très bons films, si tu veux mon avis.

Le concept est tout simple : un caméraman accepte de se rendre dans un coin paumé pour filmer les derniers jours d’un type qui est condamné à mourir d’une maladie incurable.

Ledit type se comporte bien sûr de manière EXTRÊMEMENT  étrange, et ce dès le début. Ce qui ne décide pas notre jeune caméraman à se carapater.

Et c’est bien dommage…

Ah oui : il et important de préciser que le mourant a une vraie passion pour son masque de loup, et qu’il l’enfile régulièrement pour se déhancher.

Ça n’est qu’un élément parmi bien d’autres, tous plus creepy que le précédent.LE KIF pour moi qui aime observer des zinzins à l’écran !

Voilà ma jeune biche en sucre glace, j’espère que cette sélection t’a plue. N’hésite pas à l’étoffer avec tes propres recommandations en commentaires.

À lire aussi : Neuf films d’horreur récents qui vont vous faire frissonner !

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Commentaires
  • Pink Bubble
    Pink Bubble, Le 30 octobre 2018 à 23h53

    Insidious <3 oh et Pas un bruit, merci d'en parler!!!! <3

    Par contre contrairement à beaucoup, j'ai été super déçue par Mr Babadook! Pourtant je l'attendais!

    Spoiler

    Le reste soit je ne connais pas, soit je n'ai pas accroché ^^

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!