Le Festival d’Avignon 2016 en quatre femmes humoristes à découvrir !

Au festival d'Avignon, il y a énormément d'humoristes qui jouent tous les soirs. Voici une sélection de quatre femmes qui ont le talent de faire rire plus que de raison !

Le Festival d’Avignon 2016 en quatre femmes humoristes à découvrir !

Le one wo•man show, c’est un concept que j’adore : nul besoin d’accessoires ou d’acteur•trices supplémentaires : l’humoriste est seul•e avec ses mots, ses sketchs, bref, c’est de la mise en danger en veux-tu en voilà.

Au festival Off d’Avignon où j’étais la semaine dernière, il y a énormément de seul•es-en-scène. J’ai eu trois coups de cœur : Tania Dutel, Julie Victor, Nadia Roz et Marine Baousson. Quatre femmes aux personnalités et à l’humour bien différents mais qui font toujours mouche.

Coup de projecteur sur ces comédiennes à découvrir !

Tania Dutel, le stand-up pur et incisif

Tania Dutel, je l’ai rencontrée il y a quatre ans, alors qu’elle bossait à l’administration de mon école. Ce que je ne savais pas encore, c’est qu’en parallèle de ce travail, elle avait déjà entamé une petite carrière de stand-uppeuse…

Ce qui marque quand on découvre cette fille, c’est son côté détaché de tout : elle va parler sur le même ton de son rapport à son propre corps, de prout et de frottis.

Son talent se trouve dans ses punchlines.

Attention, gare aux malentendus : son humour ne consiste pas à choquer son public. Pas de blagues faciles pour elle, pas de grimaces. Non, sa mise en scène est sobre et son talent se trouve dans ses punchlines.

Tania, est drôle, sa plume est fine et c’est surtout la personne qui a le plus réussi à me faire rire d’Avignon.

Un seul conseil : n’y allez pas avec des personnes avec qui vous êtes mal à l’aise à l’idée de parler de sexualité ou de pets. Tania Dutel, c’est un peu comme une scène de cul dans un film : elle n’est pas gênante tant que vos parents ne la regardent pas avec vous.

Si vous voulez voir Tania vous parler de la fois où elle a pété dans le nez d’une esthéticienne qui lui faisait le SIF, rendez-vous à Avignon jusqu’au 30 juillet au théâtre du Castelet, tous les soirs à 20h30.

Et si vous voulez la suivre, cap sur sa page Facebook et son Twitter.

Julie Victor : des sketches et des chansons !

Si je suis allée voir tous mes autres spectacles à Avignon grâce au bouche-à-oreille, je me suis rendue à celui-ci par hasard. Le concept m’a fait de l’œil : il faut dire qu’une fille qui fait de l’humour ET de la chanson a, de base, tout pour me plaire.

Résultat ? J’ai assisté à un one woman show plus que sympathique où l’humoriste parle de ses aventures : de sa Normandie natale à sa participation à l’Eurovision en passant par son arrivée à Paris, de multiples sujets sont abordés. Il y a du stand-up classique, des chansons, et les genres se mélangent en toute fluidité. 

Si je n’ai pas eu de fous rires, je suis sortie du théâtre avec la patate : à voir si vous avez besoin d’un bon petit shot de feel good !

Si vous voulez voir Julie Victor vous chanter À la queue leuleu en anglais, c’est jusqu’au 30 juillet au Palace à Avignon, à 17h25. Pour la suivre, rendez-vous sur son Facebook et son Twitter.

Nadia Roz, le concentré de bonne humeur

Nadia Roz, c’est tout d’abord l’énergie : une étoile de joie qui sautille et donne envie de sourire à son tour. Jamais dans la moquerie, l’humoriste brille surtout par la bienveillance de ses textes.

Elle propose ainsi un spectacle à mi-chemin entre le sketch de personnage et le stand-up. La comédienne se démarque également par sa capacité à s’adapter à son public et à toutes les situations : alors qu’elle a eu un blanc pendant son one woman show, elle a totalement réussi à rebondir, donnant la parole à des membres du public pour faire rire en improvisant.

Bref, la mayonnaise prend pour ce spectacle tout public !

Pour voir Nadia Roz vous parler de sa tante un peu spéciale, rendez-vous tous les jours jusqu’au 30 juillet au Palace à Avignon, à 19h. Pour la suivre, rendez-vous sur son Facebook et son Twitter.

Marine Baousson, la gentille qui pétille !

Marine, je l’ai connu par madmoiZelle : des sketchs et surtout une longue interview canapé où la plus que sympathique humoriste se présentait. L’un des running gag de son spectacle est de dire qu’elle est gentille… Et ça elle l’est ! C’est même elle qui m’a logé à Avignon.

Son humour, il se trouve dans sa manière de raconter des histoire : des anecdotes sur sa vie de jeune (qui commence à vieillir un peu) qui ne touche pas à l’alcool, sur son poids ou sur ses goûts…

Et si cela ne vous convaincs toujours pas, sachez qu’elle a été gagnante du Montreux comedy Festival et du Fonds Humour SACD. Je dis ça je dis rien, mais perso je fais confiance à ces institutions.

Pour voir Marina Baousson vous parler de sa maman et de pipes, rendez-vous tous les jours jusqu’au 30 juillet au Palace à Avignon, à 14h. Pour la suivre, rendez-vous sur son Facebook, son Twitter ainsi que dans ses vlogs quotidiens d’Avignon !
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • 0h-dear
    0h-dear, Le 26 juillet 2016 à 1h12

    Liza Radley
    Christine :puppyeyes:
    Elle joue un nouveau spectacle ?
    Elle était au festival d'Avignon, mais je sais pas si son spectacle a changé ^^
    D'ailleurs, ses snaps sont drôles !

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)