Favourite Songs (Vincent Delerm)

Depuis les toutes premières notes de Fanny Ardant et moi entendues à la radio il y a maintenant bien longtemps, je suis une inconditionnelle de Vincent Delerm. J’ai écouté sans fin tous ses albums les uns après les autres, et j’ai découvert que ses concerts étaient aussi théâtraux que musicaux. Son nouveau disque Favourite Songs, […]

Favourite Songs (Vincent Delerm)

Depuis les toutes premières notes de Fanny Ardant et moi entendues à la radio il y a maintenant bien longtemps, je suis une inconditionnelle de Vincent Delerm. J’ai écouté sans fin tous ses albums les uns après les autres, et j’ai découvert que ses concerts étaient aussi théâtraux que musicaux. Son nouveau disque Favourite Songs, un album de reprises en duo enregistrées en live, fait le lien et ne m’a pas déçue.

On y retrouve les amis du label Tôt ou tard : Matthieu Boogaerts avec qui il se moque des jounalistes et de leurs interviews foireuses dans leur duo Nananana, ses fidèles complices Jeanne Cherhal et Albin de la Simone pour une reprise pleine d’humanité des Gens qui doutent d’Anne Sylvestre, Franck Monnet avec qui il réinterprète un jazzy Embellies de mai et un doucereux Favourite Song, et Peter von Poehl qui vient poser son bel accent nordique sur Marine (quand il dit « collants verts », je fonds, ne me demandez pas pourquoi).

Mais pour avoir l’esprit ouvert, d’autres artistes de la « nouvelle chanson française » ont été conviés. Ainsi, Cali disserte douloureusement avec Delerm sur la cruauté de l’amour (Quoi de Jane Birkin), tandis que le tango katerinesque de Poulet N 728 120 emmène implacablement la volaille vers sa fin, et que Benjamin Biolay se fait remarquer avec sa très poétique chanson Les Cerfs Volants.

Vincent Delerm a également invité d’autres grands noms de la chanson française, comme compositeurs et accompagnateurs. Alain Souchon fait ainsi à nouveau flotter sa suave Rumba dans l’air, Alain Chamfort a finalement trouvé son double pour chanter L’Ennemi dans la glace. Renaud (dont la complicité avec Delerm est ancienne) et Bénabar chantent le plaisir de faire semblant d’être centenaire (Cent ans). Irène Jacob, déjà présente sur le titre Cosmopolitan du tout premier album, revient pour faire vivre Désir Désir de Voulzy. En ouverture – je garde le meilleur pour la fin -, tu te feras submerger par une version très émouvante et tendre de Votre fille a 20 ans avec Georges Moustaki.

Cerise sur le gâteau : un inattendu et très séduisant duo avec Valérie Lemercier sur le Coup de Soleil de Richard Cocciante, qui y gagne un dimension mélo-comique certaine !

Au final, cela donne un album touchant, rempli de beaux moments d’échange musicaux et de parenthèses parlées drôles comme tout, qui rendent très bien l’ambiance des concerts. Ces duos permettent de (re)découvrir des artistes plus qu’intéressants et de jolis titres. Tu y entendras un autre Vincent Delerm que sur ses précédents albums enregistrés en studio, qui pourrait bien te convertir si tu ne l’es pas déjà !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)