5 familles cool à créer dans les Sims

Pour t'aider à apprécier encore un peu plus cette magnifique invention vidéo-ludique que sont Les Sims, Amélie te donne cinq idées de familles cool à créer !

5 familles cool à créer dans les Sims

Dans les Sims, tu peux jouer en mode histoire, faire ta vie selon les règles te menant à la gloire, une villa sur trois étages et une console de jeu sans fil. Ce bel objectif n’est pourtant pas le plus intéressant aspect de ce jeu merveilleux. Ce qui te permet d’assouvir tes fantasmes enfouis, celui faisant turbiner ton imagination, c’est le fabuleux mode « libre ».

Dans celui-ci, le destin de ton personnage t’appartient. Tu peux décider de sa carrière, de sa coupe de cheveux, de ses relations avec le facteur et même de ses préférences culinaires. Tu peux le rendre milliardaire et faire construire un temple à sa gloire au fond du jardin, ou bien faire de sa vie un enfer, le forcer à évoluer dans un environnement où s’entassent assiettes sales et drosophiles.

Tu es Pharaon assis sur une chaise de bureau, et ton sceptre, c’est ta souris sans fil.

Pourtant, même si les possibilités de créations sont infinies, il t’arrive peut-être de manquer d’inspiration. Tes Sims s’enchaînent et se (te) ressemblent continuellement ? Laisse-moi te donner 5 idées de familles cool que tu pourras t’empresser de torturer.

Ta famille (sisi)

Ça paraît si évident que tu n’y as peut-être pas pensé. Créer ta famille dans les Sims semble bateau comme ça, mais c’est super intéressant et long à réaliser. À moins que tu n’aies été élevé dans un environnement malsain, tu n’es pas censée être parcourue d’envie de meurtre au moment d’entrer dans l’éditeur de personnages. Cependant, ne crois pas que faire renaître tes parents sur ton écran va être source d’ennui ! Au contraire, comme tu connais très bien ta famille, le challenge va être d’arriver à créer les Sims les plus proches de la réalité possible.

De la couleur de la cravate favorite de ton père au penchant pour les sols en marbre de ta grande soeur, de l’humeur changeante de ton frère à son affection pour les bonsaïs, tout doit être parfait. Personnellement, je pousse le truc jusqu’à reproduire ma maison familiale au meuble près.

Tu peux créer ta tribu à l’époque où tu étais enfant et te revoir grandir une nouvelle fois. Revivre ton adolescence, ces années de grâce où tes racines regraissaient un peu trop vite et où ton amour pour Good Charlotte n’avait d’égale que la largeur de tes baskets.

  • Le point positif : laisser de côté la violence de temps en temps c’est bien. C’est un bon remède contre la nostalgie.
  • Le point négatif : Tout ne se passe pas forcément comme dans la réalité. Ta rétine risque de brûler si tu surprends ta grand-mère fricoter avec la femme de ménage…

Maman ?  Ça va Maman ? 

Tes collègues

S’il y a bien un endroit où tu passes la majeure partie de ton temps, c’est au travail. Personnellement je vois plus souvent mes collègues que mon mec. Alors autant les retrouver dans les Sims !

Si tu penses que retrouver Marie-Chantal et Jean-Patrick une fois chez toi serait un enfer, détrompe-toi : c’est au contraire une source de libération totale.

Rappelle-toi que dans les Sims, tu contrôles les faits et gestes de tout le monde. Si tu ne t’entends pas avec tout le personnel ou que tu en as marre que ce soit toujours toi qui vide le filtre de la machine à café, tu peux te venger gentiment. Tu t’évites ainsi de craquer devant ton/ta boss, de contracter une crise de nerfs aiguë, de planifier un meurtre, d’aller en prison et de mourir seule dans tes propres excréments.

Ta vilaine collègue du fond aura enfin ce qu’elle mérite : un pet de mouffette sauvage en plein entre les deux yeux. Et toi, tu seras plus zen, sans même avoir besoin de prendre une pause pour respirer.

Toi le lundi matin à sept heures. 

  • Le point positif : Ça marche aussi avec ton voisin d’amphi, ton binôme de TD ou ta classe de terminale.
  • Le point négatif : Tu vas avoir besoin de maîtrise pour ne pas rire après avoir passer ta soirée à faire récurer les toilettes à ton patron dans un costume de panda.

Une armée de fantasmes

Quand j’étais un peu plus jeune, la famille de Sims dont je m’occupais le plus était sans doute l’immense fratrie composée de mes artistes (sexy) (ou pas) (avec le temps on change) préférés. Ils étaient environ huit et vivaient dans un immense manoir où chacun disposait d’une chambre de cent mètres carré.

Un étage entier était réservé aux plaisirs de la chair. Dans les tons rouges, les murs matelassés prévoyaient les plaquages les plus sauvages. Une baie vitrée permettait d’assouvir les fantasmes voyeurs de mes Sims aux pensées lubriques. Des lits en forme de coeur étaient disposés en étoile et à chaque coin de la pièce, tu trouvais des douches — car il faut être propre dans la vie.

Bien entendu, l’humble demeure était un baisodrome ouvert à tous les gens osant fouler sa pelouse. Les voisins ainsi que mon avatar personnel s’adonnaient donc à des parties de jambes en l’air endiablées avec l’entière totalité du groupe Tokio Hotel ainsi qu’Ian Watkins de Lostprophets (depuis qu’il a été incarcéré pour pédophilie, je l’ai noyé dans la piscine).

Il parait que les Sims poussent au vice. En plus de te transformer en serial killer, as-tu déjà pensé que le jeu pouvait te faire savourer la luxure également ?

Impact dans 5, 4, 3… 

  • Les points positifs : Ce n’est pas du porno.
  • Les points négatifs : Ce n’est pas du porno.

Tes ennemis jurés

Tu penses t’être un peu défoulée en punissant virtuellement les personnes qui t’énervent ? Passons maintenant un cran au-dessus.

Que fais-tu des gens qui ne méritent aucune pitié ? Ceux qui n’auront jamais de places dans ton palpitant ? Ceux qui prônent l’injustice ou la violence ?

VOILÀ CE QUE J’EN FAIS, MOI.

Les Sims te permettent de les créer, de les laisser vivre, puis de les brûler, de les foudroyer, de les enfermer ou de les faire enlever par des extra-terrestres. Ton entourage te prend pour une malade mentale atteinte du trouble de rétorsion, mais à l’intérieur de toi des licornes vomissent des arcs-en-ciel.

  • Les points positifs : Ça fait du bien par où ça passe.
  • Les points négatifs : C’est marrant, je suis sûre qu’une part de toi va s’en vouloir, et les reproches c’est mauvais pour la santé.

 Toi, toi mon toi

La dernière famille que je te conseille de faire naître est sans doute la plus importante. Dans la vie, on nous répète toujours de ne pas être trop égocentrique. Ne penser et ne voir que par soi est mal vu. Mais pas ici.

Sur les Sims c’est TA partie, c’est TOI qui commandes, TU est le maître du monde. Tu as donc le droit à toutes les folies, et en premier lieu, à te créer en triple exemplaire.

Il pourrait y avoir toi qui exerce un boulot artistique et bohème, louant le cagibi au fond du jardin avec une armée de chiens recueillis à la SPA ; toi la milliardaire indépendante conduisant un hélicoptère et engageant un jardinier et une nounou ; et toi, juste toi.

Là, ça pourrait être ton toi fan de Twilight. Simple exemple. 

Les Sims te permettent de vivre plusieurs vies en même temps. Autant en profiter un peu.

  • Les points positifs : Pas besoin d’investir dans un retourneur de temps dont le marché flambe en ce moment.
  • Les points négatifs : La schizophrénie te guette (de loin) (derrière un buisson).

Et toi, quelles sont tes meilleures familles de Sims ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 36 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Nathsoo
    Nathsoo, Le 21 septembre 2014 à 16h45

    @Lyllule J'avoue que quand il y a trop d'enfant c'est chiant, pareil, j'en oublie souvent.
    Je viens de parcourir les règles du legacy, et je pense le tenter, mais en restant sur 1 enfant par génération, car je me vois pas gérer autant de monde :P Tu fait comment toi? tu fait quoi des autres enfants?

Lire l'intégralité des 36 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)