Les faits divers les plus WTF #4

Quatrième édition des faits divers les plus WTF, les plus incongrus, les plus drôles ou tragiquement absurdes du moment !

Les faits divers les plus WTF #4

Après une première session marquée par le mariage entre une femme et un pont, une seconde qui mettait en lumière un hacker qui insultait une enfant malentendante et une troisième feat. du pelage de couilles, l’incongru est de retour !

Prépare-toi à lever du sourcil, à ouvrir grand la bouche d’étonnement, à taper du poing sur la table en criant « mais quel est ce monde dans lequel on vit, sa mère en salopette ? » ainsi qu’à perdre tous tes repères : c’est l’heure de la quatrième édition des faits divers les plus WTF du moment !

(Et une fois encore, une de ces quelques petites histoires extraordinaires sera inventée d’un bout à l’autre : à toi de retrouver laquelle.)

La punition un peu poussive

L’histoire se passe au Texas… Jennifer Maria Vargas était quelque peu excédée par l’attitude de son petit garçon de six ans. Pour lui faire comprendre que ses agissements n’étaient pas dignes de lui, elle a décidé de le punir.

Elle avait probablement passé une mauvaise journée, Jennifer. Si ça se trouve elle était vraiment à cran. Si ça se trouve, on lui avait piqué sa place de parking au boulot, ou y avait plus de sandwich BLT au Subway. On sait pas.

Quoiqu’il en soit elle devait être vraiment énervée parce qu’au lieu d’envoyer son enfant se coucher dix minutes plus tôt ou de lui parler d’un air sévère, elle a attrapé ses testicules, les a tournées et a tiré dessus. Suffisamment fort pour que le scrotum se déchire sur quatre centimètres.

Mais alors faudrait pas croire que cette mère est sans coeur : voyant ce qu’elle avait fait, elle a décidé de venir en aide à son petit garçon en réparant les dégâts. Ça tombait bien : il lui restait un peu de superglu. Elle s’est alors attelée à recoller les attributs de son enfant, ni vu ni connu.

Après quoi elle a rembourré son slip avec du papier toilette et l’a envoyé dormir. J’espère qu’elle a bien pensé à lui souhaiter une bonne nuit pour pas trop lui pourrir sa soirée.

Ouais je sais. Ça surprend un peu.

Warning : ne faites pas ça chez vous. Au même titre qu’on ne rebouche pas un trou de piercing avec du béton, ou qu’on ne peut réparer une fissure anale avec un fil et une aiguille, on ne peut pas recoller un scrotum avec de la glue.

Aux dernières nouvelles, Jennifer Maria Vargas risquerait dix ans de prison.

Le suprémaciste blanc dégoûté à 14%

Craig Cobb est un américain de 62 ans. Il est aussi suprémaciste blanc, et a par ailleurs créé une enclave blanche à 100% dans son État, le Dakota du Nord. Il y achète des propriétés et les revend à des gens qui partagent ses opinions, et sa couleur de peau.

Il a accepté de se prêter à un test ADN pour prouver la blancheur immaculée de ses gènes. Les résultats ont été annoncés à la télévision, dans le Trisha Show’s et il fallait bien s’y attendre : ses ancêtres venaient à 86% d’Europe et à 14% d’Afrique subsaharienne.

Ce moment de télévision et de plaisir rageur a évidemment été partagé sur l’Internet et je te propose de te régaler du « Eh, bro » et du rire de la dame assise à côté de lui.

http://www.youtube.com/watch?v=mcPQMZ__09g

Coup de foudre

Un jeune homme particulièrement épris d’informatique a dépassé les bornes. Frédéric, jeune vingtenaire étudiant en sociologie, l’avoue désormais sans complexe : il lui arrive de se faire plaisir avec son ordinateur. Quand certains et certaines se contentent de se toucher les orifices et attributs en regardant des vidéos sur YouPorn, lui va plus loin : il se sert carrément de son ordinateur comme d’un sex-toy, l’utilisant sous toutes les coutures.

Un jour d’orage, Frédo s’enfilait tranquillement l’embout de son chargeur de PC dans l’anus. S’il avait toujours l’habitude de débrancher l’appareil avant de s’adonner aux plaisirs de la chair, il a, cette fois-ci, oublié de faire preuve de prudence. Un éclair est tombé un peu trop près de l’immeuble abritant son quatorze mètres carré, et le pauvre jeune homme a pris une décharge énorme dans sa propre intimité, qui l’a envoyé valser à l’autre bout de la pièce, endommageant sérieusement la cloison séparant son studio de celui de sa voisine, heureusement absente. Plus de peur que de mal pour lui puisqu’il n’a souffert que d’une légère commotion cérébrale.

Depuis, il a confié à la presse locale avoir dans l’idée de lancer un kickstarter pour prendre en charge les frais de réparation de son mur avant que sa propriétaire ne découvre les dégâts.

Des chaussons tout à fait confort

On se détend avec une petite anecdote mignonnette qui sent l’amour, le sexe à l’arrière d’une voiture et la junkfood (un cocktail gagnant, il va sans dire).

Un couple s’adonnait aux joies du coït sur un parking. Leur plaisir a quelque peu été dérangé par l’arrivée de policiers qui les ont sommés de mettre un terme à leurs ébats publics. Évidemment, quand des flics arrivent à ta hauteur alors que tu es nue en train de faire du sexe, ton premier réflexe est de t’habiller. C’est exactement ce que Rachel, la femme concernée, a fait.

À la différence près qu’elle avait un tel degré d’alcoolémie qu’elle a confondu sa chaussure avec un cheeseburger. L’histoire ne nous dit pas si le couple a partagé en guise de repas post-coït ce mets au potentiel supplément mycose.

Burger tout confort, supplément semelle ergonomique.

Je sais pas toi, mais ce fait divers me fait relativiser tous les trucs absurdes que j’ai pu faire quand j’avais un peu abusé de la Villageoise. Je veux dire, finalement, qu’est-ce qu’une cigarette allumée à l’envers contre un enfilage de steaks par les pieds ?

Tout pour la blague

Parfois, quand je me sens un peu à court de blagues, je me prends à plaisanter avec des amis sur les prénoms de nos éventuels futurs enfants. Souvent, j’en conclus que, n’aimant pas les enfants, je me ferais un plaisir de leur donner un prénom nul, mais drôle pour bien lui faire comprendre dès le plus jeune âge que je ne l’aime pas tout en faisant rire les copains.

Je ne sais pas si John et Jessica Krueger désiraient l’enfant qui est désormais le leur, mais si j’étais ce dernier, j’aurais quelques doutes. Ce couple avait un deal : si le petit garçon naissait le 31 octobre, ils l’appelleraient Freddy. Sinon, ils opteraient pour autre chose. Et le hasard, qui est parfois bien cruel avec les innocents nourrissons, a décidé que l’accouchement se ferait bien le jour d’Halloween.

Coucou.

Je sais pas trop pourquoi, mais je serai John et Jessica, je me méfierai d’éventuelles représailles de leur propre enfant.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 24 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Missdusud
    Missdusud, Le 14 novembre 2013 à 18h02

    je pense que le faux est celui avec le fan d'informatique, trop gros pour être vrai... même si j'aurais préfèrer que se soit celui avec ma mère barjot parce que c'est pas super cool pour son fils  :erf:

    édit: j'avais pas vu que le fake avait déjà était révéler :sweatdrop:

Lire l'intégralité des 24 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)