Sommes-nous une génération de moutons ? Enquête sur les valeurs de la jeunesse en 2017

Par  |  | 30 Commentaires

Indépendants, têtus, toujours collés à leurs écrans... On entend beaucoup de choses sur les jeunes d'aujourd'hui. Une étude leur donne la parole, et ses résultats sont un peu surprenants !

Sommes-nous une génération de moutons ? Enquête sur les valeurs de la jeunesse en 2017

Difficile d’englober une génération entière dans certaines considérations. On a beau avoir un âge proche, on ne pense pas tou•tes forcément la même chose, de la même façon, au même moment. Et heureusement !

Cependant, on peut quand même dégager des tendances selon les époques. Des points de vue qui nous rassemblement et qui permettent en quelque sorte de prendre la température d’une génération.

À lire aussi : Allons Enfants, le documentaire qui déconstruit les préjugés sur les jeunes, ce soir à 20h55 sur F4

L’IFOP a réalisé une étude pour Moteur !, projet sociétal sur l’égalité des chances, destiné aux 14-22 ans.

L’enquête porte sur les valeurs et les modèles des jeunes en 2017 et permet vraiment de réfléchir. Loin des clichés négatifs que peuvent avoir les plus vieux sur notre génération, que démentait notamment le documentaire Allons Enfants.

Les jeunes accordent beaucoup d’importance au respect

L’étude a été réalisée sur un échantillon de 1003 personnes, âgées de 15 à 22 ans. Elle se découpe en trois axes :

  • comment les jeunes se sentent perçu•es dans la société,
  • quelles sont leurs valeurs et leurs modèles,
  • quels sont leurs moteurs.

L’enquête dans l’ensemble est vraiment intéressante, mais il y a une question en particulier qui a retenu mon attention : quelle est selon vous la qualité qui a le plus d’importance ?

En bleu, les qualités jugées les plus primordiales par les sondé•es. En rouge celles considérées comme les moins importantes.

Je trouve ça vraiment intéressant de constater que les interrogé•es ont été très nombreux•ses à désigner le respect et la politesse comme la qualité la plus importante.

Comme quoi, quand nos parents nous disaient « sois poli•e et tiens-toi droit•e », ils ne croyaient pas si bien dire…

Selon moi, ça devient inquiétant lorsqu’on constate que l’échantillon désigne le charisme et la capacité à entraîner comme une qualité peu importante.

Si l’on suit ces statistiques, ça voudrait dire qu’on ferait partie d’une génération polie et peu charismatique ?!

L’estime de soi, moteur des jeunes

Pourtant, il y a aussi plein de points positifs dans cette étude. La troisième partie consacrée aux modèles des jeunes est plutôt encourageante. Les interrogé•es considèrent être les premiers maîtres de leur bonheur.

L’étude regroupe aussi les professions qui sont le plus souvent ressorties durant les entretiens. Dans le nuage ci-dessous, les mots les plus gros sont ceux qui ont été le plus prononcés.

On constate que des métiers appartenant à des catégories socio-professionnelles plutôt élevées ressortent beaucoup : ingénieur, informaticien, vétérinaire, PDG… La preuve que les interviewé•es ont dans l’ensemble de l’ambition, ce qui est plutôt encourageant !

Et vous, que pensez-vous de ces constats ? Pensez-vous que les 15-22 ans ont plutôt tendance à être «moutonnier», à valoriser la politesse au détriment du charisme ? Si oui, à quoi ce serait dû selon toi ?

Viens en discuter dans les commentaires !

Pour lire l’étude en entier, rendez-vous sur ce lien !

À lire aussi : Plus de 30% des étudiants fument quotidiennement du tabac

7 surprises choisies par Elise, + de 35€ de valeur
18.90€ + livraison

Commentaires
  • 0h-dear
    0h-dear, Le 29 juin 2017 à 20h10

    Clemence Bodoc
    Cette phrase ne dit rien de ce qu'elle ne mentionne pas (oui, la logique, je sais :yawn: ). Le fait que certains choix de carrières reconnus comme ambitieux ne dit rien d'autre de tous les choix de carrière non mentionnés dans cet article.

    (C'est une remarque que je lis de plus en plus, et que je ne comprends sincèrement pas :dunno: il n'a JAMAIS été dit/écrit que les autres choix de carrière sont moins ambitieux ou moins prestigieux !
    Mais c'est maladroit alors mais c'est très fortement sous entendu. Personnellement ça me fait mal parce que ce genre de remarques je me les prend déjà assez quotidiennement (parents, amis de ma sœur, amis de mes parents, toutes les personnes qui ne connaissent rien au milieu de l'art...) pour avoir à me les prendre sur un magazine que j'apprécie lire :sad:

    Je pars du principe que c'est pas voulu, mais voilà, c'est là, ça pique.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!