L’émotion est maximale dans la chorégraphie d’Ellen Page et Emma Portner

Par  |  | 7 Commentaires

Ellen Page et sa petite amie Emma Portner ont sorti une vidéo dans laquelle elles dansent, dans une lutte émotive et touchante.

L’émotion est maximale dans la chorégraphie d’Ellen Page et Emma Portner

Le 14 février 2014, jour de la Saint-Valentin, l’actrice Ellen Page faisait son coming-out dans un discours donné à la conférence Time To Thrive. Ses paroles avaient ému de nombreuses personnes, notamment la rédac. On va pas se mentir.

Elle expliquait :

« Je suis ici parce que je suis gay. Et parce que… peut-être que je peux changer les choses. Pour aider les autres à vivre une vie plus simple et avec plus d’espoir. [ … ]

Je suis jeune, oui, mais j’ai appris que l’amour, sa beauté, sa joie et même sa douleur, est le plus incroyable cadeau qu’un être humain puisse donner et recevoir. »

Aujourd’hui, elle partage cet amour avec la danseuse Emma Portner et elles ont dernièrement mis en ligne une vidéo dans laquelle elles réalisent ensemble une chorégraphie contemporaine.

Le morceau sur lequel elles dansent se nomme Slack Jaw de Sylvan Esso, et c’est beau, bordel.

L’émotion est incroyablement présente, au point de donner la sensation de s’immiscer dans leur intimité en les regardant.

Ellen Page et Emma Portner, la vulnérabilité en mouvements

Ce n’était pas la première fois qu’on voyait les deux jeunes femmes ensemble sur la chaîne YouTube d’Emma Portner :

Dans sa vidéo Lucky postée en juin 2017, Ellen Page reprenait au chant et à la guitare le titre éponyme de Britney Spears tandis qu’Emma improvisait une chorégraphie à l’arrière.

La danse d’Ellen Page et Emma Portner porte un message lourd de sens

Dans Slack Jaw, Ellen Page réussit à retranscrire un sentiment de douleur sans même prononcer un mot, comme lorsqu’on la voit crier dans le vide sans qu’aucun son ne sorte.

Comme support, une chaise en métal pliante fait office de métaphore pendant 3 minutes et 47 secondes.

Elle représente le poids invisible qui pèse sur les deux jeunes femmes, qui parviennent toutefois à la soulever à la fin de la vidéo.

Alternant entre contact de leurs corps et rejet, les protagonistes semblent terrifiées par leurs sentiments, la peur de l’attachement et l’abandon.

Mais elles se rattrapent, à chaque fois. Ce qui m’a donné la sensation que ces deux personnes souhaitaient sincèrement aimer et être aimées, mais que la lutte était réelle.

Finalement, elles apprennent doucement à lâcher prise (après s’être débattues violemment à plusieurs reprises) et acceptent d’affronter ça ensembles.

On est sur une bonne dose de talent, donc.

La danse, un pouvoir d’expression

Aristote disait que « le mouvement du corps est l’expression de l’âme » et Descartes que « le mouvement est l’expression de l’histoire de l’âme au niveau individuel ».

(En gros ils sont d’accord mais l’un a décidé de faire court et l’autre non.)

La danse est un pilier pour ce qui est de s’exprimer et de s’ouvrir autrement que par la parole. Elle a d’ailleurs été assimilée à des formes thérapeutiques tellement de fois que certain•es en ont fait leur métier.

Dans son article sur la danse-thérapeute Mathilde Serret, Melissa expliquait justement qu’allier arts et psychologie n’était pas incompatible, bien au contraire.

La thérapie par la danse existe depuis les années 40 (le mouvement s’est créé aux États-Unis). Danser, au-delà d’être une activité physique au premier abord, nous connecte à notre charge émotionnelle.

C’est pourquoi parfois, lorsque les danseurs et danseuses réalisent leurs prestations, certain•es se mettent à pleurer (après ou pendant) ou vivent l’instant de manière très intense.

C’est ce qu’il s’est produit pour Ellen Page et Emma Portner dans Slack Jaw. Peut-être est-ce d’ailleurs l’une des vidéos les plus intimes que j’ai visionnée de l’héroïne de Juno, avec l’annonce de son coming out.

Ellen Page, engagée pour la cause LGBT

Elle qui disait sentir avoir « une obligation et une responsabilité sociale » dans son discours en 2014, n’a jamais démordu de ses objectifs.

L’année dernière, elle avait travaillé sur une série documentaire Gaycation dans laquelle elle partait à la rencontre de personnes LGBTQ à travers le monde. (Disponible sur ViceLand)

Aujourd’hui, elle prouve qu’en plus d’être une personne/actrice/chanteuse/artiste extraordinaire, elle sait aussi danser et c’est encore plus beau lorsque c’est avec sa partenaire…

C’était la minute larmichette.

À lire aussi : Ellen Page nous parle de « Free Love » et de son coming out, « la meilleure décision de sa vie »

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Tifaine P


Tous ses articles

Commentaires
Forum (7) Facebook ()
  • Biscotte Mulotte
    Biscotte Mulotte, Le 11 août 2017 à 19h39

    @Zuko c'est rassurant de savoir que je suis pas seule :d :fleur: Et pareil, je suis pour le coup, très sensible aux films (un peu moins aux chansons maintenant, je l'étais davantage ado) ou d'autres choses... Mais ça me chagrine quand même un peu de pas réussir à être prise par ça. C'est comme si une toute petite part de moi réussissait à être sensibilisée par ces danses mais la plus grosse partie reste un peu blasée en mode : "ouais bah elle bouge et font des grimaces... Mais ça veut rien dire leur truc :hesite:" Et c'est hyper frustrant.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!